Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Qui est Gavin Wood, d’Ethereum à Polkadot ?

Gavin Wood ce nom vous dit-il quelque chose et si tel est le cas, le connaissez-vous vraiment ?

Un peu d’histoire : la naissance de la technologie blockchain

Dans l’histoire de la blockchain, on distingue plusieurs catégories de personnes sans qui cette technologie n’aurait certainement pas vu le jour.

Tout d’abord, les inspirateurs guidés par l’idéologie Cypherpunk tels que Richard Stallman (pape des technologies logicielles et de l’internet libre), Lawrence Lessig (Code is Law et initiateur du mouvement de la culture remix) ou l’excellent Aaron Swartz (bâtisseur et promoteur de Wikipédia entre autres) sans oublier Aaron Turing (créateur de la machine de Turing et père de l’IA).

Ensuite, les fondateurs tels que Timothy C May qui a structuré le réseau Cypherpunk ou Eric Hugues fervent défenseur de la vie privée dans le monde informatique.

Enfin, les bâtisseurs tels que David Chaum, Adam Back et Wei Dai dont les travaux sont à l’origine de la première blockchain : Le Bitcoin

 

Lire plus : Qui est David Chaum ?

 

Nous pouvons placer Gavin Wood parmi les bâtisseurs au regard de ses travaux qui ont donné naissance à la première blockchain programmable, puis à la première blockchain interopérable.

 

Gavin Wood avant la Blockchain

 

Wood est né à Lancaster, en Angleterre, au Royaume-Uni. Il a fréquenté la Lancaster Royal Grammar School. Il a obtenu une maîtrise en génie informatique et en génie logiciel à l’Université de York en 2002 puis un doctorat en 2005. Une tête bien faite donc !

D’abord chercheur chez Microsoft, il plonge dans l’univers de la blockchain et travaille sur la blockchain Ethereum dès 2013.

 

Les principales réalisations de Gavin Wood sur Ethereum

 

Bien que la paternité de la blockchain Ethereum soit attribuée à Vitalik Buterin, Gavin Wood en a été l’un des fondateurs au même titre que Charles Hoskinson, Anthony DiIorio et Joseph Lubin. C’est lui qui décrit la blockchain Ethereum comme « un ordinateur pour la planète entière ».

Parmi ses principales réalisations sur Ethereum, on peut lister :

  • Wood a proposé et aidé à développer Solidity, qui rappelons-le, constitue le langage de programmation de la blockchain Ethereum pour développer les smarts contracts.
  • Il a également écrit et publié le document qui décrit et définit la machine virtuelle Ethereum (EVM), pour rappel l’EVM constitue le système d’exécution des smarts contracts sur la blockchain Ethereum.

 

Lire plus : Qu’est-ce qu’Ethereum ?

 

Il sera en toute logique le premier directeur de la technologie à la fondation Ethereum. Fondation qu’il quitte en 2016 pour ouvrir sa propre structure.

Il crée alors la fondation Parity Technologies (ex EthCore) qui va donner naissance au premier client de la blockchain Ethereum ainsi qu’aux premiers logiciels pour les entreprises utilisant la technologie blockchain.

Puis il crée la Fondation Web3, une organisation à but non lucratif axée sur l’infrastructure et la technologie Internet décentralisées : c’est le début de l’aventure Polkadot.

 

Gavin Wood et Polkadot : sa vision de la blockchain

 

Wood comprend très vite deux éléments fondamentaux et nécessaires au développement et à l’adoption de masse de la technologie blockchain.

  • Une blockchain seule aussi bien conçue soit elle ne pourra pas absorber le volume de transactions résultant d’une adoption de masse.
  • Les blockchains développent leur écosystème de manière monolithique, ne dialoguent pas entre elles et par conséquent sont ou seront victime de leur éventuel succès.

Par conséquent, il conclut qu’un élément essentiel à mettre en place et ouvrant les portes d’une adoption de masse est de permettre l’interopérabilité.

 

Lire plus : Qu’est-ce que l’interopérabilité des blockchains ?

 

Le mot est lâché, l’interopérabilité ou la capacité d’une blockchain d’échanger des données avec ses voisines cloisonnées.

Il va donc proposer de mettre en place un cadre hétérogène multi chaînes : Polkadot Il accorde aussi tout de suite une importance capitale à l’aspect environnemental et adopte le consensus PoS (preuve d’enjeu) qu’il modifie légèrement en NPoS (preuve d’enjeu déléguée) pour amener la notion de validateurs.

 

Lire plus : POW et POS quelles différences ?

 

Le Mainnet Polkadot est déployé en mai 2020, c’est une blockchain permettant l’interopérabilité que l’on peut qualifier de layer 0 et de layer 1 suivant l’angle de vue. Elle utilise le consensus NPoS (Preuve d’enjeu déléguée).

 

Lire plus : Qu’est-ce qu’un layer ?

 

Polkadot est à la fois soucieuse de prendre en compte les aspects environnementaux et les besoins d’échange entre les blockchains. Prochainement je vous présenterai Polkadot et cela vous permettra de mieux comprendre son fonctionnement.

En complément de Polkadot, la blockchain Kusama constitue un environnement de développement expérimentale et de test pour les blockchains clientes internes à son écosystème). Cette blockchain fonctionnellement identique à Polkadot permet aux projets de se jauger, d’affiner, de se préparer pour le déploiement sur le Mainnet Polkadot.

 

Lire plus : Mainnet, Testnet et Devnet

 

Gavin Wood, une personnalité généreuse et passionnée

 

A l’image de Vitalik Buterin qui a fait un don important pour permettre à l’Inde d’affronter la COVID, Gavin Wood a fait don de 5.8 millions de dollars à l’Ukraine en 2022 pour l’aider à lutter contre l’invasion Russe.

Le 21 octobre 2022, il a été confirmé que Gavin Wood a décidé de démissionner de son poste de PDG de Parity Tech pour se consacrer au rôle d’architecte en chef au sein de l’entreprise. Gavin Wood a une âme de bâtisseurs, c’est indéniable.

Gavin Wood, on peut le dire, est un personnage incontournable de l’univers blockchain.

L’avenir nous dira si les évolutions technologiques qu’il apporte et celles à venir permettront une adoption de masse au même titre que l’a été l’internet il y a un peu plus de 20 ans.

Prev
Découvrez « Le manuel du métavers » publié par deux professeurs d’une école de commerce
manuel du metavers

Découvrez « Le manuel du métavers » publié par deux professeurs d’une école de commerce

Découvrez « Le manuel du métavers » qui permet à tous ceux qui le souhaitent de découvrir le métavers et les...

Next
Qu’est-ce qu’un launchpad ?
launchpads-crypto-definition-ico

Qu’est-ce qu’un launchpad ?

Pour lancer leurs projets, les entreprises crypto ont besoin d'investisseurs afin de lever des fonds. Pour ce faire, ces...

Kbconsulting45

Tombé dans la marmite Blockchain en 2019 j'ai vite compris la révolution technologique que cela allait engendrer. Certifié consultant Alyra, je souhaite vous faire découvrir les saveurs de cet écosystème qui n'en manque pas.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Découvrez « Le manuel du métavers » qui permet à tous ceux…
fr_FRFrench