Articles récents
  • Vivatech 2024 : Le rendez-vous incontournable de l’innovation et de la blockchain

    VivaTech 2024, l’un des plus grands salons de la technologie et de l’innovation en Europe, bat actuellement son plein à...

  • Le Digital Services Act (DSA) : les enjeux de son application dans ce contexte électoral

    Le règlement relatif à un marché unique des Services Numériques, plus communément appelé DSA pour Digital Services Act,...

  • Bitcoin : vers la fin de l’État-nation

    La monnaie représente un enjeu central pour les grands États de notre société contemporaine puisqu’elle permet de...

  • La Blockchain Business School et PyratzLabs lancent un programme de financement boursier

    L’industrie du Web3 est en pleine expansion et la demande de talents qualifiés dans le domaine de la blockchain ne...

Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?

Une crypto-monnaie est une monnaie numérique décentralisée, stockée digitalement et en dehors des circuits bancaires classiques.
Débutant
Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?

Une crypto-monnaie est une monnaie numérique décentralisée (et donc distribuée de pair-à-pair) et stockée digitalement et en dehors des circuits bancaires classiques. Cette nouvelle forme de monnaie s’oppose aux catégories historiques que sont les monnaies fiduciaires (les pièces et les billets de banques) et les monnaies scripturales (argent digital  stocké dans les comptes courants en banque). Si cette classification peut paraître simple, les débats concernant sa définition et ses cas d’usages sont clivants.

 

Une brève histoire de la monnaie

Historiquement, la monnaie est indissociable de la répartition des tâches (et donc de la création des premières formes de métiers) et le troc fut la première forme d’échange monétaire. Ce système a pour avantage de permettre d’accéder à plus d’outils/objets mais présente certaines limites :

  • Ne pas trouver de preneur
  • Certains biens sont indivisibles
  • Quelle est la valorisation exacte d’un objet ?

L’apparition de la monnaie permet de résoudre ces problèmes car la monnaie permet de définir une valeur à un objet, il est possible de diviser une monnaie et mieux encore, nous pouvons enfin transporter facilement de la valeur. La monnaie deviendra rapidement un symbole de puissance. Les différents royaumes ou empires créeront leurs propres monnaies afin de faciliter les échanges. Et si la contrefaçon de monnaie a toujours été si lourdement réprimandée, c’est parce que cela portait atteinte à la puissance économique et militaire d’une nation. 

Rapidement, les économistes et autres philosophes ont saisi l’importance de la confiance au sein d’un système monétaire. En effet, si les citoyens ont accepté d’utiliser une monnaie c’est avant tout pour sa capacité à garder une valeur en dépit de l’environnement économique et politique. Initialement, les premières pièces de monnaies étaient entièrement en or et cela avait l’avantage de pouvoir être fondu si la pièce perdait sa valeur (pendant que l’or la préserva). Plus tard, les billets de banques adoptèrent le même principe en garantissant une contrepartie. Mais ce système est souvent perturbé durant les périodes de guerre. En effet, les gouvernements ont tendance à imprimer davantage de monnaie durant ces périodes pour financer les guerres. Historiquement, la fin de la convertibilité dollar-or prendra date en 1971. Il est donc possible d’imprimer des dollars sans prendre en compte l’or stocké par les Etats-Unis.

Aujourd’hui, la situation économique mondiale et les fortes inflations seraient, selon de nombreux économistes, causées par les politiques monétaires des banques centrales et leurs choix d’imprimer massivement de la monnaie (afin de financer entre autres les entreprises durant la crise du Covid). Les économistes libéraux (menés notamment par les théories de Friedrich Hayek) pointent du doigt la dépendance des banques centrales vis-à-vis des gouvernements et estiment que cela rend inefficaces les monnaies et leurs rôles de préservation de la valeur. Se pose ainsi la question de la création d’une monnaie décentralisée et numérique, afin de préserver la valeur et les intérêts de chacun. 

 

De la monnaie nationale à la monnaie locale et communautaire (MLC) 

Si Bitcoin représente aujourd’hui la décentralisation monétaire, ce dernier n’est toutefois pas la première  innovation monétaire. Dans son livre “Le Futur des espèces”, Emilie Raffo nous rappelle que les Monnaies Locales et Complémentaires (MLC) existent depuis des décennies et présentent de nombreuses similitudes avec les crypto-monnaies.  Les MLC sont gouvernées par leurs communautés et proposent des politiques monétaires plus adaptées aux singularités de ses utilisateurs. Selon l’auteure, les objectifs des MLC sont les suivants : “soutenir une économie locale, instaurer de nouvelles pratiques de production et de consommation respectueuses de l’environnement et de l’homme et encourager la participation de la société civile dans la gestion politique de la cité”.

Mais les MLC présentent également des limites. Tout d’abord, l’adoption restreinte et l’usage limité de ces monnaies leurs vaudront d’être comparées à des “billets de monopoly”. Ainsi, cela remet également en cause la confiance que l’on porte à cette monnaie et donc sa stabilité. Ensuite, selon Delphine Gény-Stephann, les MLC présenteraient un effet néfaste sur l’économie, puisque ces derniers complexifient la gestion administrative imposée aux entreprises et restreignent le commerce extérieur. 

 

L’émergence des crypto-monnaies

Les crypto-monnaies sont une innovation majeure pour l’économie du XXIe siècle. Comme nous l’avions précisé au début de l’article, sa définition reste aujourd’hui très clivante. L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) définit les crypto-monnaies comme étant avant tout des “crypto-actifs” et donc des “actifs-numériques qui reposent sur la technologie blockchain  à travers un registre décentralisé et un protocole informatique crypté”. L’AMF ajoute qu’un crypto-actif n’est pas une monnaie et sa valeur repose uniquement sur l’offre et la demande.

Cette définition est largement critiquée par l’écosystème. Les crypto-monnaies ont pour fonction de transférer de la valeur numérique directement sur internet sans passer par des instances centrales comme des banques. Si l’aspect volatile est avéré de nos jours, cela tend à se stabiliser avec une utilisation plus globale, massive et régulière. De plus, en dépit de cette volatilité, de nombreuses entreprises, de toutes tailles et tous secteurs, ont d’ores et déjà adopté des crypto-monnaies comme le Bitcoin comme monnaie de paiement. 

Accepter Bitcoin permettra dans un premier temps à  l’entreprise de proposer un moyen de paiement rapide et facile d’utilisation, de se constituer une trésorerie de secours, de diversifier ses actifs et également de s’ouvrir à une nouvelle clientèle. Cela va cependant alourdir la gestion comptable de l’entreprise mais de nombreuses solutions existent déjà pour leur venir en aide. 

L’émergence des stablecoins (crypto adossé à des devises existantes comme le Dollar  ou l’Euro) permet de résoudre en partie ce problème. Mais ces derniers posent de nombreuses questions car ils sont soit centralisés (et donc contraire aux valeurs des pionniers de l’écosystème) soit instables et présentent des risques de depeg (ne plus être corrélé à la devise de base avec un échange autre que 1 pour 1).

 

Lire plus : Le trilemme de la blockchain : un casse-tête insoluble

Prev
Qu’est-ce qu’un stablecoin ?
Qu'est-ce qu'un stablecoin ?

Qu’est-ce qu’un stablecoin ?

2 des 5 plus grosses cryptomonnaies sont des actifs ayant pour objectif de garantir une valeur stable : ce sont les...

Next
Qu’est-ce que l’attaque des 51% ?
Qu'est-ce que l'attaque des 51% ?

Qu’est-ce que l’attaque des 51% ?

Une attaque à 51% peut se produire lorsqu’un mineur, ou groupe de mineurs, malveillant représente plus de 50% de la...

Alexandre Duran

COO & Co-fondateur de Start-in-Blockchain.fr, le média de la vulgarisation de la blockchain et ses cas d'usages. Passionné de FinTech, Blockchain et entrepreneuriat.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
2 des 5 plus grosses cryptomonnaies sont des actifs ayant…
fr_FRFrench