Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Paris capitale des NFTs

Le vendredi 24 et samedi 25 février 2023 se tenait au Grand Palais éphémère de Paris, la seconde édition de NFT Paris. Pas moins de 10 000 personnes étaient attendues pendant ces 48 heures entièrement dédiées à l’univers des NFTs.

Une affluence qui bat tout les records

Il fallait s’armer de patience pour pouvoir pénétrer dans l’enceinte du Grand Palais éphémère. Imaginez, près d’un kilomètre de queue et 2 heures d’attente pour pouvoir avoir accès à l’événement ! Les quidams qui déambulent dans les rues parisiennes sont stupéfaits lorsque l’on leur explique ce qui suscite autant d’engouement.

Bien que des voix se sont levées sur les réseaux sociaux, se plaignant surtout du prix élevé de l’event, la foule a répondu présent.

Malgré une attente interminable en ce mois de février, la bonne humeur était au rendez-vous dès l’ouverture des portes à 9h30 le vendredi 24. Les acteurs majeurs de l’écosystème étaient représentés. Nous pouvions, entre autres, retrouver Arianee, Ledger, The Sandbox, Blackpool ou encore Women In Web 3. Ces deux jours ont été rythmés par des conférences et des workshop animés par des pionniers du secteur comme Nicolas Julia, CEO de Sorare, Jonathan Perkins, cofondateur de SuperRare ou encore Julien Bouteloup, fondateur de Stake DAO et Blackpool.

Lire plus : NFT : Qu’est-ce que c’est ? À quoi sert-il ?

 

Des personnalités en grande pompe

« La France est désormais la place la plus dynamique pour l’écosystème web3 en Europe, et probablement dans le monde », tels étaient les mots du ministre délégué au Numérique Jean-Noël Barrot, lors du discours d’ouverture du vendredi. Mais c’est sans aucun doute la visite, le même jour en début d’après-midi, de la première dame Brigitte Macron qui aura surpris le Grand Palais éphémère. Un bain de foule salutaire qui marque au fer rouge la volonté du gouvernement de faire de la France un acteur majeur du web3.

Des conférences et workshops avec des speakers XXL

Dans les grandes lignes, les thèmes du luxe et de la mode, du gaming, de l’image de marque et de l’engagement ou encore de l’art ont marqué cet événement.
Cependant, les workshops étaient l’occasion d’échanger sur des sujets plus de niche, plus complexes et peut-être même plus intéressants (et moins répétitifs) que les conférences du mainstage.
On y a retrouvé notamment des interventions d’acteurs du WEB3 proposant de nouveaux outils No-Code afin de développer très facilement des NFTs et bénéficier de nouveaux cas d’usages. Certains vont même jusqu’à combiner blockchain, no-code et intelligence artificielle. L’idée pour eux est de rendre accessible la technologie blockchain au plus grand nombre via du No-Code et de manière plus performante via de l’intelligence artificielle. Nous avons également découvert le monde très récent de la finance décentralisée combiné aux NFTs. Ici, les NFTs permettent d’apporter de la liquidité mais aussi de la sécurité en plus aux utilisateurs de la DeFi.
Enfin, nous étions très ravi de voir qu’un travail a été fait afin de discuter du rôle de la femme dans le développement de l’écosystème. La présence de Women in Web3 durant ces deux jours mais aussi les différentes conférences sur le sujet de la formation des femmes dans le web3 ont contribué à une prise de conscience collective. Nous soutenons les efforts fait en ce sens.

 

48 heures de travail acharné par votre équipe Start in Blockchain

Avec nos équipes de vidéastes et de rédacteurs nous avons passé ces deux journées à interviewer les différents acteurs présents (entrepreneurs, fondations, associations, etc.). Le mot d’ordre était simple, permettre à tout le monde de comprendre ce qu’il s’est passé et quelles sont les tendances pour l’année à venir.
N’oubliez surtout pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux (Linkedin, Instagram, Twitter et YouTube) car beaucoup (BEAUCOUP) de vidéos arrivent dans un format très clair, simple et rapide, pour votre plus grand bonheur.

Prev
Quelles sont les étapes clés de l’évolution du bitcoin ?

Quelles sont les étapes clés de l’évolution du bitcoin ?

Tout le monde connait aujourd'hui le bitcoin, mais comment est-il apparu ? Quelle est son histoire ? Tout sur...

Next
Un gamer de 18 ans gagne 1.6M$ grâce à un NFT !
mongraal nft yuga labs dookey dash

Un gamer de 18 ans gagne 1.6M$ grâce à un NFT !

Mongraal, jeune joueur professionnel de 18 ans ayant débuté sa carrière sur Fortnite, crée son NFT et le vend à 1,6...

Alexandre Duran

COO & Co-fondateur de Start-in-Blockchain.fr, le média de la vulgarisation de la blockchain et ses cas d'usages. Passionné de FinTech, Blockchain et entrepreneuriat.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Tout le monde connait aujourd'hui le bitcoin, mais comment est-il…
fr_FRFrench