Articles récents
  • L’ESSCA lance ESSCABOT, un chatbot basé sur l’IA générative pour assister les étudiants

    Dans un environnement d’apprentissage en constante évolution et quelques mois après l’émergence de l’IA générative...

  • Enquête : Quel est le futur des métiers de la data et de l’IA vu par les grands groupes français ?

    L’étude menée par Verian (anciennement Kantar) en partenariat avec l’Essec Business School, la French Tech Corporate...

  • Le joueur de rugby Antoine Dupont devient ambassadeur de Bitpanda !

    Bitpanda, plateforme européenne et leader de trading en ligne, dévoile le nom de son nouvel ambassadeur, Antoine Dupont,...

  • Le campus IPSSI à Nice annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que directrice

    L’IPSSI, école pionnière en informatique et cybersécurité, annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que...

Levée de fonds en tokens : ICO, IDO, IEO, STO

Les levées de fonds en tokens offrent une alternative aux modes de financement plus traditionnels.
Levee de fonds en tokens

Les levées de fonds en tokens représentent une innovation marquante dans le financement des entreprises et des projets blockchain. Au cours des dernières années, cette méthode a gagné en popularité, offrant une alternative viable aux modes de financement plus traditionnels. Elles exploitent la technologie blockchain pour accélérer le processus de financement. Mais, également afin d’élargir le spectre des investisseurs potentiels à une échelle mondiale, sans intermédiaire.

Cet article examine les différentes méthodes utilisées par les projets blockchain pour mobiliser des fonds via l’émission de tokens.

 

Histoire et évolution des levées de fonds en tokens

Les ICO (Initial Coin Offerings) sont souvent comparées aux IPOs (Initial Public Offerings) des entreprises traditionnelles. Elles marquent une divergence significative dans la façon dont les investisseurs peuvent participer au financement d’une entreprise. En effet, les IPOs offrent des parts de capital et sont limitées aux investisseurs institutionnels ou à ceux remplissant certains critères financiers. Au contraire, les ICOs offrent des tokens et sont accessibles à quiconque possède des cryptomonnaies. Ces tokens, le plus souvent, ne confèrent pas de participation dans le capital mais octroient des droits d’utilisation pour des services futurs.

 

Les ICOs ont été les pionniers des levées de fonds en tokens, avec le projet MasterCoin en 2013 qui a récolté l’équivalent de 500 000 dollars en bitcoins. Cependant, c’est l‘ICO d’Ethereum en 2014, ayant levé plus de 18 millions de dollars, qui a véritablement propulsé ce concept.

 

La popularité des ICOs a connu une ascension fulgurante en 2017, portée par l’intérêt croissant pour les cryptomonnaies. Toutefois, cette bulle spéculative s’est rapidement dégonflée. Pour pallier les risques d’arnaques associés aux ICOs, les startups ont commencé à se tourner vers des tiers de confiance pour légitimer leurs projets.

 

C’est ainsi que sont apparus de nouveaux modèles de levée de fonds, tels que les IEOs (Initial Exchange Offerings) et les IDOs (Initial DEX Offerings). Ces méthodes consistent à réaliser la levée de fonds via des plateformes existantes. Des plateformes où les utilisateurs ont déjà établi une confiance. Elles offrent ainsi une couche supplémentaire de sécurité et de légitimité aux investisseurs.

Qu’est ce qu’une ICO?

Une ICO (Initial Coin Offering) offre aux créateurs de réseaux ou d’applications décentralisées (dApps) la possibilité de vendre des coins ou des tokens directement au public. Les ICOs fonctionnent comme un mécanisme de financement participatif (ou crowdfunding). Cela aide les startups blockchain à financer les phases initiales de leur développement.

Les tokens émis lors d’une ICO sont principalement des tokens utilitaires.

  • Avantages des ICOs :

Mise en œuvre simplifiée : Les ICOs nécessitent peu de coûts initiaux, ce qui les rend particulièrement attractives pour les startups.

Rapidité de collecte de fonds : Elles permettent une mobilisation rapide de capitaux avec une liquidité élevée dès le démarrage du projet.

Contrôle total sur le financement : Les initiateurs du projet gardent une totale maîtrise sur les fonds levés.

Acquisition de droit d’utilisation : Les tokens acquis par les investisseurs leur permettent d’obtenir un droit d’utilisation sur un service proposé par la société émettrice.

  • Inconvénients des ICOs :

Risque élevé : Les ICOs sont sujettes à un risque accru de fraude et d’escroqueries.

Volatilité : L’instabilité du prix, accentuée par la liquidité élevée, peut représenter un obstacle aux investissements à moyen ou long terme.

  • Déroulement d’une ICO :

Pour initier une ICO, le projet doit premièrement établir sa structure. Pour cela, il doit déterminer un prix et une quantité pour les tokens. La vente se déroule généralement via un site internet spécifique et un smart contract. Les investisseurs acquièrent ces tokens en échange de monnaie fiat ou de cryptomonnaies.

  • Évolutions et régulations :

Avec le renforcement de la surveillance réglementaire, les ICOs récentes tendent vers une plus grande transparence et une meilleure conformité. En France, réaliser une ICO est parfaitement faisable. Toutefois, un visa optionnel proposé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est à disposition, renforçant la confiance des investisseurs. Ce visa devient impératif pour toute opération de démarchage auprès du public.

Certains pays ont adopté des mesures restrictives, voire des interdictions concernant les ICOs. En particulier en Chine et aux États-Unis.

 

Lire plus: Les différents types de tokens

 

Qu’est ce qu’une IDO?

Une IDO (Initial DEX Offering) est une méthode de levée de fonds qui se distingue des ICOs par son organisation sur une plateforme d’échange décentralisée (DEX).

  • Avantages des IDOs :

Flexibilité accrue : Les IDOs ne nécessitent pas de formalismes spécifiques pour leur lancement, offrant une grande souplesse aux projets blockchain.

Facilité de lancement et de souscription : Lancer et participer à une IDO est extrêmement simple et généralement peu coûteux pour les projets blockchain.

Liquidité immédiate : Les tokens deviennent disponibles pour le trading sur les DEX juste après la levée de fonds, assurant une liquidité instantanée aux investisseurs.

  • Inconvénients des IDOs :

Volatilité et risques de marché : L’immédiateté de l’accès au trading peut induire une volatilité significative, souvent stimulée par la spéculation.

Défis de scalabilité : En fonction de leur infrastructure, les DEX peuvent être confrontés à des problèmes de scalabilité lors des IDOs très sollicitées.

Moins encadrées réglementairement : La nature moins réglementée des IDOs, opérant sur des DEX, nécessite une vigilance accrue pour éviter les risques d’arnaques. L’absence d’obligation de contrôles tels que le KYC et l’AML augmentent les risques pour les investisseurs.

  • Déroulement d’une IDO :

Pour participer à une IDO, il est requis de s’inscrire sur un DEX tel que PancakeSwap ou Uniswap. Les fonds levés durant une IDO sont fréquemment placés dans un pool de liquidités avec un autre token, ce qui facilite le trading immédiat. Le choix du DEX est souvent dicté par le protocole sous-jacent du projet. 

 

Lire plus : Qu’est-ce qu’un exchange crypto ?

 

Qu’est ce qu’une IEO?

Une IEO (Initial Exchange Offering) est une méthode de levée de fonds dans laquelle un projet vend ses tokens à travers une plateforme d’échange centralisée, comme Binance avec le Binance Launchpad / Launchpool. Cette plateforme agit en tant qu’intermédiaire. Elle prends en charge la vérification de l’identité des créateurs du projet. Et elle assure une certaine sécurité pour les investisseurs. 

  • Avantages des IEOs :

Sécurité et vérification : Les échanges qui hébergent les IEOs procèdent à des vérifications approfondies, offrant ainsi une plus grande confiance aux investisseurs.

Transfert direct de tokens : Les investisseurs reçoivent leurs tokens directement via l’échange, simplifiant le processus d’acquisition.

Réduction des risques de fraude : L’utilisation de plateformes reconnues et sécurisées diminue le risque d’escroqueries.

  • Inconvénients des IEOs :

Complexité opérationnelle : La mise en place d’une IEO est plus complexe que celle d’une ICO.

Coûts plus élevés : Les frais associés à la collecte de fonds via une IEO tendent à être supérieurs aux autres alternatives.

Liquidité potentiellement réduite : Les tokens peuvent présenter une liquidité inférieure comparée à celle observée dans les ICOs, due à la centralisation et aux restrictions de l’échange.

  • Déroulement d’une IEO :

Pour participer à une IEO, un projet doit s’associer avec une plateforme d’échange qui accepte d’héberger l’offre. Les participants, quant à eux, doivent passer par des procédures de vérification. Cela permet d’acheter les tokens directement sur l’échange pendant l’IEO.

Une fois la levée de fonds terminée, le token est immédiatement listé sur la plateforme d’échange. Cela permettant ainsi aux investisseurs de commencer le trading sans délai.

 

Qu’est ce qu’une STO?

​​Une STO (Security Token Offering) est une méthode de levée de fonds qui combine les principes de la blockchain avec les exigences réglementaires des titres financiers. Contrairement aux ICOs, qui offrent un droit d’usage via des tokens utilitaires, les STOs attribuent aux investisseurs des droits plus tangibles et réglementés, comme des dividendes, à travers des security tokens.

Les émetteurs doivent strictement réguler les STOs afin d’offrir une plus grande sécurité et transparence aux investisseurs. Pour cela, ils doivent obtenir des approbations légales et assurer une conformité rigoureuse.

  • Avantages des STOs :

Confiance et sécurité accrues : Les STOs sont perçues comme plus sûres et plus fiables pour les investisseurs, grâce à leur conformité réglementaire.

Viabilité pour les investissements à long terme : Le cadre réglementaire rend les STOs adaptées aux stratégies d’investissement à long terme.

  • Inconvénients des STOs :

Complexité réglementaire : Les exigences strictes en matière de réglementation représentent un obstacle majeur, augmentant la complexité et le coût de mise en œuvre.

Liquidité limitée : Comparées à d’autres formes d’investissement dans les cryptomonnaies, les STOs offrent souvent moins de liquidité.

 

L’avenir des levées de fonds sur la blockchain

L’évolution continue des réglementations et des dynamiques de marché façonne l’avenir des levées de fonds en blockchain. Alors que les ICOs ont posé les premières pierres, les IEOs, IDOs et STOs ouvrent de nouvelles perspectives. Ces derniers offrent des niveaux variés de sécurité, de conformité et d’opportunités pour les investisseurs. Le secteur devrait continuer à innover, répondant aux besoins changeants du marché et s’adaptant aux nouveaux cadres réglementaires.

Prev
BIP 300 et Drivechains : une Innovation ou un Risque pour Bitcoin ?

BIP 300 et Drivechains : une Innovation ou un Risque pour Bitcoin ?

Le monde des cryptomonnaies évolue constamment, avec des idées innovantes comme les sidechains et les drivechains. Ces...

Next
Qu’est-ce que Ethash ?
Algorithme Ethash définition

Qu’est-ce que Ethash ?

Ethash est un algorithme de minage dédié au Proof-of-Work du réseau Ethereum, réputé pour assurer une bonne équité parmi...

Mathilde Michels

Animée par l’innovation de la blockchain et toujours en quête de nouveaux défis, j’accompagne des porteurs de projets blockchain. Mon rôle est d'auditer et d'élaborer avec eux les meilleures tokenomics, alignées avec leurs objectifs et visions. J’aime également vulgariser les tokenomics en partageant mes connaissances et en transmettant ma passion pour ce domaine.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Le monde des cryptomonnaies évolue constamment, avec des idées innovantes…
fr_FRFrench