Articles récents
  • Vivatech 2024 : Le rendez-vous incontournable de l’innovation et de la blockchain

    VivaTech 2024, l’un des plus grands salons de la technologie et de l’innovation en Europe, bat actuellement son plein à...

  • Le Digital Services Act (DSA) : les enjeux de son application dans ce contexte électoral

    Le règlement relatif à un marché unique des Services Numériques, plus communément appelé DSA pour Digital Services Act,...

  • Bitcoin : vers la fin de l’État-nation

    La monnaie représente un enjeu central pour les grands États de notre société contemporaine puisqu’elle permet de...

  • La Blockchain Business School et PyratzLabs lancent un programme de financement boursier

    L’industrie du Web3 est en pleine expansion et la demande de talents qualifiés dans le domaine de la blockchain ne...

Interview de Valentin Reynié, co-fondateur de NFBoat

Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Valentin Reynié, passionné de navigation et co-fondateur de NFBoat.
nfboat valentin reynie

Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Valentin Reynié, passionné de navigation et co-fondateur de NFBoat. Découvrez comment est née l’entreprise et en quoi elle révolutionne le marché de la plaisance nautique !

 

Lire plus : Interview de Mélissa Desde, Product Owner chez SmartChain

 

Bonjour Valentin. Peux-tu te présenter et revenir sur ton parcours ?

Bonjour Start in Blockchain ! Je suis Valentin Reynié, un passionné de technologie et entrepreneur dans l’âme. J’ai cofondé NFBoat avec Oscar Monroe et Naïl Oulamine.

Mon parcours est principalement orienté dans les domaines du product management, et du marketing. En 2016, j’ai découvert le Bitcoin, le proof of work et le minage. Un an plus tard, je présentais la blockchain à ma classe d’économie, convaincu du potentiel des crypto-monnaies.

En 2018, j’obtiens un DUT en Techniques de Commercialisation, puis je poursuis mes études à MBS pour obtenir une licence PGE. C’est là que j’ai rencontré Oscar, un ami avec qui je partage une vision commune. Après avoir obtenu notre diplôme, nous consacrons du temps à un premier projet entrepreneurial qui n’aboutira pas.

 

Comment est née NFBoat ?

L’année suivante, j’ai étudié un an au Chili pour valider un Master, et une licence en ingénierie commerciale avant de revenir en France pour effectuer une césure.

C’est pendant cette année que je me rapproche de quelques projets, en tant qu’investisseur. Je travaille la journée pour un industriel dans le domaine du marketing et je dédie mes soirées et une partie de mes nuits à ces projets. À ce moment-là, je rencontre Naïl, ami, CTO et cofondateur de NFBoat. Il a une grande expérience dans le développement et la technologie blockchain n’a aucun secret pour lui du point de vue technique.

J’apprends le développement web, les bases de Solidity pour comprendre le fonctionnement des smart contracts, et pendant plusieurs mois, on s’entraîne à développer et tester des prototypes d’applications décentralisées. Cette année m’a permis d’approfondir ma compréhension de la blockchain, de la tokenisation et d’apprendre à concevoir des interfaces.

En 2020, j’ai obtenu un Master en Consulting et Stratégie d’Entreprise. Un an plus tard, nous lançons NFBoat, le compagnon digital de navigation.

 

Tu es co-fondateur de NFBoat. Peux-tu nous présenter l’entreprise ?

NFBoat est une entreprise fondée par une équipe de trois passionnés de la navigation et de nouvelles technologies. Son objectif est de révolutionner le marché de la plaisance nautique en proposant une solution de gestion numérique des documents liés à la navigation.

Aujourd’hui, lorsqu’on possède un bateau et qu’on navigue en mer, il est nécessaire d’avoir tous ses documents sur soi. NFBoat, c’est l’assistant de tous les propriétaires de bateaux. On digitalise tous les documents, on offre une interface simple d’utilisation et entièrement gratuite, pour gérer la vie de son navire, autrement qu’avec des papiers physiques.

 

Peux-tu nous parler davantage de la NFCard ?

La NFCard est une interface pour laquelle chaque document est uploadé par le propriétaire de manière chiffrée et décentralisée (grâce à IPFS). L’utilisateur peut avoir accès à tous ses documents, son acte de francisation, ses équipements, et être alerté lorsque son matériel de sécurité dépasse la date de validité par exemple.

La NFCard peut s’envoyer de manière temporaire (lors d’une location) ou définitive (lors d’une vente). De cette manière, nous répondons à plusieurs enjeux comme la traçabilité (qui valorise le prix du navire à la hausse), ou la réduction de consommation de papier.

NFBoat, c’est un compagnon digital de navigation sur lequel vous pouvez consulter les informations et contacter plus de 400 ports en France. Et cette année, on prévoit d’ajouter un réseau social décentralisé pour les plaisanciers dans nos applications. D’ailleurs, pour les détenteurs d’un iPhone, l’app est disponible sur le store.

 

Quels sont les objectifs de NFBoat ?

Notre volonté de digitalisation nous a mené chez les professionnels, qui nous ont communiqué de nombreux enjeux pendant les salons de plaisance nautique.

On développe donc sur la partie B2B une solution Saas, modulaire, qui s’adapte aux besoins de différents marchés (pour les loueurs, les armateurs, et les constructeurs..)

Notre objectif est de procéder à cette digitalisation tout en haut de la chaîne, en exploitant les avantages de l’innovation d’usage qu’apporte la NFCard. Nous souhaitons travailler avec les constructeurs, pour tirer parti des technologies, et répondre à l’enjeu de la traçabilité.

En délivrant un bateau enregistré sur IPFS, on ne pourra pas remettre en question le propriétaire durant l’année x, puisque tout sera vérifiable. NFBoat, c’est simplement un Wallet, dans lequel vous détenez un ensemble de NFT, triés par une interface intuitive, capable de recenser un historique de vie administratif. 

 

Lire plus : Interview de Stéphane Houin, Vice-Président chez CGI France

 

Comment fonctionne votre produit ?

Notre vision, c’est qu’à chaque fois qu’on scanne notre NFCard dans un port, les documents nécessaires sont transmis automatiquement.

Quand un scan de NFCard chez un équipementier (pour des achats de gilets de sauvetage par exemple) est réalisé, cela permet que la facture soit générée automatiquement dans le wallet de l’utilisateur. En bref, la gestion du bateau est devenue automatisée, et la communication avec les parties prenantes simplifiée.

 

Comment se passe une journée-type en tant que co-fondateur de NFBoat ?

Je commence mes journées à 9 heures, je consulte mes mails, mes notifications, le cours des cryptos et les messages que l’équipe a pu envoyer.

Le cours des journées varie. J’ai plusieurs rôles au sein de NFBoat. Je travaille sur le Marketing, sur le produit et sur certains segments b2b.

J’accompagne nos équipes de développeurs qui sont basées a l’étranger pour la plupart. C’est un rôle de product manager, je suis l’évolution des différents livrables, je design le service, je définie les « milestones », et m’assure qu’elles soient conformes à notre vision

Chaque jour, je travaille en collaboration avec Naïl, Oscar et toute l’équipe sur les différents projets en interne (les applications IOS et android, la webapp, le saas B2B, et notre logiciel de gestion interne)

Nous travaillons en remote, avec notion, google meet, figma … donc la journée type, je dirai que c’est des meetings, des tests, des ajustements, et des optimisations des produits NFBoat.

En dehors de ce travail de product manager, je m’occupe du marketing et de la prospection de certains segments B2B avec Oscar.

Enfin, à côté de NFBoat, j’ai une activité de consultant, et de web developer je libère donc du temps quand j’ai des projets en cours.

 

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées en te lançant dans l’univers blockchain ?

Une des plus grandes difficultés, est de faire comprendre que la blockchain peut répondre à des enjeux plus nobles que la spéculation. Et de la faire valoir pour sa valeur réelle

Ma plus grande difficulté est de maintenir mon éducation, et de comprendre toutes les dimensions et innovations de cet écosystème. Cette tech a beau être vulgarisable, elle reste complexe par sa multiplicité d’applications et d’innovations d’usages.

Je pense que maintenir sa connaissance dans un environnement qui évolue vite est compliqué. Chaque jour, des innovations incroyables sont dévoilées, que ce soit dans le domaine de l’intelligence artificielle, ou le quantique qui nous poussera de nouveau à repenser notre modèle.

Cette veille, pour rester à la page, prend du temps, et nécessite de la rigueur

 

Pourquoi avoir décidé de te tourner vers la technologie blockchain ?

Personnellement, par philosophie, parce que la blockchain est un symbole technologique et que la vision d’un monde décentralisé est inspirante.

Elle a permis les premières monnaies alternatives numériques et décentralisées. Elle rend la vie meilleure dans de nombreux pays, elle résiste à la censure, et elle est transparente. Je pense qu’elle est en mesure de solutionner des enjeux importants

En 2022, je me suis intéressé au sujet des DLT (Technologie de registre distribué), de leur implémentation en organisation et de leur impact sur la performance. A ce moment-là, je visualise cette technologie sur différents cas d’usages et je me rends compte qu’une blockchain privée peut être utile en tous points pour les entreprises. Pour la traçabilité, et la sécurité qu’elle offre lorsque des exigences de conformité sont imposées par des organismes tiers.

 

Comment utilisez-vous la technologie au sein de NFBoat ?

Chez NFBoat, nous décentralisons le stockage des données des utilisateurs grâce à IPFS, un réseau distribué dont nous possédons plusieurs nœuds pour stocker des fichiers de manière décentralisée.

Tous les documents des utilisateurs passent par un processus de scan, de reconnaissance de texte, de chiffrage (par le mobile) et de stockage décentralisé. De cette manière, le propriétaire est le seul à disposer de la clé de déchiffrement du document. Il peut décider ou non de partager ses documents sur une durée déterminée.

Nous travaillons sur l’implémentation de Amazon Quantum Ledger Database. En réalité, QLDB n’est pas une blockchain, mais une base de données distribuée et centralisée qui permet de stocker et gérer les données de manière sécurisée et immuable. Si on ne le considère pas comme une blockchain, c’est parce qu’il n’y a pas de mécanisme de validation, ou de consensus. (Et dans notre cas, cela n’est pas vraiment utile) Les professionnels sont soumis à des audits et à des implications juridiques, il est donc plus intéressant pour notre modèle de se diriger vers cette technologie. Donc chez NFBoat, IPFS stocke la donnée, et QLDB certifie son stockage.

Cette approche, plus centralisée côté certification, nous permet de tracer simplement les mouvements des documents, et de répondre un certain nombre d’exigences des organismes de contrôle dans le domaine maritime. Cette mise en place sera utile chez les professionnels et permettra une surveillance des équipements de sécurité tout en assurant la conformité aux standards et réglementations en vigueur.

 

Lire plus : Interview de Ben Chevallereau, CTO & co-fondateur chez Waltio

 

Vous avez récemment annoncé l’intégration de NFBoat à l’incubateur AWS Startup Loft Accelerator. Qu’attendez-vous de l’incubation ?

Grâce à ses efforts, notre équipe à été sélectionnée parmi plus de 25000 start ups pour ce programme.

Amazon est un partenaire essentiel, qui a toujours montré son ouverture aux projets Web3. Les équipes AWS start up sont d’une grande volonté de comprendre notre démarche pour mieux nous accompagner.

Nous attendons de répondre à plusieurs enjeux :

  • Une optimisation de toute notre infrastructure. Nous travaillons sur l’amélioration de nombreux points avec des experts en architectures réseaux. Que ce soit pour des questions de coûts (économique ou environnemental), de sécurité, et de scalabilité. Notre challenge est de présenter une infrastructure sécurisée, modulable, qui affiche une consommation ajustée à nos besoins réels.
  • Améliorer le service NFCard en implémentant des technologies AWS. Nous souhaitons que le scan de documents soit entièrement automatisé. Notre challenge, c’est de rajouter une reconnaissance de texte, d’associer chaque type de document à un template adapté aux smartphones, et de détecter automatiquement les dates de péremption des équipements du bateau.
  • Optimiser les coûts et l’architecture du réseau social décentralisé.
  • Rencontrer des investisseurs. Nous souhaitons établir de premiers contacts avec des investisseurs (BA, VC..). Lorsque nous aurons atteint suffisamment de traction commerciale, nous souhaitons lever des fonds pour financer notre lancement dans plusieurs pays en Europe.
  • Prendre en compétences et former nos équipes sur les technologies applicables.
  • Se remettre en question et ajuster nos produits suite aux différents retours des utilisateurs et des équipes AWS. 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Je ne suis pas certain d’être le mieux placé pour donner des conseils, il faut encore que je fasse mes preuves !

Je vous conseille d’être passionné. Trouvez ce qui vous passionne, et servez-vous de cette énergie.

  • 1 % de stratégie, et 99% d’exécution
  • Soyez obsédés par votre client
  • Soyez agiles et remettez vous en question
  • Entourez vous de profils complémentaires et experts
  • Ayez une mission alignée à votre vision et vos valeurs
  • Je suggère la lecture de Traction (Gino Wickman)

N’attendez pas demain pour commencer. Si vous avez un projet, démarrez votre activité, créez votre logo, vos réseaux, votre site et faites vous accompagner.

Il existe de nombreuses structures qui encadrent les projets depuis la phase d’idéation (Incubateurs, ou des associations). Profitez-en pour rencontrer d’autres passionnés, et pour structurer, développer et mettre en œuvre votre idée.

Nous avons grandement été aidé par les incubateurs Marseille Innovation et de Montpellier Business School qui nous accompagnent depuis nos débuts.

 

Un mot pour la fin ?

Merci a Start in Blockchain pour cette invitation et pour son rôle important dans l’écosystème. Nous encourageons tout le monde à s’éduquer sur le thème de la blockchain et à comprendre son potentiel pour l’avenir.

J’en profite pour remercier tous les acteurs qui nous ont aidé NFBoat de près ou de loin.

Nous sommes ravis de faire partie de cet écosystème, de voir que la France est compétitive dans le domaine du Web3.

Prev
Allier profit et impact : la puissance de la finance verte

Allier profit et impact : la puissance de la finance verte

En ces temps où le consumérisme est à son apogée, l'urgence climatique nous rappelle à l'ordre. Découvrez la finance...

Next
Web3Lille : l’événement à ne pas manquer !
web3-lille-evenement

Web3Lille : l’événement à ne pas manquer !

Le 13 avril 2023, le plus grand incubateur d'Europe Euratechnologies accueillera Web3Lille pour un événement dédié au...

Coline Faivre

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
En ces temps où le consumérisme est à son apogée,…
fr_FRFrench