Articles récents
  • L’ESSCA lance ESSCABOT, un chatbot basé sur l’IA générative pour assister les étudiants

    Dans un environnement d’apprentissage en constante évolution et quelques mois après l’émergence de l’IA générative...

  • Enquête : Quel est le futur des métiers de la data et de l’IA vu par les grands groupes français ?

    L’étude menée par Verian (anciennement Kantar) en partenariat avec l’Essec Business School, la French Tech Corporate...

  • Le joueur de rugby Antoine Dupont devient ambassadeur de Bitpanda !

    Bitpanda, plateforme européenne et leader de trading en ligne, dévoile le nom de son nouvel ambassadeur, Antoine Dupont,...

  • Le campus IPSSI à Nice annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que directrice

    L’IPSSI, école pionnière en informatique et cybersécurité, annonce la nomination de Tiya ATWI en tant que...

Polkadot 2.0, vers l’adoption de masse ?

Découvrons les évolutions à venir de Polkadot dans sa version 2.0
Intermédiaire

Bref rappel : Les bases de Polkadot

Rappelons-le, Gavin Wood l’un des fondateurs de la blockchain Ethereum est à l’origine de la conception de Polkadot. Les maitres mots de cette blockchain sont :

  • Interconnectivité : Polkadot se distingue par sa capacité à connecter différentes blockchains, permettant ainsi une interaction fluide entre elles.
  • Évolutivité : La plateforme est conçue pour être évolutive. Cela offre la possibilité d’ajouter de nouvelles chaînes parallèles pour répondre à la demande croissante.
  • Sécurité : Polkadot utilise un modèle de consensus le “Nominated Proof-of-Stake” (NPoS) pour assurer la sécurité du réseau.
  • Gouvernance décentralisée : La gouvernance de Polkadot repose sur un modèle décentralisé. Ce modèle permet à la communauté de participer aux décisions liées à l’évolution du réseau.
  • Interopérabilité : La plateforme vise à résoudre le problème d’interopérabilité entre les différentes blockchains, favorisant ainsi une collaboration transparente entre elles.
  • Adaptabilité : Polkadot est conçu pour s’adapter aux besoins changeants de l’écosystème blockchain, offrant flexibilité et évolutivité.

Lire plus : Polkadot Définition, origines, fonctionnement

Lire plus : Qui est Gavin Wood, d’Ethereum à Polkadot ?

 

Les objectifs de Polkadot 1.0

Le mainnet de Polkadot dans sa version 1.0 a été lancé le 26 mai 2020. C’est à cette date que le réseau est passé de sa phase de développement à une phase opérationnelle où les utilisateurs ont pu commencer à participer pleinement à la blockchain Polkadot. C’est donc une blockchain très jeune et il ne faut pas l’oublier !!

Les objectifs majeurs de la version 1.0 de Polkadot étaient :

  • D’éprouver la sécurité mise en place au travers de la relay chain
  • D’éprouver le process de communication interchaines via XCM
  • De développer l’écosystème en intégrant de plus en plus de parachains pour atteindre la centaine et proposer de nombreux services (Bridge, DAO, Defi, IOS, NFT, Gaming, Dex, …)

Ces trois objectifs majeurs ont été atteint 😊 :

  • Aucune faille de sécurité n’a été constatée et/ou exploitée sur la Relay Chain,
  • Avec l’intégration de XCM, Polkadot tient enfin sa promesse de devenir un écosystème multi chaîne entièrement interopérable. Les parachains peuvent enfin échanger des datas simplement.
  • Le nombre de parachains a allègrement dépassé la centaine (129 le 31/10/2023).

Le système des crowdloans aura été un franc succès et de manière globale les investisseurs comme les teams Parachains en ressortent satisfaits.

Cependant, comme tout écosystème naissant, Polkadot n’échappe pas à la règle et doit opérer des évolutions pour :

  • Solutionner les irritants décrits ci-dessous
  • Interopérer de manière sécurisée avec les blockchains hors de son écosystème
  • Booster son adoption
  • S’imposer au même titre qu’Ethereum comme incontournable dans les 5 prochaines années

Pourquoi Polkadot 2.0 ?

Les principaux irritants

Les reproches principaux fait à l’écosystème sont :

  • Un modèle économique à revoir, notamment le mécanisme d’attribution des ressources de la relay chain à optimiser
  • Le blocage des Dots durant 2 ans lors des crowdloans empêche de profiter du staking et d’accéder à des rendements pouvant aller jusqu’à 15%.
  • Pas assez d’interactions avec les blockchains ne faisant pas partie de l’écosystème Polkadot. Encore trop peu d’interopérabilité
  • Un token inflationniste
  • Des interfaces UX trop orientées développeurs et pas assez « user-friendly »
  • Un système de staking décentralisé encore trop mal compris et complexe
  • Un mode de gouvernance à faire évoluer, notamment pour permettre la décentralisation du système de vote

Polkadot entame donc sa mue vers sa version 2.0 pour apporter des solutions viables à tout ou partie de ces irritants.

Solutions pour augmenter l’accessibilité

  • Un très gros effort est réalisé concernant les interfaces utilisateurs permettant d’accéder plus simplement aux fonctionnalités et services de Polkadot et ses parachains. Cependant il y a encore du travail.
  • Les wallets de l’écosystème évoluent eux aussi pour rendre plus facilement accessibles des services tels que le staking décentralisé. L’accessibilité simplifiée au vote est aussi un sujet en cours de développement. Des services Defi sont disponibles pour permettre le swap de tokens Dot avec des tokens dans et hors écosystème.
  • Récemment à la suite de la libération de plus de 100 millions de tokens Dot, (Dots bloqués depuis 2 ans à l’issue des crowdloans) une vaste communication a été réalisée pour permettre à tout investisseur de staker sereinement ses Dots. Au passage, on peut constater que le prix du Dot n’a pas baissé suite à cet événement, bien au contraire il est reparti à la hausse. Ce qui indique qu’une majorité des investisseurs ont préféré staker leurs Dot et ont toute confiance dans le projet.
  • Le système de gouvernance 2.0 se doit d’évoluer. Il fait l’objet de nombreux échanges passionnés dans la communauté. Nul doute que la meilleure solution sera proposée sous peu.

Finaliser l’interopérabilité et devenir une évidence

L’écosystème Polkadot s’ouvre progressivement aux autres blockchains et en particulier à l’écosystème Ethereum. L’ouverture du réseau et les interactions avec les autres blockchains vont aller grandissante avec le temps. Tout récemment Cardano a intégré la solution Polkadot. Cela passe par le développement des bridges sur les différentes parachains qui vont hériter de la sécurisation de la relay chain et du protocole de communication XCM. Contrairement à ce que les détracteurs de Polkadot qualifient comme une fuite des parachains vers Ethereum ou autre, il ne s’agit ni plus ni moins que de la continuité du projet dans lequel Polkadot se positionne comme une blockchain interopérable. Cela constitue une avancée extrêmement importante pour l’écosystème blockchain global car le hack des bridges reste pour l’instant un fléau. La sécurisation des transferts de données entre blockchain « hétérogènes » est un enjeu majeur des années à venir, et Polkadot se positionne comme un acteur incontournable.

Polkadot 2.0 son modèle économique

La principale innovation tient dans la modification du modèle économique de l’écosystème Polkadot. Lors de la récente conférence Polkadot Decoded, Gavin Wood, a proposé le concept de Polkadot 2.0. L’un des points cruciaux est que Polkadot 2.0 changera la méthode d’allocation de la ressource de base de la blockchain, Coretime. Améliorant ainsi la flexibilité et l’efficacité de la distribution des ressources. Ce que Gavin Wood propose c’est l’adaptation du modèle AWS à l’écosystème Polkadot, rien que ça ! Ce modèle a fait ses preuves et fait un carton depuis maintenant plus d’une décennie.

Je m’explique : Dans la version 1.0 de Polkadot, le temps de base a été alloué aux parachains via le slot leasing, un mécanisme d’enchères (crowdloans) permettant aux parachains de soumissionner pour une durée désignée, allant de 6 à 24 mois. Durant cette période, une parachain a accès à un créneau spécifique, essentiellement un temps de bloc fixe. Le problème vient du fait que si la parachain n’utilise qu’une partie des ressources qui lui sont dédiées, le reste « dort » et ne peut être utilisé par une autre entité demandeuse.

Avec l’avènement de Polkadot 2.0, Coretime évolue vers un actif fluide, négociable et accumulable, achetable ou vendable en bloc sur un marché primaire mais aussi secondaire. Sur le marché primaire, Coretime peut être acheté par deux méthodes distinctes : l’acquisition en masse et l’achat instantané. En résumé, bien que Polkadot 1.0 et 2.0 fassent tous deux allusions au « crédit-bail », leurs méthodes de capture de la valeur sont nettement distinctes.

Si je vous ai mis l’eau à la bouche et que vous souhaitez en savoir plus je vous invite à lire l’article suivant

Lire plus : Polkadot 2.0 et le Coretime

Polkadot 2.0, un avenir radieux ?

Polkadot 2.0 représente une mise à niveau significative du réseau Polkadot, rompant avec le modèle traditionnel d’allocation des ressources de la blockchain en introduisant Coretime comme ressource principale. La méthode d’allocation flexible de Coretime offre plus de flexibilité et d’efficacité pour les parachains, les parathreads et les parashards, et apporte également plus de revenus à la trésorerie. Ces revenus peuvent être utilisés pour soutenir des projets dans l’écosystème ou pour brûler des DOT, augmentant ainsi la rareté et la valeur des DOT.

Polkadot 2.0 est un projet innovant et tourné vers l’avenir qui pourrait apporter d’énormes changements et opportunités au réseau Polkadot et même à l’ensemble de l’industrie de la blockchain. Attendons ensemble avec impatience le lancement officiel de Polkadot 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous pour ajouter un commentaire connexion

Prev
Intelligence Arificielle et Blockchain, complémentairement vôtre

Intelligence Arificielle et Blockchain, complémentairement vôtre

Intelligence Artificielle (IA) et Blockchain sont deux technologies qui s'immiscent de plus en plus fréquemment dans nos...

Next
Polkadot 2.0 : Coretime, principes et fonctionnement

Polkadot 2.0 : Coretime, principes et fonctionnement

L'évolution du modèle Coretime sur Polkadot 2.0...

Kbconsulting45

Tombé dans la marmite Blockchain en 2019 j'ai vite compris la révolution technologique que cela allait engendrer. Certifié consultant Alyra, je souhaite vous faire découvrir les saveurs de cet écosystème qui n'en manque pas.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Intelligence Artificielle (IA) et Blockchain sont deux technologies qui s'immiscent…
fr_FRFrench