Articles récents
  • L’ESSCA lance ESSCABOT, un chatbot basé sur l’IA générative pour assister les étudiants

    Dans un environnement d’apprentissage en constante évolution et quelques mois après l’émergence de l’IA générative...

  • Enquête : Quel est le futur des métiers de la data et de l’IA vu par les grands groupes français ?

    L’étude menée par Verian (anciennement Kantar) en partenariat avec l’Essec Business School, la French Tech Corporate...

  • Le joueur de rugby Antoine Dupont devient ambassadeur de Bitpanda !

    Bitpanda, plateforme européenne et leader de trading en ligne, dévoile le nom de son nouvel ambassadeur, Antoine Dupont,...

  • Le campus IPSSI à Nice annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que directrice

    L’IPSSI, école pionnière en informatique et cybersécurité, annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que...

Le métavers, nouvel eldorado du secteur de la tech ?

Retour sur la conférence organisée par l’ECE et son partenaire CGI, dédiée à comprendre les enjeux, opportunités et limites du métavers.
Le métavers, nouvel eldorado du secteur de la tech ?

« Il était une fois dans le métavers… nouvel eldorado du secteur de la tech ? » Telle était la problématique de la conférence organisée par l’ECE, grande école de l’ingénierie du numérique du groupe OMNES Education, animée par des experts de CGI le 29 novembre 2022.

 

Le métavers au coeur de la conférence organisée par l’ECE

Le métavers, souvent identifié comme le « terrain de jeu des GAFAM », continue de soulever de nombreuses questions sur son concept, ses opportunités, ses limites et les enjeux qui y sont liés. Dans l’objectif d’éduquer les étudiants et professionnels curieux de découvrir les enjeux du métavers, l’ECE fait appel à CGI, parrain de sa promotion 2025, pour animer une conférence sur ce sujet et organiser une démonstration.

 

Il était une fois dans le métaverse… par CGI

Cette conférence était organisée par les deux experts Jean-Marc Jamet, CTO de la BU Digital Transverse (Shapsha) et Stéphane Houin, VP Consulting Expert chez CGI qui décrivent le métavers comme étant un monde parallèle totalement immersif et virtuel, dont l’aspect le caractérisant le plus est qu’il est persistant. Chacun y possède son propre avatar, qui évolue lorsqu’on le souhaite.

Le coeur même du métavers réside dans sa décentralisation. Tous les intermédiaires du web 2 s’appropriant nos données personnelles et se faisant de l’argent avec, disparaissent avec le métavers ! Chacun devient maître de ses données et choisit ce qu’il en fait.

 

Lire plus : Qu’est-ce que la finance décentralisée ?

 

L’aspect communautaire, caractéristique clé du métavers

La particularité du métavers est qu’il est dirigé par des mécanismes économiques et de finance décentralisée (DeFi). Beaucoup sont très impliqués pour le bien de la communauté, et les absents peuvent souffrir du FOMO (ou Fear Of Missing Out, ce sentiment de peur de rater quelque chose si on se déconnecte).

Les technologies utilisées pour créer le métavers sont arrivées à un certain niveau de maturité : elles sont généralisables facilement et créent un réel engouement qui favorise la création. Le métavers repose sur sept éléments de contenu :

  • Un avatar
  • Des interactions
  • Du contenu
  • Des cryptoactifs
  • Des équipements immersifs
  • Des capacités de calcul
  • Des plateformes d’accès

 

Les limites du métavers

Lorsque vous portez un casque, vous vous isolez complètement. Les analystes prédisent notre utilisation des casques VR à une moyenne de 8h par jour, où une IA intégrée vous permettra de simuler votre corps. À cet isolement s’ajoute le fait que tout ceci est très consommateur d’énergie en termes de puissance de calcul et de data.

 

Lire plus : Qu’est-ce que le métavers ?

 

Le métavers unique n’existe pas !

L’une des erreurs majeures faite au sujet du métavers est qu’il n’existe qu’un seul métavers. Il existera bel et bien plusieurs métavers. Tout l’objectif des chercheurs est de résoudre cette question d’interopérabilité qui permettra aux différents métavers d’être liés les uns avec les autres et c’est ce qui sera appelé le Métavers (avec un grand M). En effet, comment transporter avec moi mes actifs ou mon avatar d’un métavers à l’autre ?

Le métavers est donc ouvert, même s’il existe plusieurs métavers fermés. Par exemple, Horizon Worlds, le métavers créé par Meta, est un métavers fermé.

Beaucoup de métavers dédiés à des entreprises : les intraverse, comme celui d’AXA pour ses employés, ou comme Versity, le métavers créé par les Agences de Papa. CGI utilise beaucoup Roblox pour créer des serious game pour ses clients.

 

Le Web 3 et le métavers, est-ce la même chose ?

Le métavers est un contributeur du Web3, il n’est pas le Web3 lui-même” insiste Stéphane Houin. La conférence s’est clôturée par une démo de Roblox, l’un des métavers les plus en vogue chez les jeunes. L’équipe CGI a reconstruit tout un univers ECE et a invité les participants à se promener dans ce métavers pour découvrir les différents programmes de l’école !

 

Lire plus : Qu’est-ce que le Web3 ?

Prev
Les DAO : le futur des fonds d’investissement ?
Les DAO : le futur des fonds d'investissement ?

Les DAO : le futur des fonds d’investissement ?

Les fonds de Venture Capital aiment se présenter comme disruptifs. Mais ils oublient qu'ils peuvent eux-mêmes être...

Next
Interview de Jérémy Wauquier, CEO d’Alyra, l’école blockchain

Interview de Jérémy Wauquier, CEO d’Alyra, l’école blockchain

Fondée en 2019, Alyra est une école blockchain qui vise à former aux métiers de demain sur la blockchain et la finance...

Mélissa Desde

CEO & co-fondatrice de Start in Blockchain, j'ai à coeur de partager un maximum de ressources gratuites pour faire grandir l'écosystème blockchain !

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Les fonds de Venture Capital aiment se présenter comme disruptifs.…
fr_FRFrench