Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Une étudiante de Paris School of Technology & Business remporte le prix de la « cyber étudiante à l’avenir prometteur »

Le 13 décembre dernier, l’association « CEFCYS – Cercle des Femmes de la Cybersécurité » a organisé la 4ème édition des « Trophées de la Femme cyber EuropeanCyberWomenDay » à la salle Gaveau. Durant cette cérémonie, une étudiante de Paris School of Technology & Business a remporté un prix dans la catégorie « cyber étudiante à l’avenir prometteur ».
Medi Kebantima et Laura Angot, toutes les deux étudiantes en mastère 1 cybersécurité à Paris School of Technology & Business, accompagnées par Yoann Dufour, responsable du cursus cyber, ont représenté leur école lors des «Trophées de la Femme cyber EuropeanCyberWomenDay » et c’est finalement Medi Kebantima qui a remporté le prix de la cyber étudiante à l’avenir prometteur. Laura Angot terminera 4 ème.

 

Lire plus : Inauguration du campus de Guardia Cybersecurity School

 

Une étudiante d’exception

En 2020, Medi Kebantima lance une application web appelée « Kisi App » ayant pour but de combattre le fléau des médicaments contrefaits en République Démocratique du Congo, et plus largement en Afrique. Pour ce projet, elle a été nommée dans la liste « 30 under 30 » de Forbes Afrique en 2023, elle faisait partie des 45 personnalités congolaises qui se sont distinguées en 2021 (African Shapers), a reçu le prix « Strong ladies » dans la catégorie science en 2021…

 

Vers une féminisation de la cyber

« Partenaire de l’association CEFCYS et militant pour une part plus importante de femmes dans la cybersécurité, PSTB est particulièrement fier de cette victoire et des beaux parcours de Medi et Laura mais aussi de la forte adhésion d’étudiantes dans cette spécialité. En effet, dans le mastère cyber, la part de femmes est de 30% en mastère 2 et atteint même les 45% en première année ! » se félicite Yoann Dufour, responsable du cursus cyber de PSTB.

Le gala s’est ouvert avec le mot de bienvenu de l’une des deux marraines de l’événement : Elisabeth Moreno, présidente de la Fondation Femmes@Numérique, ancienne ministre du Gouvernement Français et par une vidéo d’introduction de Jean-Noël Barrot, ministre délégué auprès du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté, industrielle et numérique, chargé du Numérique.

 

Lire plus : Interview de Justine Ernotte Houge, CEO chez Monopole

Prev
Petit guide des Real World Assets

Petit guide des Real World Assets

Qu’est-ce qu’un RWA ? Les Real World Assets (RWA) sont des actifs des marchés traditionnels qui ont été tokenisés puis...

Next
La plateforme Bolero : nouveau leader de l’industrie musicale ? 

La plateforme Bolero : nouveau leader de l’industrie musicale ? 

Bolero vient d’annoncer ce 26 janvier son partenariat avec « Le Motif », un des plus influent beatmaker et surtout...

Noely Delabia

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Qu’est-ce qu’un RWA ? Les Real World Assets (RWA) sont des…
fr_FRFrench