Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Qu’est-ce que Cosmos ?

A mesure que l’écosystème crypto grandit, le problème de l’interopérabilité se fait de plus en plus pressant. L’objectif de Cosmos : le résoudre. Son ambition : devenir l’Internet des blockchains.
Intermédiaire
cosmos-security-blockchain-interoperabilite

Cosmos peut se définir comme un hub d’interopérabilité, c’est-à-dire comme un réseau blockchain central qui permet d’en relier plein d’autres. Concrètement, Cosmos permet de construire facilement toute une variété de réseaux décentralisés et les connecte entre eux. Au sein de Cosmos, les différentes blockchains sont des « zones » connectées entre elles via le Cosmos Hub, la blockchain principale de l’écosystème. Le token de Cosmos, ATOM, a donc pour première utilité de sécuriser le réseau principal via un consensus de Proof-of-Stake.

Fin 2022, l’équipe derrière le projet présente Cosmos 2.0 : une série d’innovations permettant notamment aux réseaux construits sur Cosmos de « louer » la sécurité du Cosmos Hub. Mais ce n’est pas tout le cas : le fonctionnement économique du hub a lui aussi été revu et amélioré. Découvrez les rouages du projet qui a pour ambition de devenir l’Internet des blockchains !

 

Lire plus : Qu’est-ce que l’interopérabilité des blockchains ?

 

Cosmos : une suite d’outils pour créer sa propre blockchain

Cosmos met à disposition des développeurs deux puissants outils : Tendermint et le Cosmos SDK (Software Development Kit).

Tendermit est le consensus de Proof-of-Stake utilisé par les blockchains du Cosmos Hub. Pour comprendre l’intérêt de Tendermint, il faut séparer le protocole en trois couches :

  • La couche de réseau
  • La couche de consensus
  • La couche applicative

Les deux premières s’occupent d’exécuter les transactions et de transférer l’information entre les nœuds du réseau. Quant à la couche applicative, elle est constituée de code et permet de créer diverses fonctionnalités.

Source : Cosmos

Chaque développeur peut poser sa propre couche applicative sur les deux premières, faisant ainsi de Tendermint un protocole de consensus prêt à l’emploi utilisable par n’importe qui. Grâce à Tendermint, il est bien plus simple de créer sa blockchain au sein de Cosmos qu’en partant de zéro. 

Le Cosmos SDK est une boite à outils destinée aux développeurs de projets blockchain. Il est constitué de modules assemblables pré-développés. Par exemple, un des modules du SDK permet d’implémenter la possibilité de transférer des tokens au sein d’un réseau en effectuant un simple copier-coller. Couplé au consensus Tendermint, le Cosmos SDK a véritablement pour objectif de faire de la création de blockchains un jeu d’enfant. La Binance Smart Chain est notamment construite à partir de cette suite d’outils. Mais au-delà de la facilité, le véritable intérêt de construire sa solution en utilisant les outils de Cosmos réside dans l’interopérabilité inhérente à l’écosystème.

 

Lire plus : Qu’est-ce qu’un consensus ?

 

Cosmos : une solution d’interopérabilité des blockchains

Chaque réseau décentralisé construit au sein de l’écosystème Cosmos est nativement interopérable avec tous les autres. Ces réseaux sont appelés « zones » et la blockchain principale de Cosmos, le Cosmos Hub, constitue une blockchain centrale qui permet de connecter les zones entre elles. L’Inter-Blockchain Communication Protocol (IBC) rend possible cette interconnexion.

Source : Cosmos

L’IBC permet aux blockchains qui l’utilisent de communiquer avec les autres. Les réseaux du Cosmos Hub peuvent donc se transmettre entre eux des tokens ainsi que des informations. L’IBC a par exemple permis la création d’Osmosis, une application décentralisée permettant d’échanger des cryptomonnaies entre plusieurs blockchains.

 

Cosmos 2.0 : favoriser le développement des projets au sein du Hub

 

L’Interchain Security, un protocole permettant aux blockchains de se lancer facilement

 

L’Interchain Security Protocol (ICS) est une des nouveautés de Cosmos 2.0. Le principe : permettre aux blockchains du Cosmos Hub de « louer » la sécurité de la blockchain principale.  Cela permet aux petits projets de se lancer en étant réellement sécurisés : lorsque peu de validateurs sécurisent un réseau, un acteur mal intentionné peut aisément prendre le contrôle de plus d’un tiers du  pouvoir sur la blockchain, et ainsi faire passer des transactions frauduleuses. Ce mécanisme augmente également l’utilité du token ATOM au sein de l’écosystème.

 

Lire plus : Proof of Work VS Proof of Stake : quelle différence ?

 

L’interchain Sceduler et l’Interchain Allocator : créer les incitations économiques favorisant la croissance du Cosmos Hub

 

Pour comprendre l’intérêt de l’Interchain Sceduler (IS), il faut comprendre ce qu’est la MEV. La MEV, ou Maximal Extractable Value est le profit qu’il est possible d’extraire en créant des blocs, hormis la récompense habituelle prévue pour la création de blocs et les frais de transaction. Elle est produite par les validateurs en réorganisant, ajoutant et omettant des transactions au sein de ces blocs.

La possibilité de transférer des tokens d’une blockchain à l’autre au sein du Hub crée des opportunités de MEV immenses. Cependant, celles-ci n’étaient jusqu’à présent exploitées que par une poignée d’acteurs. L’IS est donc un marché sur lequel s’échange l’espace de bloc des blockchains utilisant l’IBC. Il permet de distribuer les récompenses de la MEV de façon équitable entre les utilisateurs, la trésorerie du Cosmos Hub et les autres blockchains.

L’Interchain Allocator (IA) réinvestit une part des revenus générés par l’IS dans les projets de l’écosystème Cosmos. Un cercle vertueux s’installe alors : plus il y a de projets, plus la MEV est grande, plus l’IA dispose de fonds à investir, et plus les projets sont attirés vers le Cosmos Hub.

Source 

Prev
Le géant chinois Tencent s’associe à MultiversX !

Le géant chinois Tencent s’associe à MultiversX !

Tencent, le géant chinois de la technologie derrière l'application populaire WeChat, s'est associé à MultiversX....

Next
Les entreprises crypto ont investi 21.55M$ en lobbying !

Les entreprises crypto ont investi 21.55M$ en lobbying !

Les entreprises de crypto ont considérablement augmenté leurs dépenses en lobbying en 2022 pour atteindre plus de 21...

Romain Magne

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Tencent, le géant chinois de la technologie derrière l'application populaire…
fr_FRFrench