Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Qu’est-ce qu’un NFT Dynamique ?

Après la révolution des NFT, voici l’évolution vers les NFT Dynamiques. Qu’est-ce qu’un NFT Dynamique ? Comment ça marche ? Explication.
Intermédiaire

Le marché des NFTs a connu d’importantes évolutions depuis la forte tendance de 2021. De nombreuses marques reconnues comme Nike, Adidas, Lacoste, Renault, Gucci ou encore Prada s’y sont mis. L’adoption de cette technologie augmente au fur et à mesure que les cas d’usages se multiplient. Aujourd’hui nous assistons à la naissance des NFT Dynamiques (dNFT). Voyons ensemble en quoi cela consiste. 

 

Lire plus : NFT : Qu’est-ce que c’est ? À quoi sert-il ?

 

Quelques éléments de rappel sur les NFT

Pour rappel, un NFT (Jeton Non-Fongible) est un actif numérique unique. Autrement dit, ce dernier est certifié comme ayant des caractéristiques qui lui sont propres et offre un titre de propriété à son détenteur, le tout grâce à la technologie blockchain. 

Si un NFT “classique” a des caractéristiques gravées dans le marbre, le NFT Dynamique apporte comme évolution la possibilité de modifier, sous certaines conditions, ces caractéristiques tout en maintenant l’aspect unique et le titre de propriété numérique. En effet, si vous inspectez les différentes collections de NFT sur les marketplaces dédiées (OpenSea ou Magic Eden pour ne citer que les plus connues) vous constaterez qu’un NFT détient diverses caractéristiques (ce qu’on appelle les metadata). Si nous prenons l’exemple des célèbres “Crypto Punk”, ces derniers ont 4 propriétés comme leur genre, la couleur de leurs cheveux, les accessoires qu’ils portent ou encore le teint de leur peau. Si vous préférez votre Crypto Punk sans lunette mais avec des boucles d’oreilles, il vous sera impossible de modifier ces attributs. Il vous faudra alors réussir à l’échanger avec un autre ayant les attributs recherchés. 

 

Qu’est-ce qu’un NFT Dynamique (dNFT) ?

Les dNFT offrent une approche mixte. Ces NFT conservent leurs identifiants uniques tout en étant capables de mettre à jour certains aspects de leurs métadonnées via des sources de données externes. En d’autres termes, un NFT dynamique est un NFT qui peut changer en fonction de conditions externes. Le changement dans un NFT dynamique fait souvent référence à des modifications des métadonnées du NFT déclenchées par un contrat intelligent. Pour ce faire, les changements automatiques sont encodés dans le contrat intelligent du NFT, qui fournit des instructions au NFT sous-jacent concernant le moment et la manière dont ses métadonnées doivent changer.

 

A quoi sert un NFT Dynamique ?

Les dNFT augmentent considérablement le champ d’application des NFT. Il est possible de prendre la quasi-totalité des cas d’usages actuels et d’en améliorer l’expérience utilisateur grâce à cette nouvelle version des tokens non-fongibles. Par exemple, dans le cas d’une transaction immobilière, le NFT pourrait (si la loi française l’accepte à l’avenir) faire office d’acte notarié. Ici, l’utilisation d’un NFT dynamique permettrait de modifier les caractéristiques qui définissent la maison. Autrement dit, si un individu achète une maison en 2022 sous la forme d’une transaction dNFT, le nombre de chambres sera spécifié. Si suite à des travaux, celui-ci revend cette maison en 2024, le dNFT présentera la même maison mais avec une chambre en plus. A noter que le dNFT de 2022 et celui de 2024 sont les mêmes. Seules les caractéristiques ont évolué. Ce même schéma peut se reproduire dans un jeu vidéo où un personnage se voit attribuer une nouvelle arme qui boostera ses compétences ou encore un album sous forme de dNFT qui se verra enrichi de deux titres supplémentaires après la sortie. 

 

Les Oracles, ponts entre les NFT Dynamiques et le monde réel

La blockchain a pour vocation de s’implanter dans le monde réel afin de faciliter et améliorer de façon efficiente le monde réel. Les dNFT vont en partie tendre vers cet idéal, notamment grâce aux cas d’usages que nous avons vu précédemment (en considérant que la majorité des cas d’usages de demain ne sont même pas encore envisagés). Cependant, bien que les smart contracts (contrat intelligents) automatisent les processus encodés dans le dNFT, il est nécessaire d’avoir des sources de données externes fiables afin de déclencher le changement de ces NFTs. Par exemple, si un dNFT représente une voiture avec pour trait l’état général (comme la couleur de la carrosserie) de cette dernière, nous avons besoin d’une source externe et fiable pour s’assurer d’enregistrer les bons traits et leurs évolutions. Par exemple un garage automobile ou un assureur pour garantir la couleur ou l’entretien de ce dernier. 

Pour répondre à ce besoin, l’écosystème blockchain a vu naître les Oracles. Un Oracle permet d’ajouter des données du monde extérieur dans un réseau blockchain. Il peut s’agir de tout type de données : circulation, horaires, météo, etc. Ceux-là servent d’autorité et de vérité.

L’un des Oracles les plus connus, Chainlink, permet de surmonter ces limitations en fournissant divers services de données et de calcul hors chaîne qui peuvent être utilisés comme entrées pour déclencher des mises à jour de dNFT. À mesure que l’écosystème dNFT se développe et que les NFT s’intègrent au monde réel, Chainlink agit comme un pont entre ces deux mondes déconnectés, permettant de construire des processus dNFT automatisés, décentralisés et engageants

Prev
Interview de Boris Kesler, co-fondateur et CEO de MainBot
bois kessler the winkyverse

Interview de Boris Kesler, co-fondateur et CEO de MainBot

Nous avons rencontré Boris Kesler, co-fondateur et CEO de MainBot, l’entreprise de robotique qui met les nouvelles...

Next
Le premier fonds français dédié au Web3 de Cathay Innovation et Ledger
fonds cathay et ledger

Le premier fonds français dédié au Web3 de Cathay Innovation et Ledger

Le tout premier fonds français dédié au Web3 a été créé par Cathay Innovation et par le leader de la crypto-sécurité,...

Alexandre Duran

COO & Co-fondateur de Start-in-Blockchain.fr, le média de la vulgarisation de la blockchain et ses cas d'usages. Passionné de FinTech, Blockchain et entrepreneuriat.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Nous avons rencontré Boris Kesler, co-fondateur et CEO de MainBot,…
fr_FRFrench