Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

L’affaire FTX : tout comprendre de A à Z

Le 2ème plus grand exchange du monde (FTX) fait faillite et fait trembler l’univers des cryptos.
affaire-ftx-alameda-research-binance-crise

⚠️ Ce dossier a été publié mi-janvier, il se peut que certaines informations soient différentes aujourd’hui au vu de l’avancement du procès de SBF et du redressement des différentes sociétés mises en cause dans cette affaire ⚠️

 

Les derniers mois ont été mouvementés dans le monde des crypto-monnaies… en particulier avec cette fameuse affaire FTX. En bref : la panique parmi les clients de FTX a conduit à la faillite du 2ème plus grand exchange du monde (FTX) après qu’un rapport de CoinDesk ait déclaré qu’Alameda Research (une société étroitement liée à FTX) avait un bilan financier malsain. Dans cet article, nous expliquons les événements qui ont suivi et leur impact sur le monde des cryptos.

 

Qui sont les protagonistes majeurs de l’affaire FTX ?

Alameda Research est une société de trading américaine créée par Sam bankman-Fried (SBF). Son activité principale est le trading, mais à mesure que l’empire SBF grandissait, elle est devenue un investisseur majeur dans plusieurs projets de crypto et DeFi.

FTX a été créée en 2018 par SBF. La société se positionne rapidement comme l’un des plus grands exchanges au monde (en volume de transactions), selon les périodes. Grâce à de multiples campagnes de levées de fonds (près de 1,8 milliard de dollars), et au développement d’une plateforme dédiée aux traders, FTX a rapidement dépassé ses deux concurrents : Binance et Coinbase. Rappelons que sa valorisation en bourse était estimée à 32 milliards de dollars début 2022.

Changpeng Zhao (CZ) s’est imposé comme l’une des figures majeures de l’écosystème des cryptomonnaies, en fondant Binance. Pourtant, malgré sa fortune colossale et son emploi du temps surchargé, il est considéré comme quelqu’un de simple, bienveillant et accessible. Une humilité qui n’a d’égale que son ambition, avec un objectif clair : accroître la liberté monétaire via les cryptomonnaies.

 

Affaire FTX : Que s’est-il passé ?

De la chute…

  • 02/11/2022, publication du rapport Coindesk : le début de la fin…

D’après le rapport, Alameda Research possédait 23 milliards de dollars en passif et en actif, dont près de 6 milliards en FTT (token de FTX), soit 30% de son capital sur un seul et même token. Cette configuration était très risquée. De surcroît, le FTT n’est pas liquide (le volume journalier variait entre 6 et 40 millions de dollars). Donc, pour résumer, la société était fortement exposée au cours du token FTT. Si ce cours chutait, alors il se pourrait que la société de trading soit insolvable, c’est-à-dire qu’elle ne pourrait plus honorer ses dettes.

 

  • 06/11/2022 : le tweet de CZ a mis le feu aux poudres…

CZ a lancé l’affaire FTX avec un simple tweet, en annonçant que Binance avait reçu 2,1 milliards de dollars en BUSD et en FTT quand l’entreprise s’est retirée du capital de FTX, et qu’avec les révélations du rapport Coindesk, Binance allait tout liquider.

Note explicative : comme nous l’avions dit précédemment, le marché des FTT est très peu liquide. Ainsi, vendre une telle somme sur une si faible période met à mal le cours de FTT et installe un vent de panique sur le marché crypto.

Face à cette annonce et pour préserver le marché ainsi que l’entreprise, Caroline Ellison, PDG d’Alameda Research, a essayé de négocier avec CZ en lui proposant de tout lui racheter à un prix de 22$ par token soit 2$ de moins que le marché. Cette négociation n’a eu aucun débouché.

Pour essayer d’endiguer le début de panique, SBF a essayé de rassurer sur Twitter en affirmant que FTX et Alameda étaient des entités distinctes et qu’il n’y avait aucun risque. Dans le même temps chez Alameda, une réunion de crise est organisée en urgence. Cependant, à l’issue de celle-ci, peu d’informations sont communiquées, ce qui nourrit la panique déjà présente.

 

  • 07/11/2022 : le mouvement de panique était inarrêtable, mais FTX essayait de garder la tête hors de l’eau…

En une journée, plus de 5 milliards de dollars sont retirés de la plateforme d’échange vers des wallets ou d’autres plateformes d’échange (notamment Binance, son principal concurrent). Ce mouvement de panique est dû à des mouvements suspects de la part de FTX. Par exemple : 15 431 ETH sont transférés de Alameda vers FTX, soit environ 24 millions à l’époque ; de nombreux fonds dans des petits projets sont aussi retirés pour donner de la liquidité à FTX.

Ce retrait massif a vidé certes les caisses de FTX (par exemple, leurs réserves de USDT sont passées de 120 millions à 3 millions de dollars), mais la plus grosse conséquence fut la chute du cours de FTT : moins 10% en 48 heures.

Face à cette situation critique, FTX a tenté par tous les moyens possibles de stabiliser le cours du FTT, notamment en trouvant des fonds. Circle est venu en aide en envoyant plus de 300 millions de dollars sous forme USDC. L’idée derrière cette récolte de fond était de racheter le plus possible de FTT pour faire remonter son cours et calmer la vague de panique.

 

  • 08/11/2022 : la tentative de rachat sonna le glas pour FTX…

La news, à laquelle personne ne s’attendait, était la tentative de rachat de FTX par Binance. Cette nouvelle a été annoncée conjointement par SBF et CZ dans des tweets respectifs. Cette annonce eut un effet immédiat sur le cours du FTT. Tout d’abord, l’annonce est perçue de manière positive avec une hausse du cours du FTT, passant de 15$ à 18$, puis quelques heures plus tard le cours est tombé à 8$. Cette chute est expliquée par le fait que Binance n’a signé qu’une offre non-contraignante : il peut se retirer à tout moment surtout si ses investigations sur l’état financier de FTX avant son achat ne sont pas bonnes (ce qui a rehaussé la panique sur le marché).

Note au lecteur : le rachat de FTX par Binance ne serait pas une si bonne nouvelle pour le monde des cryptos. En effet, Binance aurait été beaucoup trop dominant, et aurait pu influer sur l’écosystème.  

Le lendemain (09/11/2022), Binance annonce que la tentative de rachat est annulée. Dans leur communiqué de presse, les causes principales de cette annulation, à la suite de la Due Diligence*, étaient : « les fonds des clients mal gérés » et « les enquêtes présumées des agences américaines ». Cette nouvelle a fait plonger une nouvelle fois le court du FTT, atteignant les 3$.

*Définition Due Diligence : “Concept anglo-saxon, le due diligence permet à un futur acquéreur de se faire une idée de la situation précise d’une entreprise avant de se prononcer sur son investissement. Cela peut notamment permettre de vérifier la stratégie d’une entreprise, sa situation fiscale, comptable, sociale, environnementale, etc. En France, le due diligence trouve une équivalence dans les procédures d’audit préalable.” Source : Journal Du Net

Lire plus : Le géant américain FTX se fait avaler par son concurrent chinois Binance

…à la faillite…

  • Chapitre 11 et nouveau PDG :

Les sociétés du groupe FTX, et 134 autres sociétés liées, ont lancé une procédure de faillite. On appelle cela le chapitre 11 aux États-Unis.

Note Chapitre 11 : il permet aux entreprises de garder le contrôle sur leurs opérations tout en étant sous surveillance du tribunal. Cette procédure permet ainsi aux entreprises concernées de se réorganiser afin d’honorer les dettes du groupe et de rembourser au mieux les actionnaires et les créanciers.

En parallèle, SBF a démissionné de son poste de PDG et est remplacé par John J. Ray III. Selon lui, l’utilisation du chapitre 11 va permettre aux entreprises de FTX de se réorganiser offrant les meilleures chances aux perdants de cette affaire de retrouver leur somme investie.

 

  • La nouvelle stratégie de FTX pour se sortir la tête de l’eau :

Le mot d’ordre du nouveau PDG est de sauver ce qui peut l’être encore. Ainsi, les nouveaux dirigeants décident de se séparer de 4 filiales solvables et avec une activité stable. Il s’agit de LedgerX, FTX Europe, FTX Japan et Embed Business. Cette vente permettra de les préserver du chaos de FTX et de renflouer par la même occasion les caisses de la maison mère FTX.

Ces 4 filiales n’ont été que faiblement touchées, car elles ont su garder une certaine indépendance financière, leur permettant d’avoir des fonds propres totalement indépendant de FTX, et ainsi garder une certaine valeur sur le marché.

Ces ventes auront lieu début 2023, en commençant par Embed Business. À aujourd’hui, de nombreux investisseurs ont déjà montré leur intérêt pour racheter les différentes filiales.

 

Quel est l’avenir de SBF ?

Comme dit précédemment, SBF a démissionné de son poste de PDG. Face à un tel fiasco, la commission des services financiers de la chambre des représentants américains l’a convoqué pour être entendu le 13 décembre afin d’être traduit en justice. Cependant, le jour de son audition, il est arrêté par les autorités bahamiennes. Son arrestation est justifiée par un risque de fuite de SBF selon la juge.

Le procès a débuté le 3 janvier. SBF est accusé de 8 chefs d’accusation et risque 115 ans de prison. Le déroulement du procès sera détaillé au fur et à mesure dans de nouveaux articles.

 

Lire plus : Sam Bankman-Fried plaide non-coupable et risque 115 ans de prison

 

L’affaire FTX : les conclusions à retenir

2022 est synonyme comme l’année de l’enfer : bear market, guerre en Ukraine, hacks à répétition, l’inflation record, et bien sûr l’affaire FTX. Elle s’est révélé être une des plus grosse arnaque et fraude du système crypto, mené par un PDG hors de contrôle.

Essayons de voir le bon côté de cette année. Tout d’abord, comme l’a montré à plusieurs reprises l’histoire financière, tous les systèmes financiers connaissent des crises. Sur le court terme, le système est mis à mal certes, mais c’est l’occasion de tester sa robustesse et son adaptabilité. En effet, une crise va permettre de liquider tous les mauvais projets et de ne garder que les bons, permettant de repartir sur des bases saines. Ainsi, cette situation offre à l’écosystème une opportunité incroyable de développer des pratiques et outils qui permettront d’éviter de reproduire ces erreurs à l’avenir.

Prev
Cette semaine dans la Silicon Valley #11

Cette semaine dans la Silicon Valley #11

L'actu dans la Silicon Valley : Google recrute un cadre du WEB3, Microsoft investi dans la conduite autonome et Deepl...

Next
Qu’est-ce qu’un Zero-Knowledge Rollup ?

Qu’est-ce qu’un Zero-Knowledge Rollup ?

Un Zero-Knowledge Rollup, ou ZK-Rollup est une blockchain de type layer 2. Construit au-dessus d'une blockchain mère...

Pierre Mandet

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
L'actu dans la Silicon Valley : Google recrute un cadre…
fr_FRFrench