Articles récents
  • Vivatech 2024 : Le rendez-vous incontournable de l’innovation et de la blockchain

    VivaTech 2024, l’un des plus grands salons de la technologie et de l’innovation en Europe, bat actuellement son plein à...

  • Le Digital Services Act (DSA) : les enjeux de son application dans ce contexte électoral

    Le règlement relatif à un marché unique des Services Numériques, plus communément appelé DSA pour Digital Services Act,...

  • Bitcoin : vers la fin de l’État-nation

    La monnaie représente un enjeu central pour les grands États de notre société contemporaine puisqu’elle permet de...

  • La Blockchain Business School et PyratzLabs lancent un programme de financement boursier

    L’industrie du Web3 est en pleine expansion et la demande de talents qualifiés dans le domaine de la blockchain ne...

Cette semaine dans la Silicon Valley #08

L’actualité de la semaine en bref : Telegram se lance dans la crypto, SBF se défend maladroitement, la BCE attaque Bitcoin et bien plus.

Nouvelle semaine dans la Silicon Valley et nouveaux rebondissements dans l’actualité. Telegram lance des produits cryptos décentralisés, SBF se défend maladroitement de ses délits, la BCE s’en prend une nouvelle fois à Bitcoin, Locus Robotics lève 117 millions de dollars et Mastodon gagne en popularité suite au ralentissement de Twitter.

 

La célèbre messagerie Telegram dévoile ses plans dans la crypto

Le PDG de Telegram l’a annoncé ce 30 novembre, la firme va créer des produits décentralisés. Nous savons que parmi les divers projets nous retrouverons un portefeuille ainsi qu’une plateforme d’échange décentralisé (DEX). 

Telegram est une messagerie très utilisée par la communauté crypto. Les influenceurs et entrepreneurs parviennent à créer des communautés soudées sur Telegram. L’idée est donc de fournir à ces utilisateurs un outil de confiance afin de stocker et échanger ses cryptos en toute sécurité.

Pour Paxel Durovs, le PDG, : « L’industrie de la blockchain a été construite sur la promesse de la décentralisation, mais a fini par être concentrée entre les mains de quelques-uns qui ont commencé à abuser de leur pouvoir. En conséquence, beaucoup de gens ont perdu leur argent lorsque FTX, l’une des plus grandes bourses, a fait faillite. La solution est claire : les projets basés sur la blockchain devraient revenir à leurs racines, la décentralisation. ».

 

Sam Bankman-Fried a le droit à sa tribune médiatique pour se justifier

Sam Bankman-Fried (SBF), l’ex-CEO et fondateur de FTX, tente de se défendre publiquement. Après avoir causé la faillite de la plateforme d’échange centralisée, notamment via des délits financiers graves, l’ex-CEO tente de redorer son blason auprès du public et aussi d’investisseurs et hommes politiques. 

Allant à l’encontre des conseils de ses avocats, SBF prend la parole en mettant en avant ses erreurs, ses manques de compétences et surtout se défend de toutes possibles fraudes. 

Concernant les liens entre la plateforme FTX et l’activité d’Alameda, son hedge fund, SBF indique que les actions ont été prises à son insu. Pour rappel, nous apprenions qu’Alameda se servait des fonds de FTX pour investir et aller jusqu’à utiliser les data de plateforme (et donc ses utilisateurs) pour tirer profit du marché. 

Enfin, SBF indique qu’avant son départ de FTX, la plateforme avait les moyens de rembourser 100% des clients US et qu’il ne savait pas pourquoi ce n’était pas encore le cas. Les clients étrangers quant à eux ne retrouveront pas 100% de leur argent. 

 

La Banque Centrale Européenne s’attaque violemment à Bitcoin

Une fois n’est pas coutume, la Banque Centrale Européenne tente d’enterrer le Bitcoin. Nous sommes donc à 500 prédictions de “mort du Bitcoin” par de grandes institutions (ou grandes figures) alors que le BTC se maintient au-dessus des 16 000$. Pour la BCE, “l’apparente stabilisation de la valeur de Bitcoin est probablement un dernier souffle artificiellement induit avant que la cryptomonnaie ne s’engage sur la voie de l’insignifiance. Le blog de la BCE examine la situation de Bitcoin dans un contexte de volatilité généralisée sur le marché des cryptomonnaies.”.

On retrouve dans cet article de blog un condensé de tous les poncifs anti-bitcoin. Alors que les grandes banques se positionnent afin d’être les leaders de demain sur ce secteur, les banques centrales n’acceptent pas l’émergence des cryptos car ces derniers remettent fondamentales en question leurs activités, leurs utilités et leurs efficacités.

 

Le fabricant de robot Locus Robotics lève 117 millions de dollars

Locus Robotics, un fabricant de robots mobiles autonomes pour les entrepôts, a levé 117 millions de dollars dans un financement de série F, dirigé par Goldman Sachs Asset Management et G2 Venture Partners.

Rick Faulk, PDG de Locus Robotics, déclare : ” Ce nouveau cycle de financement marque un point de bascule important pour Locus Robotics alors que nous nous tournons vers notre prochaine étape de croissance, et nous avons stratégiquement choisi de faire appel à des investisseurs ayant une grande expérience des marchés publics et privés pour nous conseiller alors que nous poursuivons notre voyage “.

Locus compte plus de 90 clients dans le monde, dont CEVA Logistics, DHL, Material Bank, Boots UK, GEODIS, Ryder, Verst Logistics, Radial et d’autres, qui doublent ou triplent régulièrement leur productivité en matière d’exécution des commandes, avec une précision proche de 100 %, en utilisant la solution Locus.

 

Mastodon, le réseau social décentralisé, atteint les 655 000 utilisateurs

Le réseau social décentralisé et open source Mastodon compte 655 000 utilisateurs à la suite de la prise de contrôle de Twitter par Elon Musk.

Dans un message publié sur Twitter, où Mastodon a réussi à commercialiser son application auprès de ceux qui envisagent maintenant de quitter le service, il est indiqué que 230 000 personnes avaient rejoint Mastodon au cours de la seule semaine dernière.

Bien que le fondateur et PDG de Mastodon, Eugen Rochko, ait travaillé de longues heures pour optimiser le service et ait même commandé du nouveau matériel, le processus de mise à niveau a pris du temps à ce moment crucial pour l’avenir de Mastodon. De plus, certains utilisateurs sont arrivés sur Mastodon sans avoir une compréhension complète du fonctionnement d’un réseau social décentralisé et ont trouvé le processus confus ou trop technique. Chaque serveur Mastodon est géré par une personne ou une organisation différente et peut définir ses propres politiques de modération.

 

Lire l’épisode de Cette Semaine dans la Silicon Valley de la semaine dernière.

Prev
Qu’est-ce que le hachage ?

Qu’est-ce que le hachage ?

Le hachage est une fonction ou un algorithme mathématique qui permet de produire un résultat unique : le hash. C'est un...

Next
Qu’est-ce qu’un arbre de Merkle ?

Qu’est-ce qu’un arbre de Merkle ?

Cette fonction permet de vérifier l'intégrité des données d'un ensemble. Si les deux hashes sont les mêmes, votre...

Alexandre Duran

COO & Co-fondateur de Start-in-Blockchain.fr, le média de la vulgarisation de la blockchain et ses cas d'usages. Passionné de FinTech, Blockchain et entrepreneuriat.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Le hachage est une fonction ou un algorithme mathématique qui…
fr_FRFrench