Articles récents
  • L’ESSCA lance ESSCABOT, un chatbot basé sur l’IA générative pour assister les étudiants

    Dans un environnement d’apprentissage en constante évolution et quelques mois après l’émergence de l’IA générative...

  • Enquête : Quel est le futur des métiers de la data et de l’IA vu par les grands groupes français ?

    L’étude menée par Verian (anciennement Kantar) en partenariat avec l’Essec Business School, la French Tech Corporate...

  • Le joueur de rugby Antoine Dupont devient ambassadeur de Bitpanda !

    Bitpanda, plateforme européenne et leader de trading en ligne, dévoile le nom de son nouvel ambassadeur, Antoine Dupont,...

  • Le campus IPSSI à Nice annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que directrice

    L’IPSSI, école pionnière en informatique et cybersécurité, annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que...

Le métavers, c’est quoi ?

Depuis que Facebook a décidé de changer son nom en Meta, tout le monde en parle ! Qu’est-ce que c’est, que faut-il en penser ?
Débutant
Le métavers, c'est quoi ?

Le terme “metaverse” a été utilisé pour la première fois en 1992 dans le roman de science-fiction Snow Crash de Neal Stephenson, où des avatars programmables et des humains coexistent dans un espace virtuel tridimensionnel. Stephenson note : “Dans ce jargon, cet endroit imaginaire est connu sous le nom de Métavers. Hiro passe beaucoup de temps dans le Métavers.” Hiro, le protagoniste du roman, passe volontiers son temps à travers un Los Angeles dystopique et le monde virtuel autrefois connu sous le nom de Métavers.

 

Lire plus : Le monde professionnel sera-t-il modifié par le métavers ?

 

Qu’est-ce que le Métavers ? 

Le Metavers est un concept de monde numérique 3D en ligne avec des objets, des avatars et des terrains virtuels. Imaginez un monde où vous pouvez vivre, travailler, visiter des parcs d’attraction, assister à un concert, acheter un terrain ou passer du temps avec Snoop Dogg, le tout depuis le confort de votre maison. C’est un peu comme le jeu Les Sims, mais l’expérience est plus immersive. 

Des entreprises comme The Sandbox, Axie Infinity et Decentraland, pour n’en citer que quelques-unes, ont toutes intégré ces aspects du métavers pour fusionner le monde physique avec le monde virtuel. Bien qu’elle soit très attendue et passionnante, la construction du métavers n’en est encore qu’à ses débuts. 

 

Les technologies utilisées pour créer le Métavers

Fondamentalement, le Métavers est construit à partir de sept technologies : blockchain, réalité augmentée (AR), réalité virtuelle (VR), reconstruction 3D, IA et l’internet des objets (ou IoT), pour ne citer qu’elles. Vous trouverez ci-dessous une brève explication pour chacune d’entre elles. 

 

La technologie blockchain

La technologie blockchain permet d’intégrer des concepts virtuels tels que la décentralisation, la preuve numérique de propriété et l’interopérabilité dans des mondes numériques en 3D. À l’avenir, les crypto-monnaies pourront potentiellement faire partie de notre vie quotidienne grâce au métavers. Les emplois à distance et hybrides devenant de plus en plus courants, il ne serait pas surprenant que les opportunités se fondent en retour dans des espaces virtuels comme le métavers. 

 

Réalité Augmentée (AR) et Réalité Virtuelle (VR)

La réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR) fournissent toutes deux des caractéristiques et des visuels numériques qui offrent une expérience 3D (ou 4D) immersive et engageante dans le métavers. La différence entre les deux est que l’AR utilise des éléments visuels numériques (ou avatars) pour afficher des caractéristiques du monde réel. Prenez le jeu vidéo le plus populaire Pokemon GO, où les utilisateurs prennent leurs smartphones pour capturer des Pokémons dans un environnement du monde réel, via les caméras de nos téléphones. 

La VR fonctionne un peu différemment. Similaire au concept de métavers, elle produit un environnement virtuel généré par ordinateur, à l’aide de casques, de gants et de capteurs VR. Ensemble, l’AR et la VR donnent une première impression de la façon dont le métavers est créé. Mark Zukerberg, ayant dépensé des dizaines de milliards de dollars dans sa vision du métavers, a affirmé lors d’une interview sur le Joe Rogen Podcast, que l’AR et la VR “sont vraiment conçues pour pouvoir se déplacer et faire des choses, et interagir avec le monde, ce qui est très important pour moi. Je veux dire que je déteste être assis devant un bureau, si je ne suis pas actif, je gâche ma journée.” 

Ajout des cofondateurs : Il est important de bien différencier l’entreprise Meta (anciennement Facebook) du Métavers. Bien que Meta ait renommé son entreprise de la sorte pour faire écho au Métavers, celle-ci ne crée que sa propre version du Métavers (très différente de ce qui est imaginé par les builders actuels car elle est centralisée et verticale).

 

La reconstruction 3D

Bien que la reconstruction 3D ne soit pas nouvelle, pendant la pandémie, certaines agences ont adopté la technologie 3D pour générer des visites virtuelles de propriétés et de biens immobiliers afin de simuler des expériences réelles. Tout cela peut être fait dans le confort de votre maison sans jamais avoir à y mettre les pieds. 

 

L’intelligence artificielle (IA)

L’IA a été largement appliquée dans nos vies ces dernières années : reconnaissance faciale, vitesse de calcul, stratégies marketing, etc. Les algorithmes d’IA traitent les données à la vitesse de l’éclair, combinés à des techniques d’apprentissage automatique qui permettent d’obtenir des résultats et des informations automatiques. 

 

L’internet des objets (IoT)

L’IoT est un système qui place tout ce qui se trouve dans notre monde physique et le connecte à l’internet par le biais de dispositifs et de capteurs. Une fois cette opération effectuée, ces appareils auront la capacité d’envoyer ou de recevoir des informations automatiquement. 

 

Quelles entreprises investissent massivement dans le Métavers ?

Le Métavers a le potentiel de générer jusqu’à 4 trillions d’ici 2030. Selon McKinsey & Company, une interview de Matt Ball indique : “Je suis absolument convaincu que l’avènement de l’informatique graphique et des environnements en 3D va modifier un grand nombre de technologies, de normes, de conventions et de modèles de monétisation. Il va entraîner un profond changement générationnel. Et, plus important encore, il va toucher de nombreuses catégories dont nous espérions depuis longtemps qu’elles seraient modifiées par le mobile et l’Internet, mais qui ne l’ont pas encore été.” 

Le Web3 et le Métavers sont indissociablement liés et décentralisés. On ne peut qu’imaginer l’impact que ces technologies auront une fois que tout sera dit et fait. Qu’il s’agisse de l’infrastructure, du matériel, des outils de visualisation, des mondes virtuels, de l’infrastructure économique ou de l’expérience globale à l’intérieur du métavers, des entreprises comme Visa, Google et Mastercard investissent massivement des millions de dollars dans la course au leadership du marché. Vous trouverez ci-dessous les principaux acteurs qui investissent sérieusement dans le métavers à travers différents secteurs de sa construction :

 

Infrastructure

Puces et processeurs : Qualcomm est en tête de peloton dans ce domaine (pensez aux casques et lunettes VR et AR) car elle a récemment lancé un fonds Snapdragon Metaverse de 100 millions de dollars. Cet investissement ira directement à l’espace de réalité étendue (XR).

 

Accès/interface (hardware)

Holographie : Base Hologram utilise la technologie pour faire revenir des artistes populaires comme Whitney Houson et Buddy Holly sur la scène principale grâce à la technologie de diffraction de la lumière, en les rendant en 3D, et en les amenant dans l’espace physique.

 

Outils de virtualisation

Développement d’avatars : Des startups comme Ready Player Me et Alter donnent aux utilisateurs le privilège de transformer des selfies en avatars qui peuvent ensuite être personnalisés de centaines, voire de milliers de façons. Elles souhaitent que ces avatars soient interopérables dans le métavers, afin que leurs utilisateurs puissent conserver une identité singulière dans les différents mondes virtuels qui le composent. 

 

Mondes virtuels

Mondes décentralisés : La principale différence entre les mondes décentralisés et les mondes virtuels est que les mondes décentralisés sont construits à l’aide de la technologie blockchain. Des entreprises comme Decentraland et The Sandbox sont les plus populaires, où les utilisateurs peuvent acheter, vendre et créer tout ce qu’ils veulent.

 

Infrastructure économique

Paiements : Paypal est déjà habitué à acheter des monnaies virtuelles dans Roblox, Minecraft et Second Life. Les méthodes de paiement traditionnelles existeront dans le métavers, mais au fur et à mesure de son développement, les gens voudront inévitablement payer pour des services tels que Google Pay, Visa et Mastercard. 

 

Expériences

Jeux décentralisés : la plupart des startups de jeux décentralisés, pour ne pas dire toutes, sont basées sur la blockchain. Par exemple, Mythical Games propose un jeu appelé Blankos, qui permet aux joueurs de créer des mini-jeux et d’échanger des objets NFT sur sa plateforme. Les jeux de ce type sont similaires dans le monde virtuel, mais ne sont pas aussi étendus en termes de liberté que d’autres plateformes. 

 

Que faut-il penser du Métavers ?

Le métavers a le potentiel de disrupter toutes les industries, comprenant la mode, le commerce de détail, le sport, les jeux, l’immobilier, les services financiers, la cybersécurité, le marketing, la publicité, le lieu de travail, l’éducation, les événements et même le droit. Selon la personne à qui vous posez la question, leur engouement dépendra du fait qu’ils soient ouvertement passionnés par cette technologie ou sceptiques quant à ses impacts pratiques sur notre monde physique. La seule chose à garder en tête est DYOR (Do Your Own Research)

 

Lire plus : Investir dans l’immobilier du métavers : le pari fou qui attire déjà des millions de personnes

Prev
Cette semaine dans la Silicon Valley #06
Cette semaine dans la Silicon Valley #06

Cette semaine dans la Silicon Valley #06

L’actualité de la semaine en bref : FTX éclabousse les célébrités, Nike lance WEB3 et Apple dévoile son partenariat avec...

Next
Executive MSc in Cybersecurity : le premier programme diplômant pour les cadres de la cybersécurité
executive msc cybersecurity

Executive MSc in Cybersecurity : le premier programme diplômant pour les cadres de la cybersécurité

L’écosystème de la cybersécurité connait une forte croissance en termes d’activité et de ressources. Création de premier...

Versia Hodges

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
L’actualité de la semaine en bref : FTX éclabousse les…
fr_FRFrench