Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

« The Merge » : tout comprendre sur la fusion de la blockchain Ethereum

Découvrez la fusion entre le réseau principal Ethereum utilisant le proof-of-work avec la chaîne secondaire utilisant le proof-of-stake.
« The Merge » : tout comprendre sur la fusion de la blockchain Ethereum

La date du 19 septembre 2022 est la plus souvent évoquée quand il s’agit de la fusion sur la blockchain Ethereum. L’opération consiste à fusionner le réseau principal Ethereum utilisant le consensus de proof-of-work (en français preuve de travail) avec la chaîne secondaire Beacon chain utilisant le consensus de proof-of-stake (en français preuve d’enjeu).

Ces termes désignent des mécanismes qui garantissent le consensus entre les différentes parties prenantes de la blockchain. Aussi ils sont au cœur de la désintermédiation des processus en assurant l’intégrité des transactions et la sécurité du réseau, des tâches traditionnellement confiées à un tiers de confiance. 

 

Définitions de Proof-of-Work et Proof-of-Stake

Lors du mécanisme de consensus par la preuve de travail (proof-of-work), les « mineurs » sont en compétition pour la résolution par itération d’un problème mathématique complexe. Le premier à résoudre le problème obtient le droit de créer (« miner ») un bloc contenant les transactions et de le rattacher au reste de la chaîne de blocs. Il obtient en échange une compensation financière. Les autres compétiteurs se limitent alors à vérifier la cohérence entre la proposition du gagnant et le reste de la chaîne de bloc. 

La preuve d’enjeu (proof-of-stake) fonctionne différemment. Ici, les valideurs (l’équivalent des mineurs dans ce procédé) mettent en gage leurs fonds afin d’être tirés au sort pour valider les transactions et la création d’un nouveau bloc. Les valideurs ayant le plus de fonds mis en gage sont ceux qui ont le plus de chance d’être sélectionnés. La validation du bloc donne une compensation financière.

 

Lire plus : Proof of Work VS Proof of Stake : quelle différence ?

 

Tableau récapitulatif sur la fusion de la blockchain Ethereum

Ce qui change Ce qui ne change pas Les fausses rumeurs
Le principal et unique véritable changement est le changement de mécanisme de consensus. 

Ce changement a pour objectif de diminuer l’empreinte carbone de la blockchain Ethereum, d’améliorer l’extensibilité du réseau et d’améliorer sa sécurité.

La fusion se concentre sur la méthode pour atteindre le consensus. En revanche, les capacités du réseau demeurent dans l’ensemble inchangées. Aussi tout porte à croire que le montant des coûts de transaction (avoisinant les 10$ en moyenne) devrait rester inchangé.

La vitesse de transaction, quant à elle, devrait rester pratiquement identique. Selon les estimations, elle devrait diminuer d’une petite seconde environ ce qui à l’échelle de

l’utilisateur ne devrait pas changer

grand-chose.

  • Un arrêt du réseau Ethereum est prévu lors de la réalisation de la fusion.
    > En réalité, le réseau continuera de tourner sauf s’il survient un imprévu.
  • 32 Ether seront nécessaires pour faire fonctionner un nœud du réseau.
    > En réalité, si le nœud propose un bloc, alors des fonds (dont le minimum n’a pas été communiqué) seront nécessaires ; dans le cas contraire, aucune contrepartie n’est nécessaire.
  • Il sera possible de retirer les fonds en starking lors de la fusion.
    > Les fonds en staking seront temporairement bloqués.

 

“The Merge” : A quoi peut s’attendre sur l’univers Blockchain et crypto

En réalité, on ne peut prédire rien de plus que ce qui a déjà été précisé sur le site de la blockchain la plus utilisée du monde. L’univers des cryptos et de la blockchain demeure très peu prévisible. Toutefois, certaines subtilités liées à ce changement pourraient entraîner des conséquences sur le long terme sur le marché des cryptos.

 

Layer 2 : ce qu’il faut savoir

Il s’agit de projet visant à améliorer l’expérience sur un protocole préexistant. Sur Ethereum, ces projets se sont concentrés sur la vitesse des transactions et la réduction des coûts. Sachant que certains paramètres des blocs sont destinés à devenir obsolètes (et à disparaître) du fait du changement de mécanisme, de légers bugs ou de potentielles failles pourraient se créer dans les codes des projets de type Layer 2 dont les codes utilisent ses paramètres.

 

Le cours d’Ethereum : une variation inévitable 

Le prix d’Ethereum pourrait augmenter du fait de l’enthousiasme autour de la réussite de ce projet. Toutefois, il faut garder à l’esprit que ce changement n’impacte en rien les capacités du réseau. La variation du cours d’Ethereum pourrait donc résulter de la multiplication des offres de staking autour d’Ethereum et une hausse de prix pourrait être renforcée par l’impossibilité temporaire de retirer les fonds mis en gage par les valideurs. En revanche, en l’absence d’amélioration des capacités du réseau, difficile de penser que la fusion sur Ethereum seule suffise pour redonner à l’éther une valeur aux alentours de 4000 $ l’unité (valeur précédant le dernier crash du marché à l’heure de la rédaction de cet article).

 

Le marché des crypto-monnaies en général 

Il reste encore plusieurs crypto-monnaies utilisant le mécanisme de consensus basé sur la preuve de travail. Aussi, la fin du minage sur le réseau Ethereum pourrait pousser des mineurs à rentabiliser leur investissement sur d’autres cryptomonnaies à l’instar du bitcoin. L’augmentation de la puissance de calcul sur une blockchain comme celle du bitcoin pourrait accélérer le minage des blocs et la création de crypto.

Next
Clé publique et clé privée : quelle est la différence ?

Clé publique et clé privée : quelle est la différence ?

Lorsque l’on souhaite effectuer des transactions dans l’univers des cryptomonnaies, nous devons détenir une clé privée...

Michel Ngapanoun

Vous Pourriez aussi aimer !
fr_FRFrench