Articles récents
  • Vivatech 2024 : Le rendez-vous incontournable de l’innovation et de la blockchain

    VivaTech 2024, l’un des plus grands salons de la technologie et de l’innovation en Europe, bat actuellement son plein à...

  • Le Digital Services Act (DSA) : les enjeux de son application dans ce contexte électoral

    Le règlement relatif à un marché unique des Services Numériques, plus communément appelé DSA pour Digital Services Act,...

  • Bitcoin : vers la fin de l’État-nation

    La monnaie représente un enjeu central pour les grands États de notre société contemporaine puisqu’elle permet de...

  • La Blockchain Business School et PyratzLabs lancent un programme de financement boursier

    L’industrie du Web3 est en pleine expansion et la demande de talents qualifiés dans le domaine de la blockchain ne...

Interview de Boris Kesler, co-fondateur et CEO de MainBot

Nous avons rencontré Boris Kesler, co-fondateur et CEO de MainBot, l’entreprise de robotique qui met les nouvelles technologies et le métavers au service de l’éducation.
bois kessler the winkyverse

Nous avons rencontré Boris Kesler, co-fondateur et CEO de MainBot, l’entreprise de robotique qui met les nouvelles technologies et le métavers au service de l’éducation. En 2021, Boris et son équipe ont démarré le développement du Winkyverse, un métavers éducatif qui a pour vocation de sensibiliser les joueurs à la coopération, à l’acquisition de connaissances et à la protection de l’environnement.

 

Bonjour Boris, peux-tu te présenter, nous parler de ton parcours ?

Bonjour, je pense que commencer par une anecdote permettra de vous expliquer mon intérêt pour les nouvelles technologies, dont j’ai toujours été fan. Quand j’avais 9 ans, mon père m’a raconté qu’un robot avait aidé la moitié de l’humanité. Ce robot était la machine à laver. Cela m’avait marqué de me dire qu’une technologie pouvait aider autant de gens. Depuis, j’ai eu un certain nombre d’expériences dans la tech. J’ai moi-même écrit pour des médias étant étudiant et j’avais un blog de techno du nom de Robotop. J’ai travaillé pour une revue étudiante du nom de Planète Robots. Ensuite, je n’ai pas un parcours d’ingénieur, contrairement à beaucoup de mes collègues, mais plutôt d’entrepreneur. J’ai fait l’IE Business School en Espagne et était donc plutôt spécialisé dans le marketing, l’entrepreneuriat, etc. J’ai ensuite monté 3 boîtes, dont 2 dans l’IoT (Internet of Things).

 

D’où vient MainBot et comment en es-tu arrivé à créer cette entreprise ?

L’idée de créer MainBot répond à une problématique que je rencontre moi-même en tant que jeune papa, à savoir préparer ma fille au monde de demain. Notre robot Winky, grâce à son aspect mignon et ludique, donne envie aux enfants de jouer avec lui. Les enfants sont ainsi incités à s’intéresser aux nouvelles technologiques et à développer leurs compétences dans le Winkyverse.

 

Tu développes un métavers éducatif, à quoi doit-on s’attendre avec ce métavers et quelles seront les activités disponibles dans le Winkyverse ?

Dans un premier temps, MainBot était une entreprise de robotique pure avec notre robot Winky. Nous avions donc déjà une certaine légitimité dans la edtech. Puis, nous avons voulu faire un lien entre notre robot Winky et un jeu vidéo, grâce à un open world connecté à la blockchain pour les enfants. En parallèle, il y avait le projet de créer un univers complet qui puisse être multi canaux. Depuis 2020, on discute avec pas mal de chaînes télé, dont Gulli, pour emmener notre univers à la télé partout dans le monde.

 

Lire plus : Les Schtroumpfs débarquent dans The Winkyverse !

 

Pour revenir sur The Winkyverse, il s’agit d’un monde utopique que l’on a imaginé. Il se situe 3 000 ans dans le futur, dans un avenir idéal où l’humanité, les nouvelles technologies et la nature vivent en parfaite harmonie. Au passage, on a ajouté quelques trucs fous, comme des animaux géants de vingt mètres qui transportent des villes ou des petits robots Winky qui vous suivent partout.

En parlant de ce robot, Winky nous permet de faire un lien entre ce monde très beau que l’on a créé et la réalité puisque les joueurs peuvent avoir un Winky (le même que celui du Winkyverse) physique avec eux. Le Winkyverse comprend beaucoup de contenus éducatifs (apprentissage du code, de l’IA, de la robotique, etc.). Nous échangeons d’ailleurs avec beaucoup d’écoles pour chercher à adapter et gamifier leurs programmes.

Nous cherchons donc à développer un modèle très « famille », puisque l’on voit bien que de beaucoup de parents s’intéressent à cet univers avec leurs enfants. The Winkyverse sera donc un métavers familial, aussi bien accessible à des enfants qui souhaitent jouer et parcourir cet univers extraordinaire (le Winkyverse Kids), qu’à des adultes qui souhaiteraient tirer profit des lands (Winkyverse « classique ».

 

Comment va se matérialiser la différence entre le Winkyverse kids et le Winkyverse « classique » ?

Dans un premier temps, pour entrer au Winkyverse, il faut créer un compte famille. Nous nous assurons donc qu’un enfant ne puisse pas y entrer seul. En effet, un majeur doit ouvrir le compte et ensuite créer un profil kid, qu’il peut limiter en termes de contenus, temps d’écran, etc. Les joueurs peuvent ensuite se promener dans l’univers, miner des ressources, acheter des lands, etc.

En pratique, les deux Winkyverses sont sur la même map. Le Winkyverse Kid représente à peu près 1/4 de la map et est plus limité en termes de contenus.

 

Lors de votre première vente de lands, vous en avez vendu 75% en 3 jours. Concrètement, à quoi vont servir ces lands ?

Dans un premier temps, il est important de rappeler qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un land pour jouer. En effet, nous souhaitons démocratiser The Winkyverse et le rendre accessible au maximum de personnes, ce qui passe, entre autres, par la gratuité du Winkyverse. Il est possible d’acheter des lands pour en être propriétaire et générer des revenus, mais ce n’est pas obligatoire. Il existe 2 types de lands :

  • Les lands standards, que les joueurs peuvent customiser. Ils permettent à leur propriétaire de percevoir des revenus grâce au trafic généré par le passage des autres joueurs
  • Les lands légendaires qui sont mieux localisés sur la map (sur une île par exemple)     et bénéficient donc de ressources rares. Ils disposent aussi d’un portail de téléportation. Ces différents critères permettent à leur propriétaire de générer des plus hauts taux de revenus

 

Ces lands ont plusieurs utilités, comme :

  • Avancer plus vite sur son propre land, pour voyager plus rapidement à travers la map
  • Customiser son land pour le rendre plus attractif
  • Générer des revenus passifs grâce au minage de vos ressources par les autres joueurs
  • Générer des revenus en revendant son land avec une plus-value
  • Construire des structures économiques pour regrouper vos ressources et les revendre
  • Accueillir des créations utilisateurs de votre choix

Avec les lands, il y a donc d’abord un enjeu de revenus : les propriétaires de lands gagnent une partie des revenus des ressources que les joueurs minent sur leur land. L’objectif de chaque owner est donc de rendre son land attractif pour générer du trafic, qui lui permettra de percevoir des revenus passifs.  Par la même occasion, nous développons un système de Walleterie, donc il n’y aura même pas besoin de posséder un Wallet pour jouer dans le Winkyverse ou acheter un land.

 

Le fait que le Winkyverse repose sur des mécaniques propres à la blockchain ne risque-t-il pas d’être contre-productif ? Au lieu d’être éducatif, le Winkyverse pourrait n’être qu’utilisé par des connaisseurs de ces mécanismes spéculatifs. 

Nous avons une équipe très développée et nous nous entourons donc de connaisseurs dans le domaine pour nous accompagner dans les choix techniques de gameplay, graphiques, etc. Nous sommes soutenus par des professionnels tels que :

  • Sébastien Borget, co-fondateur de The Sandbox
  • Mateo Romano, ancien global VP of Sales chez Mattel Games
  • Philippe Thomas, ancien Managing Director chez Universal Games, Vivendi
  • Nicolas Gilot, CEO de Ultra

Et beaucoup d’autres qui nous permettent de prendre des décisions les plus réfléchies possibles pour éviter de rentrer dans un cercle vicieux qui favoriserait les connaisseurs. Nous souhaitons faire des land owners des early developpers avec qui nous développerions le jeu. L’objectif est bien d’impliquer la communauté dans nos choix pour éviter les dérives.

 

Les lands sont-ils des dynamic NFT ?

Aujourd’hui, non, pas encore. Mais nous sommes en train de chercher à updater nos NFT pour en faire des NFT évolutifs. On va permettre aux joueurs très rapidement d’aller dans leurs lands et, dès le début de l’année prochaine, les land owners pourront inviter des gens dans leurs lands. On crée une boutique de NFT (bâtiments, décors, etc) pour que les land owners puissent développer et décorer leurs lands avant le lancement officiel du Winkyverse. Il y a donc un véritable enjeu pré game pour nous avec les lands. 

Lire plus : Qu’est-ce qu’un NFT Dynamique ?

 

Pourquoi être passé de la Binance Smart Chain vers Ethereum ?

Pour acheter des lands en WNK (le token du Winkyverse) aujourd’hui, il faut passer par la blockchain Ethereum. Le Bridge entre la Binance Smart Chain et Ethereum fonctionne donc comme suit :

  • Un utilisateur envoie ses tokens au pont sur la blockchain Ethereum
  • Ces jetons sont verrouillés en toute sécurité à l’intérieur du smart contact du pont
  • Le dépôt sécurisé est communiqué au pont fonctionnant sur la Smart Chain Binance
  • L’utilisateur est désormais autorisé à retirer un montant équivalent de jetons sur la chaîne intelligente Binance dans son portefeuille
  • Le sens inverse fonctionne de manière identique. Tout détenteur de Winkies pourra transférer instantanément ses jetons entre Ethereum et la chaîne intelligente Binance

On échange beaucoup avec des blockchains gaming, notamment avec Ultra, et on pense donc à développer notre métavers plutôt avec ce type de blockchain, et non pas avec Ethereum. Nous sommes d’ailleurs actuellement en discussion avec une autre blockchain gaming pour développer un partenariat très complet.

 

Cela fait longtemps que le concept du métavers existe et pourtant, on ne voit pas encore un métavers se distinguer réellement. Qu’est-ce qui fait que le Winkyverse pourrait être ce métavers ?

Selon moi, le Winkyverse peut compter sur des forces qui lui donnent toutes les chances de réussite :

  • Un aspect éducatif et learning : nous sommes le premier métavers dans ces domaines. On a une forme de légitimité et on peut donc en profiter
  • Un aspect inter opérable avec le monde réel grâce aux robots Winky. Par ailleurs, un de nos NFT est un avatar dans le monde réel et qui peut être upgradé avec le « vrai » Winky, le vrai robot : on a un NFT bipède, un NFT ornithorynque et un dragon
  • Un aspect très concret. On cherche à créer une IP (propriété intellectuelle) qui est alignée avec des valeurs très fortes : l’écologie, l’éthique, l’éducatif. On se distingue donc car notre métavers a une vraie profondeur et une vraie raison d’être, chose qui n’est pas encore le cas pour les autres métavers

 

Quelles sont les prochaines étapes pour le Winkyverse ?

Dans les prochaines grandes étapes, on a le déploiement de notre alpha l’année prochaine. On souhaite doubler les effectifs l’année prochaine donc on recrute énormément pour participer à notre développement.

Comme je vous le disais nous travaillons à ce que Winky apparaisse à la télé, en étant le héros d’un dessin animé The Winkyverse. Nous démultiplions les projets comme celui de la vente aux enchères de nos NFT en 3D printé. Pour présenter ces NFT, nous sommes pendant 1 mois et demi en vitrine des Galeries Lafayettes, rue D’Antin à Paris.

De nombreux acteurs importants de l’univers des NFT du Web3 et du jeu vidéo nous soutiennent. On ne cherche pas à faire un projet de niche Web3, mais bien à rassembler les différents acteurs. On cherche à démocratiser le web 3 et à toucher le plus grand nombre.

 

Lire plus : Qu’est-ce qu’une Application Décentralisée (dApp) ?

Prev
Cette semaine dans la Silicon Valley #07

Cette semaine dans la Silicon Valley #07

L’actualité de la semaine en bref : Messi lance un fonds d'investissement, Tiktok récupère les talents des GAFAM, Google...

Next
Qu’est-ce qu’un NFT Dynamique ?

Qu’est-ce qu’un NFT Dynamique ?

Après la révolution des NFT, voici l'évolution vers les NFT Dynamiques. Qu'est-ce qu'un NFT Dynamique ? Comment ça...

Elise Casado

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
L’actualité de la semaine en bref : Messi lance un…
fr_FRFrench