Articles récents
  • L’ESSCA lance ESSCABOT, un chatbot basé sur l’IA générative pour assister les étudiants

    Dans un environnement d’apprentissage en constante évolution et quelques mois après l’émergence de l’IA générative...

  • Enquête : Quel est le futur des métiers de la data et de l’IA vu par les grands groupes français ?

    L’étude menée par Verian (anciennement Kantar) en partenariat avec l’Essec Business School, la French Tech Corporate...

  • Le joueur de rugby Antoine Dupont devient ambassadeur de Bitpanda !

    Bitpanda, plateforme européenne et leader de trading en ligne, dévoile le nom de son nouvel ambassadeur, Antoine Dupont,...

  • Le campus IPSSI à Nice annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que directrice

    L’IPSSI, école pionnière en informatique et cybersécurité, annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que...

Comment créer un NFT ?

Découvrez les différentes étapes pour créer votre propre collection de NFT dans ce guide dédié aux débutants.
Débutant

Un NFT (Non Fongible Token) est un jeton numérique non fongible, c’est-à-dire qu’il n’est pas interchangeable, servant à authentifier et assurer le suivi d’un actif sur le web. Cela peut être une œuvre d’art, un ticket de concert, un équipement dans un jeu vidéo, ou encore une fraction d’un appartement.

 

Lire plus : NFT : explications, origines, fonctionnement

 

Leur popularité est croissante dans divers domaines tels que l’art, la musique, les jeux vidéo, le sport, mais aussi l’immobilier et la logistique. Néanmoins, rare sont ceux qui savent comment en créer un. Comment fait-on pour créer un NFT ? Découvrons-le dès à présent.

 

Comment avoir un NFT ?

Il existe 3 manières de se procurer un NFT :

  1. En l’achetant, sur une plateforme de type marketplace
  2. En bénéficiant d’un don, via un airdrop, procédé qui consiste à recevoir gratuitement un NFT sur son wallet, parfois en retour d’une mise en avant du projet sur les réseaux sociaux ou en échange d’autres services
  3. En le créant soi-même : c’est ce qu’on appelle la frappe de NFT (ou minting en anglais)

C’est sur cette dernière méthode que nous nous attarderons dans cet article. La frappe de NFT peut s’effectuer sur une marketplace ou directement sur le site internet d’un projet.

 

Lire plus : Tout comprendre sur les NFT en vidéo !

 

Quels sont les prérequis avant de commencer à créer un NFT ?

Avant toute chose, il est indispensable de détenir un portefeuille numérique : Metamask, MyEtherWallet, Fortmatic, Coinbase Wallet sont quelques exemples de wallets courants.  Si vous n’en avez pas encore, nous vous recommandons d’utiliser Metamask, qui se présente sous la forme d’une extension pour navigateur et qui est un des plus populaires.

 

Lire plus : Metamask : « The Historic Wallet »

 

Il sera nécessaire ensuite d’approvisionner ce wallet avec la cryptomonnaie que vous souhaitez utiliser pour minter le NFT : il s’agira le plus souvent de l’éther (ETH).

A ce moment-là, il est important de réfléchir sur quelle blockchain vous voulez minter vos jetons, car elle jouera le rôle de registre sur lequel seront inscrits vos NFT. Renseignez-vous en amont sur les avantages et inconvénients de la blockchain que vous envisagez.

Une fois ces conditions remplies, il sera alors possible de démarrer la frappe du NFT.

 

Quelles sont les étapes à suivre pour créer un NFT ?

Etape 1 : Sélection de la blockchain et de la plateforme NFT

Cette étape consiste à choisir la blockchain sur laquelle vous souhaitez inscrire votre/vos NFT, et donc la crypto-monnaie associée, et de vérifier que la plateforme propose bien des transactions avec cette blockchain. Ethereum, Polygon, Solana ou Binance figurent parmi les blockchains les plus répandues. Il est important d’effectuer des recherches sur chacune d’entre elles (compréhension du projet, mode de gouvernance, communauté, technologie utilisée) afin de bien comprendre dans quel écosystème vous vous situez.

Ensuite, rendez-vous sur une plateforme de NFT. Citons par exemple :

  • OpenSea : une des plus grosses plateformes NFT où l’on peut acheter, vendre, créer et collectionner des NFT d’une très grande diversité. Elle est compatible avec la blockchain Ethereum, Polygon et Klaytn.
  • Rarible : marketplace dotée d’une forte communauté, permettant à des artistes de créer en toute indépendance leur propre collection de NFT. Accepte les transactions en ETH (Ethereum), MATIC (Polygon), XYZ (Tezos) et MANA (Decentraland).
  • app : une autre plateforme similaire à OpenSea, compatible uniquement avec Ethereum et le portefeuille Metamask.
  • SuperRare : dédié à l’art numérique, cette plateforme compatible Ethereum met en avant la qualité et l’unicité des œuvres proposées, souvent créées par des artistes reconnus.
  • Nifty Gateways : en mettant l’accent sur la collaboration entre les marques et les artistes, cette plateforme se démarque par des collections premium. Elle est basée sur la blockchain Ethereum.
  • Atomic Market : basée sur la blockchain WAX, elle propose des jeux, des cartes et des articles de collection, compatible avec des portefeuilles reconnus tels que Scatter ou Anchor. Elle supporte de nombreuses blockchains telles que Bitcoin, Ethereum, Binance Smart Chain, Fantom ou encore Cardano.

 

Lire plus : Les meilleurs wallets cryptos en 2023

 

Etape 2 : Connecter son wallet à l’espace de création

Qu’il s’agisse d’une plateforme marketplace ou d’un site unique dédié au projet, il vous faudra connecter votre wallet à votre espace de création. Un bouton « Connecter » est généralement mis en évidence, même si l’interface peut différer d’un site à l’autre. Si aucun bouton n’est visible : il faut parfois cliquer sur l’extension Metamask, rentrer ses identifiants et recharger la page pour pouvoir se connecter.

Une fois votre wallet connecté au site, rendez-vous dans la rubrique dédiée au mint qui s’appelle généralement « Création de collection » ou « Création de NFT ».

 

Etape 3 : renseigner les informations permettant de déployer le smart contract

La création d’un NFT nécessite de déployer un nouveau contrat sur la blockchain choisie. Ce contrat doit respecter un certain nombre de règles. Sur Ethereum par exemple, l’ensemble de ces règles est regroupé sous le nom de norme ERC-721.

 

Lire plus : Différents types de token ERC : liste et explication

 

Pour déployer le smart contract, il faut remplir l’ensemble des données nécessaires à la création de la collection. Il est souvent préférable de créer une collection de plusieurs NFT plutôt qu’un seul NFT, pour maximiser ses chances de succès.

 

Les métadonnées à renseigner sont généralement les suivantes :

  • Nom complet
  • Ticker : ensemble de lettres symboliques servant à identifier le NFT
  • Supply : quantité maximale de jetons pouvant être émis
  • Métadonnées : cela peut être une image, une musique, un document, parfois un programme informatique. Ces métadonnées peuvent être customisables.
  • URL : lien vers un autre site personnel, ou vers l’objet numérique en haute résolution
  • Description du projet
  • Blockchain utilisée
  • Prix : il peut être fixe ou variable (basé sur un système d’enchères)
  • Cryptomonnaies acceptées pour l’acquisition
  • Adresse qui va recevoir les fonds
  • Hard cap : quantité de NFT qui pourra être revendu ou redistribué
  • Frais de redevance (royalties) : typiquement, dans le cas où vous créez un NFT d’une œuvre d’art par exemple, des royalties de 15% signifie qu’à chaque fois qu’un NFT est revendu, vous toucherez 15% de commissions sur le prix du NFT

 

Le niveau de détails varie en fonction de la place de marché ou du site sur lequel vous effectuez la démarche. Généralement, un guide explicatif est fourni sur l’espace de création pour faciliter l’expérience utilisateur.

 

Lire plus : NFTs, au service de la génération de valeur pour les artistes ?

 

Etape 4 : validation et déploiement du NFT

Une fois toutes les caractéristiques renseignées, la frappe du NFT peut commencer. Cette étape n’est ni plus ni moins qu’une transaction réalisée avec son portefeuille crypto : un ou plusieurs NFT vont automatiquement se créer en échange d’une partie de vos fonds en cryptomonnaies afin de financer les coûts en calcul nécessaire à la transaction.

Ces NFT seront ensuite stockés sur des nœuds du réseau de manière décentralisée grâce au protocole IPFS.

 

Lire plus : Qu’est-ce qu’IPFS ?

 

Soyez alors attentif aux frais de l’opération, en particulier si vous optez pour une frappe avec de l’éther. En effet les gas fees de la blockchain Ethereum étant généralement très élevés (même si cela dépend du moment de la journée où le NFT est créé), il est parfois plus judicieux de passer par une autre blockchain où les prix sont plus bas, tel que Tezos ou Polygon.

 

Lire plus : Qu’est-ce que les frais de gaz et comment sont-ils calculés ?

 

En plus des gas fees, s’ajouteront éventuellement des frais d’exploitation, qui diffèrent selon la plateforme choisie. Ces frais servent essentiellement à couvrir les coûts de maintenance du site et les frais de traitement par carte bancaire.

 

Veillez donc à comparer le total des frais engagés lors de la création du NFT par rapport au prix de revente que vous vous êtes fixés. Sachez également que vous n’êtes pas obligé de payer ces frais : la frappe peut être financée soit par le créateur du NFT, soit l’acheteur. Cette information est à indiquer clairement dans la description du NFT.

 

Conclusion : que faire une fois qu’on a créé son NFT ?

Vous savez désormais comment créer un NFT, mais qu’en est-il de la suite ? Que peut-on faire d’un NFT ? Selon sa catégorie et sa raison d’être, plusieurs choix sont possible : vous pouvez le conserver pour prouver la propriété d’un actif, offrir des privilèges à chaque détenteur du NFT, les mettre en vente et toucher des royalties à chaque revente, suivre le cycle de vie d’un produit… les possibilités sont vastes !

Prev
Le pôle Léonard de Vinci inaugure son Institut des Crypto-actifs !

Le pôle Léonard de Vinci inaugure son Institut des Crypto-actifs !

Le Pôle Léonard de Vinci inaugure l’Institut Crypto-actifs, le mercredi 8 novembre. Après l’Institute For Future...

Next
Start in Blockchain, l’agence média spécialisé Web 3.0, fête ses 1 an !
start in blockchain un an

Start in Blockchain, l’agence média spécialisé Web 3.0, fête ses 1 an !

Depuis une année, Start in Blockchain vulgarise la technologie blockchain, afin de la rendre accessible à tous....

Irene Dumenil

Passionnée par les nouvelles technologies, je veux contribuer à mon échelle à la construction d'un monde numérique plus juste et plus sûr. La blockchain fait partie des solutions prometteuses pour répondre à ces enjeux. Mon objectif est de vulgariser au plus grand nombre les rouages de son fonctionnement, afin que chacun comprenne en quoi elle peut les aider au quotidien.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Le Pôle Léonard de Vinci inaugure l’Institut Crypto-actifs, le mercredi…
fr_FRFrench