Articles récents
  • L’ESSCA lance ESSCABOT, un chatbot basé sur l’IA générative pour assister les étudiants

    Dans un environnement d’apprentissage en constante évolution et quelques mois après l’émergence de l’IA générative...

  • Enquête : Quel est le futur des métiers de la data et de l’IA vu par les grands groupes français ?

    L’étude menée par Verian (anciennement Kantar) en partenariat avec l’Essec Business School, la French Tech Corporate...

  • Le joueur de rugby Antoine Dupont devient ambassadeur de Bitpanda !

    Bitpanda, plateforme européenne et leader de trading en ligne, dévoile le nom de son nouvel ambassadeur, Antoine Dupont,...

  • Le campus IPSSI à Nice annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que directrice

    L’IPSSI, école pionnière en informatique et cybersécurité, annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que...

Les Oracles: une révolution pour la DeFi ?

En 2021, des centaines de millions de dollars ont été volés dans la DeFi. Comment arrêter ces hacks récurrents dans la Finance Décentralisé ?

Il y a quelques semaines, Conic Finance, un pool de liquidité sur le protocol Curve s’est fait pirater 1700 ETH, soit plus de 3.2 millions de dollars.  Dans l’ombre ce cache peut-être une solution pour garder une sécurité globale de la blockchain, les oracles. Zoom sur les Oracles, leurs applications, ainsi que leur utilité pour rendre la DeFi plus fiable.

 

Un Oracle c’est quoi ?

Un oracle fait référence à un mécanisme qui permet d’apporter des données externes à un contrat intelligent (smart contract) ou à une application décentralisée. Il existe de nombreux cas d’utilisation où les contrats intelligents et les DApps ont besoin d’accéder à des données du monde réel, telles que des informations sur les prix des actifs, des données météorologiques, des scores sportifs, des résultats d’élections, etc. C’est là qu’intervient l’oracle. Un oracle agit comme un intermédiaire entre la blockchain et le monde extérieur en fournissant des données externes vérifiables aux contrats intelligents ou aux DApps.

 

Lire plus: Qu’est-ce qu’un smart contract ?

 

Il est primordial que les oracles soient fiables et sécurisés car une mauvaise information pourrait entrainer des conséquences graves et potentiellement très couteuses pour les utilisateurs. Pour cette raison, il existe des protocoles d’oracles décentralisés et des mécanismes de consensus qui visent à minimiser les risques liés à la centralisation ou aux données incorrectes. Certains projets blockchain intègrent également des incitations économiques pour encourager les oracles à fournir des informations précises et à agir de manière honnête.

 

Lire plus: Qu’est-ce qu’un oracle ?

 

Qui utilise les oracles ?

Les oracles sont utilisés par de nombreux projets et applications décentralisées dans l’écosystème. On peut les utiliser pour des assurances, des paris, la supply chain, la gouvernance, mais surtout dans la DeFi.

Le protocole MakerDAO, utilise les oracles pour obtenir les prix de son stablecoin, le DAI, par rapport à des actifs sous-jacents tels que l’Ethereum, afin de maintenir la stabilité du système de prêts. Les données des oracles sont agrégées et le prix médian du DAI est calculé pour éviter les fluctuations et les manipulations potentielles du prix.

Compound Finance, protocole de prêt et d’emprunt, utilise les oracles pour déterminer les taux d’intérêt pour chaque actif pris en charge en fonction de l’offre et de la demande sur la plateforme.

Nexus Mutual, protocole d’assurance décentralisée, utilise les oracles pour obtenir des informations sur les incidents assurés tels que les piratages de contrats intelligents ou les pertes de fonds, afin de déterminer si une réclamation d’assurance est valide.

Pourquoi les oracles sont essentiels à la fonctionnalité de la DeFi ?

Les oracles permettent de détecter et de rejeter les données incorrectes, elles mettent en place des mesures de sécurité pour protéger leurs réseaux et données contre les attaques. Les oracles permettent de réduire les risques liés aux manipulations de données ou aux attaques malveillantes. Ils utilisent des sources d’informations diverses, ce qui réduit les risques de tromperies.

De plus, les oracles permettent un fournissement de données en direct, car les applications décentralisées fonctionnent sur des blockchain qui ne sont pas connectées au monde réel. Les oracles sont particulièrement prisés en Finance Décentralisée (DeFi) car de nombreuses utilisations sont possibles. Par exemple, fournir des données fiables comme les prix qui doivent constamment être actualisés afin de déterminer la valeur de chaque cryptomonnaie ou encore des accès à des actifs du monde réel, tels que les actions ou les taux de change. En somme, les oracles facilitent grandement et plus simplement l’utilisation et la gestion de la DeFi.

 

Les défis des oracles

Vous avez peut-être déjà entendu le problème du trilemme des blockchain ou encore le trilemme des smart contracts, et bien les oracles aussi possèdent leur trilemme: Précision, Disponibilité, Incitation.

 

Précision des données: un oracle doit s’assurer que les informations fournies soient fiables et n’aient pas été altérées pour que les smart contracts ne fassent pas d’erreurs basées sur de fausses données.

Disponibilité: un oracle doit être prêt à fournir des informations aux smart contracts pour qu’ils puissent faire leur travail sans interruption. Aucun délai ou obstacle ne doit être présent pour empêcher aux contracts intelligents de prendre des décisions. Les informations doivent être présentes en permanence.

Compatibilité incitative: implique l’attribuabilité permet de corréler une information externe à son fournisseur, la responsabilité lie les fournisseurs de données aux informations qu’ils donnent. Les fournisseurs de données sont soit récompensés, soit pénalisés.

 

Ce trilemme rentre parfaitement dans la ligné de la DeFi, étant donné que les projets ont besoin que les informations soient fiables, disponible à tout moment et corréler avec son fournisseur. De nombreux projets développent des oracles comme Chainlink qui est le leader de ce marché.

 

Lire plus: Chainlink, le leader des oracles

 

Conclusion sur les Oracles

Les oracles sont devenu incontournables dans le domaine de la finance décentralisées. Ils permettent d’apporter des données externes à la blockchain, dans les contrats intelligents permettant à des projets de proposer des prêts, des emprunts, mais aussi des assurances. Sans eux, des projets comme MakerDAO ou Coumpound Finance n’aurait probablement jamais exister. Alors selon vous, les oracles sont une révolution pour la DeFi ?

 

Prev
Interview de Thomas Romain, gestionnaire principal des partenariats stratégiques de Bitpanda

Interview de Thomas Romain, gestionnaire principal des partenariats stratégiques de Bitpanda

Alors que les actifs numériques continuent de gagner en popularité, il est important de comprendre les enjeux de la...

Next
Qu’est-ce que le Proof-of-History ?

Qu’est-ce que le Proof-of-History ?

Le Proof-of-History, ou preuve d’histoire, est un mécanisme de consensus qui permet de valider les échanges sur une...

Maksym Andrushkiv

En 2015, je découvre qu'un ami utilisait le minage de Bitcoin pour chauffer sa maison. Mais ce n'est qu'en 2022 que j'entre dans l'écosystème, en rejoignant KRYPTOSPHERE, où je suis actuellement responsable du contenu et de la communication. Aujourd'hui, mon objectif est de vous transmettre la passion que j'éprouve pour ce domaine.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Alors que les actifs numériques continuent de gagner en popularité,…
fr_FRFrench