Articles récents
  • L’ESSCA lance ESSCABOT, un chatbot basé sur l’IA générative pour assister les étudiants

    Dans un environnement d’apprentissage en constante évolution et quelques mois après l’émergence de l’IA générative...

  • Enquête : Quel est le futur des métiers de la data et de l’IA vu par les grands groupes français ?

    L’étude menée par Verian (anciennement Kantar) en partenariat avec l’Essec Business School, la French Tech Corporate...

  • Le joueur de rugby Antoine Dupont devient ambassadeur de Bitpanda !

    Bitpanda, plateforme européenne et leader de trading en ligne, dévoile le nom de son nouvel ambassadeur, Antoine Dupont,...

  • Le campus IPSSI à Nice annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que directrice

    L’IPSSI, école pionnière en informatique et cybersécurité, annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que...

Qu’est-ce qu’IPFS ?

IPFS révolutionnaire ou juste dans l’air du temps ? Ouvrons le capot pour y voir plus clair sur ce protocole décentralisé.
Avancé

Introduction à IPFS ?

IPFS (InterPlanetary File System) est un protocole de communication peer-to-peer et décentralisé. Il a été conçu pour créer un Web distribué plus rapide, plus sûr et plus résilient.

Au lieu de stocker des fichiers sur des serveurs centralisés, IPFS utilise un réseau décentralisé de nœuds. Ces nœuds stockent des copies des fichiers et permettent à quiconque de les récupérer en utilisant un système de hachage unique qui identifie chaque fichier.

Cela permet de réduire la dépendance à l’égard des serveurs centralisés. Ce qui peut rendre le Web plus rapide et plus fiable, tout en garantissant que les fichiers sont toujours accessibles. Ceci même en cas de panne de serveur ou de censure gouvernementale.

IPFS facilite également la création de dApps (applications décentralisées). Car IPFS permet aux développeurs de stocker et de distribuer des données de manière décentralisée.

Lire plus : Qu’est qu’une dApps ?

Qui a créé IPFS ?

IPFS a été créé en 2014 par Juan Benet, un développeur et entrepreneur américain. Il a fondé Protocol Labs en 2014 pour travailler sur des projets de technologie distribuée, y compris IPFS. Son objectif était de créer une alternative décentralisée au HTTP (Hypertext Transfer Protocol) qui est le protocole utilisé pour la plupart des transferts de données sur le Web actuel.

Aujourd’hui, IPFS est soutenu par une communauté mondiale de développeurs et d’utilisateurs. Ainsi  de nombreux projets de technologie distribuée utilisent ce protocole. Des technologies distribuées telles que des applications décentralisées, des systèmes de stockage, des services de fichiers et des réseaux de contenu tous distribués.

 

Comment fonctionne IPFS ?

IPFS fonctionne en permettant aux utilisateurs de stocker et de récupérer des fichiers à partir d’un réseau décentralisé de nœuds. Voici comment cela fonctionne :

  • Ajout de fichiers : Lorsqu’un utilisateur ajoute un fichier à IPFS, le fichier est divisé en plusieurs blocs de données. Chacun étant haché à l’aide d’un algorithme de hachage cryptographique pour créer un identifiant unique appelé CID (Content IDentifier).
  • Stockage des fichiers : Les blocs de données hachés sont ensuite stockés sur des nœuds IPFS. Ces nœuds peuvent être des ordinateurs ou des serveurs appartenant à des utilisateurs du réseau. Chaque nœud stocke une copie du fichier et le rend disponible pour les autres nœuds.
  • Récupération de fichiers : Lorsqu’un utilisateur souhaite récupérer un fichier à partir d’IPFS, il peut demander à n’importe quel nœud du réseau de lui fournir une copie du fichier. Ceci en utilisant le CID unique du fichier. Le nœud qui possède une copie du fichier peut alors le transmettre à l’utilisateur. Si plusieurs nœuds ont une copie du fichier, l’utilisateur peut récupérer le fichier à partir de n’importe lequel d’entre eux.
  • Réplication de fichiers : Si un fichier est populaire et souvent récupéré à partir du réseau : les nœuds IPFS qui le stockent peuvent le répliquer sur d’autres nœuds pour garantir que le fichier est toujours disponible, même en cas de défaillance d’un nœud.

En résumé, IPFS utilise un système de stockage distribué et décentralisé pour stocker et récupérer des fichiers, ce qui le rend plus rapide, plus fiable et plus résilient que les systèmes de stockage centralisés traditionnels.

 

Quels sont les avantages du Web décentralisé du protocole IPFS ?

Le protocole IPFS est un système de stockage et de distribution de fichiers décentralisé. Par conséquent il comporte de nombreux avantages par rapport aux systèmes de stockage centralisés traditionnels. Voici quelques-uns des avantages clés du Web décentralisé du protocole IPFS :

  • Résistance à la censure : Le stockage des fichiers se fait sur un réseau de nœuds décentralisés plutôt que sur un serveur centralisé. Cela rend plus difficile pour un seul acteur de censurer ou de supprimer les fichiers.
  • Réduction des coûts : Le stockage décentralisé s’avère beaucoup moins coûteux que le stockage centralisé. Ceci car distribué sur un grand nombre de nœuds plutôt que stocké sur un seul serveur.
  • Amélioration de la disponibilité des données : Les fichiers stockés sur un grand nombre de nœuds sont plus faciles à récupérer en cas de panne.
  • Amélioration des performances : En distribuant les données sur un grand nombre de nœuds, le chargement des données peut être plus rapide et plus efficace que dans un système centralisé.
  • Confidentialité et sécurité : Les fichiers stockés sur un réseau de nœuds décentralisés rendent plus difficile pour les pirates informatiques le vol de données ou les attaque sur un seul point de défaillance.

En somme, IPFS offre de nombreux avantages pour le Web décentralisé, y compris la résistance à la censure, la réduction des coûts, l’amélioration de la disponibilité des données, l’amélioration des performances, et la sécurité accrue.

 

Quels projets blockchain connus utilisent IPFS ?

De nombreux projets blockchain populaires utilisent IPFS, notamment :

  • Filecoin : Projet de stockage de fichiers distribué construit sur IPFS. Il permet aux utilisateurs de stocker et de récupérer des fichiers en utilisant un réseau de nœuds de stockage décentralisés.
  • Ethereum : Ethereum est une blockchain qui utilise IPFS pour stocker les fichiers associés aux contrats intelligents.  Par exemple, les fichiers de code source Solidity et les bibliothèques de contrats.
  • Aragon : Aragon est une plateforme de gestion de projet basée sur la blockchain qui utilise IPFS pour stocker les fichiers associés aux projets. On y trouve les documents de gouvernance et les fichiers de code source.
  • Golem : Réseau décentralisé de superordinateurs qui utilise IPFS pour stocker les fichiers associés aux tâches informatiques distribuées. On retrouve des fichiers de données et les résultats de calcul.

Encore une fois, en utilisant IPFS, ces projets blockchain peuvent offrir une meilleure sécurité. Mais aussi une plus grande résilience et une plus grande efficacité en matière de stockage de fichiers. Ceci tout en réduisant leur dépendance à l’égard des serveurs centralisés.

 

Lire plus : Qu’est-ce qu’Ethereum ?

 

Quel est le rôle d’IPFS dans la décentralisation des NFTs ?

Les NFTs (Non-Fungible Tokens) sont des actifs numériques uniques souvent stockés sur une blockchain.

Le rôle d’IPFS dans la décentralisation des NFTs est de fournir un moyen de stocker les fichiers numériques qui représentent les NFTs de manière décentralisée. En utilisant IPFS, les fichiers peuvent être stockés sur un réseau de nœuds décentralisés, plutôt que sur un serveur centralisé. Cela rend les NFTs plus résistants à la censure et à la perte de données. Ceci car les fichiers distribués le sont sur plusieurs nœuds plutôt que stockés sur un seul serveur.

En outre, IPFS permet également aux utilisateurs de récupérer facilement les fichiers numériques associés aux NFTs. Ceci en utilisant une adresse IPFS unique qui identifie le fichier. Cela peut aider à réduire les coûts de stockage et de bande passante pour les plateformes NFT. Ceci car les fichiers peuvent être distribués et partagés plus efficacement.

En somme, IPFS est une technologie importante pour la décentralisation des NFTs. Car elle fournit un moyen de stocker les fichiers numériques de manière décentralisée et distribuée. Cela permet de réduire les risques de censure et de perte de données, et améliorant la résilience et la disponibilité des NFTs.

 

Lire plus : NFT : Qu’est-ce que c’est ? À quoi sert-il ?

 

Quel avenir pour IPFS ?

IPFS a un avenir prometteur car il répond à un besoin croissant en matière de stockage et de distribution de contenu sur Internet. Voici quelques-unes des perspectives pour IPFS :

  • Adoption accrue : IPFS est déjà utilisé par de nombreux projets de technologie distribuée. Son adoption devrait continuer à croître à mesure que davantage d’applications décentralisées sont développées. De plus, la demande pour des solutions de stockage distribué et décentralisé devrait augmenter à mesure que les utilisateurs cherchent à éviter la centralisation et à améliorer la sécurité de leurs données.
  • Amélioration continue : IPFS est un projet open source. Ce qui signifie développé par une communauté de contributeurs à travers le monde. Cette communauté continue de travailler sur l’amélioration de IPFS en ajoutant de nouvelles fonctionnalités, en améliorant les performances et en corrigeant les bugs.
  • Intégration avec d’autres projets : IPFS est conçu pour être facilement intégré avec d’autres projets de technologie distribuée. Ce qui signifie qu’il peut être utilisé avec une variété d’applications et de projets. Des projets tels que les réseaux sociaux décentralisés, les marchés en ligne et les systèmes de stockage en nuage.
  • Évolution vers des systèmes plus complexes : IPFS est à la base un système de stockage de fichiers distribué. Cependant il peut se combiner avec d’autres technologies de blockchain et de contrats intelligents pour créer des systèmes plus complexes. Des systèmes tels que des marchés décentralisés, des plateformes d’échange de fichiers et des systèmes de gouvernance décentralisés.

Dans l’ensemble, IPFS est un projet en évolution qui continue de répondre aux besoins changeants des utilisateurs et des développeurs de technologie distribuée.

Prev
ReFi et Web 3 le nouveau paradigme ?

ReFi et Web 3 le nouveau paradigme ?

La finance régénérative ou ReFi est une nouvelle approche basée sur une finance plus responsable. Ce nouveau mode...

Next
Paris Blockchain Week : place à une édition 2023 de qualité !
Paris-Blockchain-Week

Paris Blockchain Week : place à une édition 2023 de qualité !

Nous y sommes ! L'événement le plus attendu de l'écosystème blockchain revient pour une quatrième édition du 20 au 24...

Kbconsulting45

Tombé dans la marmite Blockchain en 2019 j'ai vite compris la révolution technologique que cela allait engendrer. Certifié consultant Alyra, je souhaite vous faire découvrir les saveurs de cet écosystème qui n'en manque pas.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
La finance régénérative ou ReFi est une nouvelle approche basée…
fr_FRFrench