Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Arbitrum : Layer 2 plus que prometteur

Découvrons Arbitrum, ce layer 2 qui se démarque des autres optimistics rollup.
Arbitrum

Arbitrum c’est quoi?

Dans le domaine de la technologie blockchain, l’évolutivité est un enjeu majeur pour permettre une adoption massive. Les solutions de layer 2 ont émergé pour relever ce défi en proposant des améliorations significatives. Dans cet article, nous nous pencherons sur Arbitrum, un projet phare de layer 2, qui se démarque par sa conception avancée et ses performances exceptionnelles. Nous explorerons son origine, ses fondateurs, son fonctionnement technique détaillé, ses différences avec les autres layers 2 existants, son adoption croissante depuis le lancement de son mainnet, l’évolution de ses volumes de transactions, son token et sa tokenomic, ainsi que ses perspectives à long terme.

 

Lire plus :  Qu’est-ce qu’Ethereum ?

 

Origine et fondateurs

Nous devons la création d’Arbitrum à Offchain Labs, une entreprise spécialisée dans les solutions de scalabilité blockchain. Ses fondateurs, Ed Felten, Steven Goldfeder et Harry Kalodner, sont des experts renommés dans le domaine de la blockchain et de la cryptographie. Leur expertise et leur vision sont à l’origine du développement d’Arbitrum. Ceci réponse aux défis d’évolutivité auxquels sont confrontées les blockchains actuelles. En particulier Ethereum “victime” de son succès.

 

Arbitrum Tech
Principe de fonctionnement

Fonctionnement technique 

La conception d’Arbitrum a pour objectif de proposer un layer 2 sécurisé, performant et compatible avec Ethereum. Il utilise une approche appelée Arbitrum Rollup pour améliorer l’évolutivité des applications décentralisées (dApps). Les transactions sont regroupées hors de la blockchain Ethereum principale et vérifiées par un petit groupe d’acteurs de confiance appelés validateurs. Le résultat est ensuite soumis à la blockchain Ethereum. Ceci permet de réduire considérablement les frais de transaction et les délais de confirmation, tout en maintenant la sécurité et la décentralisation.

Le fonctionnement d’Arbitrum repose sur trois composants clés : l’Arbitrum Chain, l’Arbitrum Rollup et le contrat de pont Arbitrum-Ethereum. L’Arbitrum Chain est une blockchain indépendante qui assure la validation des transactions, tandis que l’Arbitrum Rollup agrège les transactions et les valideurs. Le contrat de pont permet d’interagir de manière transparente avec la blockchain Ethereum.

 

Lire plus : Qu’est-ce qu’un layer ?

 

Arbitrum vs les autres layers 2

Arbitrum se distingue des autres solutions de layer 2 par sa compatibilité complète avec Ethereum. Contrairement à certaines alternatives qui nécessitent des modifications ou des compromis au niveau des contrats intelligents existants, Arbitrum est compatible avec les contrats intelligents Ethereum standard. Cela facilite la migration des applications existantes vers Arbitrum sans nécessiter de modifications majeures.

De plus, Arbitrum offre des performances exceptionnelles grâce à son architecture optimisée et à l’utilisation d’une vérification hors bande. Les délais de confirmation des transactions ne prennent que quelques secondes, tandis que les frais de transaction sont considérablement inférieurs à ceux de la blockchain Ethereum principale.

Preuve de fraude

Arbitrum utilise un système de fraud proof plus complexe que celui développé dans la première itération des optimistic rollups. Initialement sur les optimistics rollups le mécanisme retrouve la transaction posant un problème, l’isole est la publie entièrement sur Ethereum. En cas de rejet de cette transaction par les mineurs d’Ethereum, cette dernière est considérée comme frauduleuse, et inversement. Ce processus automatique permet la sécurisation du réseau même si un seul acteur est honnête. Le rejet d’une transaction implique une pénalité envers l’acteur malicieux.

La technologie d’Arbitrum impose aux fraud proofs une précision supplémentaire. En effet, celles-ci doivent désigner la portion exacte de la transaction qui pose problème. L’exécution se fait uniquement sur cette petite partie sur la blockchain Ethereum, rendant le processus plus rapide et moins coûteux. Ces fraud proofs sont dites « multi-round » de par l’ajout de cette étape de localisation.

On peut ainsi imaginer un smart contract avec 300 lignes de code ou seulement les dix dernières posent un problème. Il en devient évident que la version d’Arbitrum, qui exécute 290 lignes en moins, est bien plus efficiente. Grâce à cette optimisation, Arbitrum peut atteindre une cadence maximale de 40 000 transactions par seconde.

 

Lire plus : Les layers 2 : une solution au problème de scalabilité des blockchains

 

Une adoption croissante

Depuis le lancement de son mainnet, Arbitrum a connu une adoption croissante parmi les développeurs et les utilisateurs de la blockchain. De nombreuses dApps populaires ont déjà migré vers Arbitrum pour bénéficier de sa scalabilité améliorée. Des projets tels que Uniswap, Aave, et Chainlink ont tous déployé des versions de leurs protocoles sur Arbitrum pour offrir une expérience utilisateur plus fluide et des coûts de transaction réduits.

L’évolution des volumes de transactions sur Arbitrum est également impressionnante. Depuis son lancement, le réseau a enregistré une croissance significative, avec des milliards de dollars de valeur ayant transité. Cette adoption rapide témoigne de l’attrait d’Arbitrum en tant que solution de layer 2 performante et fiable. Le prochain bull verra le nombre de transactions évoluer exponentiellement et nous permettra d’apprécier jusqu’où peut aller la résilience d’Arbitrum.

 

La tokenomic

Le token natif d’Arbitrum, appelé ARB, joue un rôle essentiel dans l’écosystème. Le token permet de payer les frais de transaction, d’inciter les validateurs à maintenir la sécurité du réseau, et gouverner le protocole. La tokenomic est conçue de manière à aligner les incitations économiques avec la sécurité et la performance du réseau. Les détenteurs d’ARB ont également la possibilité de participer au staking et de bénéficier de récompenses.

 

Tokeomics
La Tokenomique

 

Perspectives à long terme

Les perspectives à long terme d’Arbitrum sont prometteuses. La solution de layer 2 continue d’attirer de nouveaux projets et développeurs qui cherchent à tirer parti de sa scalabilité et de ses performances améliorées. L’adoption croissante et la confiance accordée à Arbitrum contribueront à renforcer son écosystème et à accélérer son expansion.

De plus, l’interopérabilité d’Arbitrum avec Ethereum offre des opportunités d’intégration avec d’autres blockchains et protocoles, ce qui permettra de développer des applications décentralisées encore plus puissantes et interconnectées.

Arbitrum est un projet de layer 2 qui apporte des améliorations significatives en termes d’évolutivité à l’écosystème de la blockchain. Avec son fonctionnement technique avancé, sa compatibilité avec Ethereum, son adoption croissante, son token et sa tokenomic bien conçus, Arbitrum se positionne comme une solution de layer 2 de premier plan. Les perspectives à long terme d’Arbitrum sont bonnes, et il est susceptible de jouer un rôle majeur dans l’adoption massive des blockchains et le développement d’applications décentralisées à l’échelle mondiale.

Prev
Retour sur la première édition de la Nuit de la Blockchain !
nuit de la blockchain web3 table rondes

Retour sur la première édition de la Nuit de la Blockchain !

Revenons en vidéo sur la première édition de la Nuit de la Blockchain, organisée par Start in Blockchain et ICN Business...

Next
Quelles sont les stratégies d’investissement en crypto ?
strategies investissement crypto

Quelles sont les stratégies d’investissement en crypto ?

Découvrez les différentes stratégies d'investissement en cryptomonnaies. Apprenez leur fonctionnement et comment les...

Kbconsulting45

Tombé dans la marmite Blockchain en 2019 j'ai vite compris la révolution technologique que cela allait engendrer. Certifié consultant Alyra, je souhaite vous faire découvrir les saveurs de cet écosystème qui n'en manque pas.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Revenons en vidéo sur la première édition de la Nuit…
fr_FRFrench