Articles récents
  • Vivatech 2024 : Le rendez-vous incontournable de l’innovation et de la blockchain

    VivaTech 2024, l’un des plus grands salons de la technologie et de l’innovation en Europe, bat actuellement son plein à...

  • Le Digital Services Act (DSA) : les enjeux de son application dans ce contexte électoral

    Le règlement relatif à un marché unique des Services Numériques, plus communément appelé DSA pour Digital Services Act,...

  • Bitcoin : vers la fin de l’État-nation

    La monnaie représente un enjeu central pour les grands États de notre société contemporaine puisqu’elle permet de...

  • La Blockchain Business School et PyratzLabs lancent un programme de financement boursier

    L’industrie du Web3 est en pleine expansion et la demande de talents qualifiés dans le domaine de la blockchain ne...

La tokenisation dans l’asset management

Tokenisation asset management

La tokenisation de l’asset management est un sujet de la finance décentralisée. La DeFi est un sujet brûlant au sein de la communauté web3.  Cette nouvelle vision de la finance, soutenue par la technologie blockchain, envisage de changer le visage de la finance classique. La DeFi rend la finance plus fiable, traçable, rapide, moins coûteuse, et plus collaborative.

L’asset management, gestion d’actif, en français est une activité financière qui a pour objectif de générer des bénéfices via des produits ou placements financiers. Ce terme peut aussi bien désigner la gestion d’actif pour une entreprise, pour un fond d’investissement, pour des individus fortunés, etc.

Comment lier DeFi et asset management ?

La tokenisation de l’asset management permet de gérer facilement des actifs tangibles, ou intangibles dans l’écosystème blockchain. 

La tokenisation est le fait de représenter une chose (tangible ou intangible) par un token, un jeton. Par exemple, un jeton de poker représente une somme d’argent. Il est possible d’inscrire des tokens dans la blockchain, ce qui permet d’avoir une meilleur traçabilité de l’actif que l’on représente.

Lire plus: Tokenisation: définition et fonctionnement 

Pourquoi l’avenir de l’asset management pourrait se faire sur la blockchain ?

L’asset management progresse énormément grâce à la blockchain. La technologie permet un fonctionnement décentralisé, plus sécurisé, plus transparent, plus simple, moins coûteux et plus automatisé.

Représenter la propriété d’un actif (un bâtiment, un brevet, une machine de production, une œuvre d’art, etc.) par un token sur la blockchain permet de facilement vendre tout ou partie de cet actif. 

Les produits financiers sont donc plus facile à créer, et plus facile à distribuer. 

Les autres avantages se retrouvent dans le cas d’usage bien connu d’une transaction avec une crypto-monnaie: transparence des transactions, sécurité liée aux smart-contracts, limitation du nombre d’intermédiaires …

Les produits sont plus clairs, et les échanges aussi. Toute l’industrie y gagne, à priori. C’est vrai, sauf pour les intermédiaires. Les intermédiaires de confiance et les intermédiaires de paiement (pour ne citer qu’eux) perdent leur rôle fort et sont remplacés par la technologie. 

Quel avenir pour l’asset management web3 ?

Aujourd’hui la DeFi n’est plus considérée comme un petit sous domaine de la blockchain, les grands groupes financiers ont confiance et s’y intéressent réellement. Ainsi l’utilisation de la DeFi, de la tokenisation devraient fortement augmenter dans les années à venir. La technologie peut accueillir de nombreux nouveaux acteurs sans problèmes de confiance ou de scaling.

Une vision serait celle d’une grande place de marché ouverte, où les investisseurs et les gestionnaires d’actifs peuvent échanger facilement de manière connectée. La technologie jouerait alors un rôle central, mais serait l’infrastructure qui permettrait les accès et transactions. Des services de création de tokenized assets doivent être développés pour parvenir à cette vision.

Tokenisation de l’asset management: comment ça fonctionne ?

Même s’il n’y a pas de solution unique, quelques grandes étapes peuvent être citées pour digitaliser un asset.

  1. Répertorier les actifs: Avant de lancer une tokenisation de l’actif, il faut en avoir une bonne connaissance, pour éviter d’inscrire des erreurs dans la blockchain. Chaque actif aura un identifiant qui lui est propre
  2. Configuration de la blockchain: Il est possible de choisir une blockchain privée ou publique pour héberger le token. De nombreuses blockchains peuvent être utilisées, chacune avec ses avantages et inconvénients.
  3. Tokenisation de l’actif: un token est créé pour chaque actif inscrit dans la blockchain. Il est ensuite possible de diviser ce token, comme il est possible de diviser un bitcoin en satoshis. 
  4. Intégrations: la création de liens entre la blockchain ou sont inscrit les actifs et les outils habituels (des investisseurs, ou des entreprises) est une étape centrale et permet de suivre les tokens mais aussi d’interagir avec. Cela passe souvent par la création de smart contracts pour pouvoir échanger, fractionner, gérer les token. Dans certains cas, une connexion à un système de gestion (via des capteurs, IoT) est nécessaire.
  5. Distribution dans des wallets: le tokens ou leurs fractions sont attribuées dans des wallets, qui peuvent ensuite les conserver ou les échanger.

Cas d’usage: les crédits carbone

Il est possible de “tokeniser” les crédits carbone. C’est-à-dire inscrire les crédits carbone et leurs échanges sur la blockchain plutôt que dans une base de données classique. Cela permettrait de garder une trace claire des crédits et de leurs échanges. Aujourd’hui cela concerne seulement une petite fraction des crédits carbone totaux mais l’impact peut être grand.

Lire plus: ​​La tokénisation d’actifs: cas d’usage, enjeux et perspectives

Le futur de la tokenisation d’actifs

Si la tokenisation ouvre de nombreux cas d’usages et permettrait d’améliorer grandement le fonctionnement de l’asset management, elle apporte aussi des défis nouveaux. 

Les acteurs doivent se structurer autour d’une vision, des prestataires de tokenisation existent mais doivent émerger … 

Lire plus: Les Oracles: une révolution pour la DeFi ?

Des liens doivent être créés entre produits “classiques” de la finance, et DeFi / tokenized assets. Les investisseurs doivent à terme pouvoir choisir un produit web3 sans plus de complications (légale, technique …) que pour un autre produit.

Prev
Monopole devient EWA-lab

Monopole devient EWA-lab

Monopole est la première plateforme décentralisée reliant les institutions, les investisseurs et les développeurs de...

Next
L’avenir des paiements en ligne : Blockchain et plateformes de divertissement
avenir paiement ligne blockchain

L’avenir des paiements en ligne : Blockchain et plateformes de divertissement

Dans cet article, nous analyserons l’avenir des paiements en ligne au travers de la Blockchain et des plateformes de...

Colin Faguet

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Monopole est la première plateforme décentralisée reliant les institutions, les…
fr_FRFrench