Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Classement des réseaux blockchain les plus populaires

Cet article propose un classement des réseaux blockchain les plus populaires en se basant sur des critères spécifiques.
reseaux blockchain populaire

Les réseaux blockchains sont aujourd’hui l’un des éléments fondamentaux de la révolution numérique. Depuis l’apparition de Bitcoin, le premier grand réseau blockchain, de nombreux autres projets ont vu le jour. Offrant des fonctionnalités nouvelles, ces réseaux se livrent une compétition sans relâche afin d’occuper la première place auprès du public. Le classement de la popularité des réseaux blockchain présenté dans cet article est basé sur la capitalisation, le nombre d’utilisateurs, la technologie utilisée, le dynamisme des équipes et de la communauté qui l’entourent. 

 

Bitcoin

Bitcoin, créé en 2009, est le tout premier réseau blockchain et a donné son nom à la première cryptomonnaie. Son rôle de pionnier lui confère une légitimité importante. S’il n’offre pas autant de fonctionnalités que certains réseaux plus récents, Bitcoin reste une valeur sûre. Il est considéré par certains comme étant le seul véritable réseau décentralisé. Son ou ses fondateurs, désignés sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, reste aujourd’hui inconnu.

 

Le bitcoin (BTC) est aujourd’hui accepté comme moyen de paiement dans de nombreux pays. Sa sécurité et sa résistance à la censure sont par ailleurs très appréciées. Il est même utilisé comme une réserve de valeur, pour lutter contre l’inflation et les instabilités financières. Présent en quantité limitée, on l’assimile souvent à de l’or numérique. 

 

Sa proposition de valeur reste simple : permettre des transactions en peer-to-peer, sans intermédiaire, de manière sécurisée et anonyme. Pour autant, Bitcoin continue à évoluer et propose aujourd’hui des services matures. Catalyseur d’innovations, il a aussi donné de l’inspiration à une myriade de projets décentralisés qui veulent combler les limites de ce réseau fondateur. 

 

Lire plus : Qu’est-ce que le bitcoin ? 

 

Ethereum

Fondée en 2015 par Vitalik Buterin, elle est une des premières blockchains à proposer la fonctionnalité de contrat intelligent (smart contract). Par conséquent, elle a su construire progressivement un écosystème très riche en dApps en attirant de nombreux développeurs intéressés par le Web3.

 

Initialement, le réseau utilisait comme mécanisme de consensus le Proof-of-Work, comme Bitcoin. À la suite d’une grande mise à jour appelée The Merge, un passage au Proof-of-stake a été effectué afin de diminuer la consommation énergétique des transactions.

 

Ethereum est également reconnu pour sa robustesse et la sécurité de son infrastructure. Néanmoins, sa popularité en fait aujourd’hui un réseau saturé avec des transactions lentes et coûteuses. Certaines solutions telles que les layers 2 ou sidechains ont vu le jour pour remédier à ce problème sans devoir renoncer à Ethereum. Mais d’autres blockchains de layer 1 ont été créées dans l’objectif de détrôner Ethereum.

 

Lire plus : Les sidechains : une alternative au problème de scalabilité des blockchains 

 

Binance Smart Chain (BSC)

Binance Smart Chain a été lancée par Binance, l’une des plus grandes plateformes d’échange de cryptomonnaies. Son objectif principal est de permettre la création des applications décentralisées compatibles avec l’Ethereum Virtual Machine (EVM). Elle fonctionne en parallèle de sa sœur BNB Beacon Chain, spécialisée dans le trading de cryptoactifs ultra-rapide. L’objectif de la séparation de BSC, plutôt réservée aux smart contracts et BNB, est d’éviter une congestion des réseaux. 

 

Sa compatibilité avec Ethereum a encouragé le développement de nombreux projets DeFi.

 

Elle bénéficie d’une bonne réputation grâce à ses transactions rapides à frais réduits, qui ont attiré de nombreux utilisateurs et développeurs. À noter cependant l’affaire CZ, qui a eu un impact négatif sur l’écosystème de Binance.

 

Cardano

Créée par Charles Hoskinson, co-fondateur d’Ethereum, la blockchain Cardano a axé son développement sur la sécurité et la scalabilité. Elle se démarque par son esprit scientifique. Sa technologie est fondée sur des recherches académiques et des méthodologies formelles pour assurer la fiabilité et la sécurité de ses transactions. 

 

Son mécanisme de consensus, appelé Ourobouros, est basé sur le Proof-of-Stake. Elle privilégie ainsi la détention d’une certaine quantité de sa cryptomonnaie ADA plutôt que la puissance de calcul, ce qui est plus écologique. 

 

Sa composition par modules fait de Cardano une blockchain facilement scalable et interopérable. Elle est pensée pour facilement fonctionner avec d’autres blockchains. 

 

Avec une feuille de route transparente et des objectifs ambitieux, elle est également appréciée grâce à ses engagements sociaux. Elle s’implique notamment pour donner accès aux services financiers aux populations provenant de pays en voie de développement. 

 

Lire plus : Qu’est-ce que l’interopérabilité des blockchains ? 

 

Polkdadot 

Également créé par l’un des co-fondateur d’Ethereum, Gavin Wood, Polkadot est avant tout un protocole dont le but est de permettre l’interopérabilité des blockchains. Pour cela, il utilise un réseau public principal, qui joue le rôle de « chaîne relais » (Relay Chain). Autour gravitent d’autres blockchains parallèles (parachains) plus spécialisées. 

 

En créant des ponts (bridges) entre les différentes blockchains, elle rend possible l’échange de cryptoactifs variés et l’interconnexion de dApps fonctionnant sur des technologies différentes. 

 

Le protocole fonctionne via un mécanisme appelé Nominated Proof-of-Stake. Les détenteurs de jetons peuvent désigner les validateurs des blocs de transaction. Sa cryptomonnaie, le DOT, est donc utilisée pour le staking, mais aussi pour la gouvernance et la participation au réseau. 

 

En répondant à un besoin de plus en plus présent de connecter de manière fluide les différentes blockchains, elle a su tirer son épingle du jeu en proposant une plateforme où les blockchains peuvent interagir et échanger des informations de manière transparente.

 

Lire plus : Polkadot : définition, origines, fonctionnement 

 

Solana

Solana est connue pour offrir des transactions très rapides et peu coûteuses grâce à son protocole Proof-of-History, basé sur un horodatage immuable des évènements de la blockchain. Sa popularité a explosé en 2021 avec la démocratisation des NFT. Des utilisateurs pénalisés par la lenteur et le coût élevé des transactions sur Ethereum ont été séduits par les performances de Solana.

 

En améliorant drastiquement l’expérience utilisateur, Solana a pu se distinguer d’autres blockchains bien établies. Elle a su rebondir suite à plusieurs événements négatifs, grâce à une proposition de valeur forte qui répond aux besoins du marché. Aujourd’hui elle attire des entreprises et des acteurs institutionnels de renom, ce qui renforce d’autant plus sa crédibilité. 

 

Lire plus : Solana : origines, fonctionnement et applications 

 

Ce qu’il faut retenir

Si des acteurs historiques tels que Bitcoin et Ethereum maintiennent leur réputation et la confiance d’une grande partie du public, les autres blockchains de ce classement possèdent des atouts majeurs qui sont adaptés aux demandes de plus en plus précises des utilisateurs. Cette liste n’est pas exhaustive et d’autres blockchains méritent que l’on leurs porte attention.  

Prev
Quelles sont les applications humanitaires de la blockchain ?
applications-humanitaires-blockchain

Quelles sont les applications humanitaires de la blockchain ?

La blockchain recèle un potentiel révolutionnaire dans le domaine humanitaire. Cette technologie offre transparence,...

Next
Top 5 des NFT les plus populaires de l’histoire

Top 5 des NFT les plus populaires de l’histoire

Quels sont les NFT les plus populaires de l'histoire ? Les plus connus, les plus chers, les plus échangés ?...

Irene Dumenil

Passionnée par les nouvelles technologies, je veux contribuer à mon échelle à la construction d'un monde numérique plus juste et plus sûr. La blockchain fait partie des solutions prometteuses pour répondre à ces enjeux. Mon objectif est de vulgariser au plus grand nombre les rouages de son fonctionnement, afin que chacun comprenne en quoi elle peut les aider au quotidien.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
La blockchain recèle un potentiel révolutionnaire dans le domaine humanitaire.…
fr_FRFrench