Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

L’inflation dans un projet blockchain

Dans un projet blockchain, les tokens peuvent être catégorisés en deux classes: inflationnistes et déflationnistes.
Inflation projet blockchain

Qu’est ce que l’inflation dans un projet blockchain?

Dans un projet blockchain, l’inflation fait référence à l’augmentation du nombre de tokens en circulation. Dans cette situation l’offre de tokens est supérieure à la demande et, cet excès est souvent lié à une perte de valeur du token. En effet, quand il y a plus de tokens disponibles que de demande pour les acquérir, cela entraîne une tendance à la baisse des prix. Pour éviter qu’une augmentation de l’offre n’entraîne une baisse du prix du token, il est essentiel que la demande soit supérieure ou au moins égale à cette hausse de l’offre.

 

Cette dynamique est semblable à celle de la finance traditionnelle, où un excès de monnaie peut diminuer son pouvoir d’achat. Dans le contexte d’une blockchain, une inflation marquée peut dissuader les investisseurs et les utilisateurs. La valeur de leurs actifs se réduit au fil du temps. À l’opposé, une offre maîtrisée et limitée peut encourager une valorisation du token sur le long terme, particulièrement si la demande croît ou se maintient. Les projets blockchain doivent donc trouver une offre adaptée qui stimule l’utilisation et crée une rareté pour préserver la valeur du token.

 

Lire plus: Quels sont les indicateurs à connaître en tokenomics ? 

 

 

Les types d’inflation dans un projet blockchain

L’inflation dans un projet blockchain peut se présenter sous diverses formes. 

  • Inflation temporelle : les tokens sont émis au fil du temps selon un calendrier prédéfini, souvent jusqu’à atteindre une offre maximale. Un exemple emblématique est le Bitcoin. De nouveaux coins sont créés à chaque bloc miné pour récompenser les mineurs. Ce processus conduit à une augmentation progressive de l’offre de bitcoins au fil du temps.
  • Inflation KPI : ce type d’inflation est lié à des indicateurs de performance clés, tels que le chiffre d’affaires ou le taux de rentabilité. Les tokens sont émis en fonction de ces indicateurs, reliant directement la performance du réseau ou de l’entreprise à l’émission de nouveaux tokens.
  • Inflation variable : cette approche présente un système d’inflation flexible, où l’émission de tokens peut varier et parfois même être aléatoire. Un exemple de cette catégorie est l’USDT (Tether). Le nombre de tokens en circulation varie en fonction de la demande.
  • Inflation dynamique : cette inflation vise à stabiliser le prix d’un token à l’intérieur d’une fourchette spécifique. Si le prix chute en dessous du seuil prédéfini, des mesures sont prises pour réduire l’offre et ainsi soutenir le prix. Cela se fait souvent par un mécanisme de destruction (ou ‘burn’) de tokens. Inversement, si le prix du token est trop élevé, de nouveaux tokens peuvent être créés pour ajuster l’offre. Le token ATOM de Cosmos est un bon exemple. En effet, le taux d’inflation d’ATOM s’ajuste automatiquement en fonction du niveau de staking. Lorsque le pourcentage de tokens stakés est bas, le taux d’inflation augmente, offrant ainsi une récompense plus élevée pour le staking. Ceci incite plus de détenteurs à staker leurs tokens. Inversement, lorsque le pourcentage de staking est élevé, le taux d’inflation diminue. Ce système d’inflation dynamique vise à atteindre un équilibre optimal entre la sécurisation du réseau et le contrôle de la dilution de la valeur d’ATOM.

 

Les modèles d’équilibre inflationnistes et déflationnistes

Les modèles économiques des projets blockchain peuvent être classés en deux grandes catégories en fonction de la gestion de leur offre : inflationniste et déflationniste. La sélection d’un modèle économique pour un projet blockchain, qu’il soit inflationniste ou déflationniste, doit être minutieusement adaptée aux objectifs et spécificités du projet.

 

  • Modèle d’équilibre inflationniste

Ces tokens se caractérisent par une offre en constante augmentation, sans qu’il y ait une limite fixe sur le nombre total de tokens pouvant être créés. Les différents types de taux d’inflation présentés dans le précédent paragraphe peuvent être utilisés. Un exemple initial était l’Ether d’Ethereum, avec une offre illimitée de tokens. Cependant, depuis l’implémentation de l’EIP-1559, Ethereum a amorcé une transition vers un modèle déflationniste. Un mécanisme de burn (destruction) de tokens a été introduit à chaque transaction, réduisant ainsi l’offre globale.


Généralement, la quantité de tokens augmente progressivement sans limite fixe, ce qui est souvent utilisé pour récompenser les participants du réseau. Cependant, cela peut conduire à une inflation incontrôlée et à une dévaluation des tokens émis en trop grande quantité par rapport à la demande.

  • Avantages : Ces modèles stimulent la participation active en récompensant les participants au réseau et tendent à promouvoir une répartition plus équitable des tokens.
  • Inconvénients : Un risque majeur réside dans la dilution potentielle de la valeur des tokens. Une inflation excessive et incontrôlée peut diminuer la valeur de chaque token existant et rendre le token moins attrayant en tant que réserve de valeur à long terme.

 

  • Modèle déflationniste

À l’opposé, les tokens déflationnistes voient leur offre totale diminuer avec le temps. Un mécanisme courant est le « burn » (destruction) de tokens, qui crée une rareté et peut potentiellement augmenter la valeur du token. Le Bitcoin est un exemple célèbre, avec une offre maximale de 21 millions, créant ainsi une rareté intrinsèque. Dans ce modèle, l’offre de tokens est limitée et tend à se réduire.

  • Avantages : Ils créent une rareté, pouvant soit préserver soit accroître la valeur des tokens.
  • Inconvénients : Cependant, une déflation trop prononcée peut entraver la liquidité du marché et limiter la participation des utilisateurs. Ces modèles économiques nécessitent une adoption et une utilisation continues pour maintenir la valeur des tokens.

 

Lire plus: L’émission de token : offre et inflation

 

L’importance de l’inflation dans un projet blockchain

La gestion de l’inflation est un aspect central, nécessitant une attention minutieuse pour maintenir la valeur du token et assurer la santé économique du projet. L’inflation impacte la viabilité et le potentiel succès d’un token.

 

En effet, même si un projet associé à un token rencontre un succès, une inflation élevée peut entraver la progression de sa valorisation. Pour un nombre d’utilisateurs non changé, une augmentation du nombre de tokens entraîne une baisse de leur prix unitaire.

 

Trouver le juste équilibre entre inflation et déflation est crucial pour le succès d’un projet blockchain. Une gestion astucieuse de ces dynamiques économiques peut non seulement préserver la valeur du token, mais aussi stimuler l’attrait et la confiance des utilisateurs, contribuant ainsi à la pérennité et à la prospérité du projet.

Prev
Airdrop crypto : comment ça marche et comment en profiter ?

Airdrop crypto : comment ça marche et comment en profiter ?

Avez-vous déjà entendu parler d’airdrop crypto ? Un airdrop est une méthode de distribution gratuite de tokens. Ces...

Next
Petit guide des Real World Assets

Petit guide des Real World Assets

Qu’est-ce qu’un RWA ? Les Real World Assets (RWA) sont des actifs des marchés traditionnels qui ont été tokenisés puis...

Mathilde Michels

Animée par l’innovation de la blockchain et toujours en quête de nouveaux défis, j’accompagne des porteurs de projets blockchain. Mon rôle est d'auditer et d'élaborer avec eux les meilleures tokenomics, alignées avec leurs objectifs et visions. J’aime également vulgariser les tokenomics en partageant mes connaissances et en transmettant ma passion pour ce domaine.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Avez-vous déjà entendu parler d’airdrop crypto ? Un airdrop est…
fr_FRFrench