Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Les différents types de tokens

Il existe plusieurs types de tokens, notamment les utility tokens, les security tokens, et les soulbound tokens (SBTs).

Au sein des blockchains, plusieurs types de tokens existent. Cet article se focalise sur leurs caractéristiques et utilisations. Les deux grandes catégories de tokens, les tokens fongibles et les tokens non-fongibles (NFTs), seront abordées. Chacune de ces catégories comprend des types spécifiques de tokens: les utility tokens, les security tokens ou les soulbound tokens (SBTs).

Qu’est-ce qu’un token?

Les tokens sont des actifs numériques émis sur un réseau blockchain. Ils peuvent :

  • Représenter divers types d’actifs : Monnaie, biens physiques ou numériques.
  • Faciliter des échanges : Ils sont échangeables sur des plateformes spécialisées.
  • Offrir des droits spécifiques : Comme des droits de vote dans la gouvernance de projets blockchain.
  • Donner accès à des services : Ils peuvent être utilisés pour accéder à des services uniques au sein d’un écosystème blockchain.

 

L’attrait des tokens dans les projets blockchain repose principalement sur leur utilité. C’est un facteur clé motivant les utilisateurs à les acquérir.

Les différentes formes de tokens

2 formes de tokens sont utilisées au sein des modèles économiques basés sur la blockchain. Ils occupent des rôles distincts, offrant un large éventail de possibilités:

  • les tokens fongibles
  • les tokens non-fongibles

 

Les tokens fongibles se caractérisent par leur interchangeabilité. Chaque unité est identique en valeur et en nature à toute autre unité du même token. Par exemple l’Ether (ETH) est le token natif de la blockchain Ethereum. 1 ETH équivaut toujours à 1 ETH. Il existe plusieurs catégories de tokens fongibles:

  • les tokens natifs
  • les tokens utilitaires qui incluent les tokens de gouvernance
  • les tokens de sécurité

 

En parallèle, les tokens non-fongibles, ou NFTs, sont uniques et non interchangeables. Ils sont utilisés pour diverses applications telles que la certification. Un exemple de NFT populaire est la collection des Bored Apes.

 

Token fongible : Les tokens natifs

Les tokens natifs, également appelés “coins”, sont émis par une blockchain et sont indispensables à son fonctionnement. En effet, le token natif joue un rôle clé, notamment pour le paiement des frais de transaction. Par exemple, le bitcoin est le token natif de la blockchain Bitcoin. Lors d’un transfert de bitcoins, il est nécessaire de payer des frais en bitcoins.

 

Parmi les tokens natifs les plus célèbres, on trouve l‘Ether d’Ethereum, le SOL de Solana, et l’AVAX de la blockchain Avalanche. Il est important de ne pas confondre les tokens natifs avec les autres tokens, qui désigne un actif numérique créé sur l’une des nombreuses blockchains existantes.

 

Lire plus: Qu’est-ce qu’Ethereum ?

 

 

Token fongible : Les utility tokens (token de gouvernance)

Les utility tokens ont une utilité spécifique au sein d’un projet blockchain. Ils sont généralement conçus pour servir de moyen d’échange interne. Leur utilisation vise à faciliter les interactions avec une plateforme, un produit ou un service. Les détenteurs de ces tokens peuvent par exemple accéder à des fonctionnalités premium ou participer à des programmes de fidélité.

 

L’un des types d’utility token est le token de gouvernance. Ces tokens ont pour principale utilité d’offrir à leurs détenteurs un droit de vote. Ceci leur permet ainsi de s’exprimer sur les décisions concernant le développement et l’évolution d’un projet blockchain.

 

Ce token permet également à ses détenteurs de proposer des changements. Les décisions votées ou proposées peuvent concerner des modifications sur le protocole ou sur l’allocation de la trésorerie. Parmi les exemples de tokens de gouvernance, on trouve le token Compound (COMP) ou le token Aave (AAVE).

 

Token fongible : Les security token

Un security token représente une part de propriété d’une entreprise ou d’une organisation. Il fait référence à la valeur financière sous la forme d’une action, d’une obligation ou d’une option. Ils sont conçus pour fournir des droits aux investisseurs, tels que des dividendes, des intérêts ou des droits sur les actifs sous-jacents. Cela permet ainsi aux investisseurs d’acheter, de vendre et de négocier des actifs traditionnellement associés aux marchés financiers traditionnels.

 

Les security tokens facilitent la tokenisation d’actifs réels, comme le fait la société RealT. En effet, cette société permet la tokenisation de biens immobiliers, où chaque token représente une part de propriété immobilière réelle. Ce service offre ainsi aux investisseurs une nouvelle façon d’accéder au marché immobilier via la blockchain.

 

Lire plus: La Tokenisation Immobilière : Révolution de l’Investissement

 

 

Les utility tokens face aux security tokens: quelle utilisation?

Les utility tokens sont la forme de token fongible la plus utilisée. En effet, ils bénéficient d’une réglementation moins stricte que les security tokens. Ceci les rend plus faciles à intégrer au sein des projets.

 

Cela est dû au fait que les security tokens sont considérés comme des valeurs mobilières. Les émetteurs sont donc confrontés aux lois sur les valeurs mobilières, qui sont assez contraignantes. En effet, cela exige, par exemple, des obligations d’enregistrement auprès de certaines autorités réglementaires.

 

Token non-fongible : Les NFT

Les tokens non fongibles, ou NFTs, se distinguent des tokens fongibles par leur unicité et leur caractère non interchangeable. Un NFT garantit l’exclusivité de l’actif numérique, permettant de nombreuses applications.

 

Les NFT sont utilisés dans divers domaines tels que l’art numérique, la billetterie, ou encore la certification. C’est en effet ce que propose Billy, une plateforme de billetterie offrant une solution composée de NFT.

 

Lire plus: Les NFT : simple objet de spéculation ou vrai atout pour le milieu de l’art ?

 

 

Token non-fongible : les soulbound tokens (SBT)

Les Soulbound Tokens, ou SBTs, sont un type de NFTs. Ils ont été introduits en 2022 par Vitalik Buterin, cofondateur de la blockchain Ethereum. Les SBTs se caractérisent par leur non-échangeabilité. En effet, ils sont conçus pour représenter des caractéristiques spécifiques à un utilisateur, formant ainsi une empreinte numérique indélébile.

 

Ce type de propriété ouvre des perspectives dans divers domaines tels que l’éducation et la certification professionnelle.

 

Les différents types de tokens : vers une ère de nouvelles applications et d’innovations

Les différents types de tokens utilisés au sein des projets blockchain annoncent un avenir prometteur. En effet, ces actifs numériques peuvent apporter de nombreuses applications et innovations.

Il sera particulièrement intéressant de suivre comment des concepts tels que les Soulbound Tokens (SBTs) évolueront et s’intégreront dans des domaines tels que l’éducation ou l’identité numérique.

Prev
L’adoption des crypto-monnaies: Comment cette innovation a réussi à séduire un marché mondial

L’adoption des crypto-monnaies: Comment cette innovation a réussi à séduire un marché mondial

Les crypto-monnaies sont des devises numériques basées sur la blockchain. Elles offrent une alternative aux monnaies...

Next
La conférence APIDAYS est de retour à Paris les 6, 7 et 8 décembre !

La conférence APIDAYS est de retour à Paris les 6, 7 et 8 décembre !

APIDAYS, la plus importante conférence dédiée aux API est de retour pour une onzième édition les 6, 7 et 8 décembre au...

Mathilde Michels

Animée par l’innovation de la blockchain et toujours en quête de nouveaux défis, j’accompagne des porteurs de projets blockchain. Mon rôle est d'auditer et d'élaborer avec eux les meilleures tokenomics, alignées avec leurs objectifs et visions. J’aime également vulgariser les tokenomics en partageant mes connaissances et en transmettant ma passion pour ce domaine.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Les crypto-monnaies sont des devises numériques basées sur la blockchain.…
fr_FRFrench