Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

L’intelligence Artificielle comme sauveur du Metaverse

Et si l’Intelligence Artificielle pouvait sauver le Métavers ? Après des milliards investis, ce derniers ne convainc toujours pas.

Cette fin d’année 2022 a été marquée par l’explosion de l’intelligence artificielle et notamment des produits d’OpenAI tels que ChatGPT ou Dall-E. L’intelligence artificielle était repassée sous les radars après un fort engouement durant la dernière décennie mais ces dernières avancées ont attiré l’attention du grand public, des investisseurs et des entrepreneurs. Aujourd’hui, une réflexion posée par le média Beincrypto présente l’intelligence artificielle comme possible bouée de sauvetage du (des) metaverse.

 

Améliorer l’expérience utilisateur 

Parmi les nombreux défauts des métavers actuels, le manque d’originalité et de vie des PNJ (les personnages qui vous donnent des missions dans les jeux vidéos) rends l’expérience moins réaliste, ce qui est paradoxale avec la volonté de faire du metavers un monde numérique vivant. Ici, il serait assez simple d’imaginer un PNJ généré automatiquement par une intelligence artificielle prenant en considération plusieurs variables en temps réel afin de le faire interagir avec vous et de façon cohérente afin d’améliorer votre expérience de jeu. Ces mêmes PNJ peuvent être réfléchis de façon professionnelle en créant un Chatbot réaliste comme ChatGPT et qui aurait le rôle de conseiller de vente dans une boutique numérique vendant de réels objets physiques (par exemple dans une boutique Nike dans le métavers).

Pour aller plus loin, les metaverses actuelles Decentraland et The Sandbox comptent moins de 10 000 utilisateurs quotidiens, rendant ces univers assez vide. L’utilisation d’IA permettrait de meubler davantage les metaverses afin de les rendre plus organiques et habitées. 

Lire plus : Le métavers, c’est quoi ?

 

Une vision actuellement pas réaliste

Si les progrès réalisés par OpenAI ou autres sociétés du secteur sont notables, ces dernières ne permettent toujours pas de proposer une expérience suffisamment bien huilé pour que l’utilisateur ne fasse plus la différence entre bot et humain. En effet, Beincrypto nous rappel que ce genre de bot se comportera de façon exemplaire, sera bienveillant et poli, hors la nature humaine nous pousse bien souvent à dépasser certaines limites. 

 

Comment fonctionnent les chatbots IA ?

Les chatbots sont construits sur une technologie de compréhension du langage naturel qui utilise des modèles de réseaux neuronaux profonds pour comprendre le langage humain. Grâce à la puissance de l’apprentissage automatique, ils peuvent comprendre un large éventail de langues humaines et répondre à diverses demandes des utilisateurs. La flexibilité de la technologie vous permet d’ajuster le langage et les réponses du robot en fonction des données fournies par l’utilisateur.

 

Le service client automatisé dans le métavers

Ces deux dernières années ont été marquées par le développement de métavers et surtout par l’arrivée massive d’entreprises traditionnelles sur ces terrains numériques. Le metavers est un nouveau canal marketing et de vente. Calvin Klein, Burberry, Nike, Louis Vuitton ou encore KFC l’ont bien compris et ont ouvert leurs boutiques sur Decentraland. Désormais, les chatbots basés sur l’IA permettent à ces géants de recruter des vendeurs sans devoir verser un salaire. 

Cependant, cela n’est pas une révolution en soit car les chatbot à des fins commerciaux existent depuis le début du millénaire. Comme le rappel Beincrypto, dès 2001, SmarterChild propose un service de chatbot sur MSN Messenger. Cependant, l’arrivée de l’IA permet d’approfondir cette approche car désormais le chatbot est plus humain, plus sophistiqué et permet de toucher et convertir plus de clients numériques. De plus, un chatbot a également pour intérêt de faciliter la prise en main du métavers et du web3 pour les débutant car effectivement  tout le monde ne connaît pas un passionné de l’écosystème.

Lire plus : L’Oréal et Meta s’associent pour développer le métavers de demain

 

L’utilisation d’IA présente des risques

Tout d’abord, un métavers peuplé en grande partie de bot de mauvaise qualité atténuerait l’expérience des utilisateurs. Or, les chatbots actuels présentent tous des limites et selon un rapport de Barracuda, les bots représentent déjà 64 % du trafic Internet. 

De plus, la forme actuelle des bots semble satisfaisante mais la réalité est tout autre. Prenez le temps de questionner un chatbot pendant des heures et vous constaterez qu’il finit par se tromper mais l’affirmera avec certitude.

Finalement, les dérives sont nombreuses et la réglementation inexistante. Il est impossible de prédire l’avenir du métavers et nous ne sommes pas à l’abri d’une version dystopique de cet univers. 

Prev
Qu’est-ce que l’interopérabilité des blockchains ?

Qu’est-ce que l’interopérabilité des blockchains ?

L'interopérabilité de la blockchain représente le plus grand défi du WEB3 sous sa forme actuelle. Découvrez ses enjeux...

Next
Les layers 2 : une solution au problème de scalabilité des blockchains
layer 2 solution probleme scalabilite blockchains

Les layers 2 : une solution au problème de scalabilité des blockchains

Découvrez dans cet article le fonctionnement des layers 2, ces solutions permettant le passage à l'échelle des...

Alexandre Duran

COO & Co-fondateur de Start-in-Blockchain.fr, le média de la vulgarisation de la blockchain et ses cas d'usages. Passionné de FinTech, Blockchain et entrepreneuriat.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
L'interopérabilité de la blockchain représente le plus grand défi du…
fr_FRFrench