Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

La Belgique fait un grand pas vers le WEB3 avec Blockchain4Belgium !

Ce lundi 20 février, le gouvernement Belge, à travers Mathieu Michel, le secrétaire d’État à la Digitalisation, a dévoilé Blockchain4Belgium : une initiative permettant aux acteurs d’émettre des recommandations aux politiques et législateurs.
blockhain 4 belgium web3 blockchain

La Belgique fait un constat simple : clarifier la blockchain et les technologies Web3

La volonté du secrétaire d’État de faire de la Belgique une “#SmartNation” passe par le besoin de clarifier le débat et les enjeux sur les technologies Web3, la blockchain et les actifs numériques.
Cela s’explique par un constat simple : “le marché mondial du Web3 connaît une croissance exponentielle depuis plusieurs années et la technologie blockchain transformera toutes les relations numériques entre citoyens, sociétés privées, gouvernements et société civile en mettant au centre la technologie blockchain”.
Le gouvernement se base également sur plusieurs études pour avancer que le marché du Web3 représentait 2,9 milliards d’euros en 2021 et devrait enregistrer une croissance de 43,7 % pour atteindre 75,9 milliards d’euros en 2030 et celui de la blockchain, quant à lui, devrait atteindre 1 333,19 milliards d’euros d’ici 2030. (+85,9%).
Cependant, le secrétaire d’État pointe du doigt une incompréhension des enjeux, tant par les citoyens que les professionnels et la classe politique, en dépit des commentaires et débats.
Pour Jack Hamande, Directeur général de la DG Simplification et Digitalisation, “Une #SmartNation doit se positionner par rapport aux technologies émergentes, qui peuvent impacter notre société de demain. La confiance dans les technologies digitales est essentielle. Tous s’accordent sur la nécessité de sensibiliser et d’expliquer ces technologies et leurs impacts à l’ensemble des parties prenantes.”

 

Lire plus : PyratzLabs ouvre Blockchain Business School, une école qui forme au Web3

 

Blockchain4Belgium : Une initiative de taille pour la blockchain et les technologies Web3

Fort de ces constats, Mathieu Michel a décidé de lancer l’initiative Blockchain4Belgium. Cette initiative permettra aux différents acteurs belges (industrie, monde académique, société civile et les différentes administrations concernées) de dresser une série de recommandations au gouvernement.
Les sujets traités seront divers et variés, on y retrouvera par exemple les questions liées aux avantages et inconvénients de la blockchain, des cas d’usages, ses opportunités, le positionnement de la Belgique en Europe et dans le monde, etc.
Pour Mathieu Michel, “Ensemble, nous devons être ambitieux, convergents et inclusifs pour développer un état d’esprit #SmartNation. Aujourd’hui, la Belgique doit prendre une décision importante pour son avenir en affirmant sa souveraineté numérique et son soutien à l’innovation. Ce qui permettra d’attirer de nouveaux capitaux, de créer des emplois, de favoriser la croissance, et d’augmenter la rétention et l’attraction des talents humains experts dans ces technologies.”.

Plus de 500 professionnels se sont déjà inscrits et soutiennent cette initiative.
Aujourd’hui, deux axes de travaux ont débuté:

  • L’utilisation de ces technologies au sein de l’État en présentant des cas d’usages pour différents besoins (données gouvernementales, Certification, Énergie, Santé, Mobilité, etc.)
  • L’innovation dans le secteur privé (comment augmenter l’attractivité du pays, la rétention des talents, l’éducation, la fiscalité et la réglementation)

Lire plus : L’Italie reconnaît et taxe les crypto-actifs

Prev
Comment fonctionnent les assurances dans la DeFi ?
defi assurance finance decentralisee fonctionnement

Comment fonctionnent les assurances dans la DeFi ?

Les protocoles d'assurances dans la finance décentralisée permettent de se protéger contre une multitude de risques....

Next
La Chine : un soutien discret aux projets crypto de Hong Kong

La Chine : un soutien discret aux projets crypto de Hong Kong

Le gouvernement chinois approuve les projets crypto de Hong Kong, en faisant une place de choix pour l'entrepreneuriat...

Alexandre Duran

COO & Co-fondateur de Start-in-Blockchain.fr, le média de la vulgarisation de la blockchain et ses cas d'usages. Passionné de FinTech, Blockchain et entrepreneuriat.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Les protocoles d'assurances dans la finance décentralisée permettent de se…
fr_FRFrench