Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Interview de @Crypt0celot, investigateur et analyste on-chain

Start In Blockchain c’est entretenu avec @Crypt0celot, investigateur et analyste on-chain. Il est spécialisé dans la recherche et le tracking sur la blockchain.
Crypt0celot investigateur analyste onchain

Peux-tu te présenter et revenir sur ton parcours académique et professionnel ?

J’ai une formation d’ingénieur généraliste, avec une spécialisation en développement Web. A l’issu de cette dernière, j’ai travaillé environ 2 ans et demi pour une entreprise de prestation en développement Web Full-Stack.

 

J’ai ensuite travaillé un an et demi comme développeur Full Stack dans l’univers spatial. Enfin, j’ai tout quitté quand j’ai commencé à pouvoir vivre de mes passions que sont la cryptomonnaie et la blockchain.

 

Justement, comment en es-tu arrivé à t’intéresser à l’univers de la blockchain et pourquoi ?

Au départ, comme beaucoup de monde, par pur spéculation et appât du gain. J’avais un peu d’argent de côté. J’ai commencé à me renseigner en décembre 2020 puis j’ai investi pour la première fois en janvier 2021.

 

J’ai beaucoup appris et j’ai été énormément attiré par l’écosystème et à la façon de penser de la Blockchain.

 

Lire plus: Qu’est ce que la blockchain ?

 

 

Qu’est-ce que l’OSINT dans la blockchain ?

Je ne qualifierai pas vraiment ce que je fais “d’OSINT” à proprement parlé. A mon sens je n’ai pas encore les outils ou les connaissances pour retrouver et traquer quelqu’un uniquement via une adresse de wallet. De plus, le doxx publique est puni par la loi.

 

Cependant, je me sers d’autres sources publiques quand j’enquête sur un projet. Cela me permet de retrouver un maximum les personnes derrière une potentielle arnaque si un recours est engagé en justice.

 

La blockchain est traçable certes ! Il est effectivement plutôt facile de trouver l’adresse final recevant les fonds que l’on retrace. En revanche, il est extrêmement compliqué de trouver qui est derrière ladite adresse.

 

Comment fais-tu pour mener à bien une investigation ?

Je regarde d’abord le site Web du projet sur lequel j’investigue.

 

Premier point, les mentions légales. Beaucoup n’en ont pas mais il faut bien rappeler que c’est obligatoire (au moins en France) pour TOUT site web. Il faut pouvoir identifier le directeur de publication du site ainsi que la société derrière. S’il n’y a rien : Red Flag.

 

Second point le whitepaper du projet. Cela permet d’avoir une présentation globale de la vision de ce dernier. De plus, il contient souvent des informations sur les tokenomics, l’adresse des différents smart-contracts s’ils sont déjà sortis…

 

De là, on peut regarder on-chain ce qu’il se passe au niveau des flux financiers du projet.

 

Lire plus: Qu’est ce qu’un Smart Contract ?

 

 

Quels outils utilises-tu dans le cadre de ton activité ?

Principalement : etherscan, arkham, bubblemaps, societe.com, pappers… Tout ce qui peut me permettre d’avoir accès à des informations open sources me permettant de suivre les flux financiers.

 

T’es-tu heurté à des difficultés dans le cadre de la création et du développement de ton activité? Si oui, lesquelles ?

La principale difficulté est la rémunération. Mes enquêtes sont faites sur mon temps libre et je ne me vois pas demander un paiement à des gens qui ont déjà été lésés. J’ai mis en place des adresses de dons mais cela ne fonctionne pas.

 

Concernant le B2B, actuellement les acteurs de l’écosystème ne sont pas prêts à payer le prix d’une véritable « Due Diligence ». C’est pourtant indispensable dans notre écosystème.

 

Selon toi, quels sont les enjeux majeurs, présents et futurs, de l’investigation on-chain ?

Bien que je ne sois pas pro régulation, c’est elle qui permettra de faire de l’investigation on-chain un métier porteur de l’écosystème. J’ai eu la chance d’être récemment recruté par Bubblemaps mais les recrutements en “investigation” pure ne sont pas courants.

 

Nous parlons actuellement de postes de « Data Analyst », rarement embauchés pour faire de l’investigation. La régulation amènera une forme d’obligation de Due Diligence de la part des acteurs de l’écosystème.

 

Bonne chose ou pas là n’est pas la question. Cela amènera beaucoup d’entre eux à recruter des spécialistes en investigation.

 

Quels conseils donnerais-tu à celles et ceux qui veulent se lancer dans cette activité ?

Avoir un matelas de secours, être passionné, ne pas compter ses heures et avoir conscience qu’être rémunéré pourra prendre du temps.

 

J’ai fait de l’investigation on-chain pendant plus d’un an et demi avant de trouver un post viable. Mes enquêtes ne m’ont pas rapporté le moindre centime !

 

Je conseillerai aussi de rester anonyme au maximum que faire se peut.

 

Quel est ta roadmap pour 2024 ?

Je n’ai pas vraiment de Roadmap, je me laisse un peu porter. Avec mon embauche chez Bubblemaps, mon année 2024 va s’orienter de plus en plus vers l’analyse on-chain pure.

 

Mes enquêtes continueront sans doute sur Twitter mais à un rythme forcément très réduit.

 

Prev
Inauguration du campus de Guardia Cybersecurity School
guardia cybersecurity school campus

Inauguration du campus de Guardia Cybersecurity School

Mardi 5 décembre 2023 s’est déroulée l’inauguration du campus de Guardia Cybersecurity School, l’école des métiers de la...

Next
Ordinals : une nouvelle opportunité pour Bitcoin 

Ordinals : une nouvelle opportunité pour Bitcoin 

Ordinals permet d'attacher de la donnée à des Bitcoin. Quelles sont les applications de cette technologie, et que sont...

Jonathan Riss

Passionné par la blockchain et les cryptos depuis 2019, je suis diplômé du cursus “Consultant Blockchain” par Alyra. J'espère vous faire découvrir cet écosystème aussi fascinant que complexe, en le rendant le plus accessible possible.

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Mardi 5 décembre 2023 s’est déroulée l’inauguration du campus de…
fr_FRFrench