Articles récents
  • Buy Back et Burn
    Qu’est-ce que le buy-back et le burn?

    Le buy-back et burn consiste au rachat des tokens par le projet pour les retirer définitivement de la circulation....

  • Qu’est-ce que Starknet, et pourquoi parle-t-on autant ?

    StarkNet, un projet phare au sein de l'écosystème Ethereum, est sous les feux des projecteurs depuis l’annonce de leur...

  • Quels sont les pays avec le plus de personnes possédant des crypto-monnaies ?

    Dans le paysage financier mondial en constante évolution, les crypto-monnaies ont pris une place prépondérante. Une...

  • Qu’est-ce que le Proto-Danksharding, la mise à jour tant attendue d’Ethereum ?

    Le Proto-Danksharding, aussi connu sous le nom d'EIP-4844, introduit une méthode pour améliorer l'évolutivité et réduire...

Interview de Thomas et Alexandra Langlet, cofondateurs de UNIT3D

Découvrez UNIT3D, un concept imaginé par Thomas et Alexandra LANGLET. Ils ont créé la première bibliothèque digitale de souvenirs sportifs !
INTERVIEW UNIT3D NFT

UNIT3D est un concept imaginé par Thomas et Alexandra LANGLET, un frère et une sœur ayant tous les deux étudié à NEOMA Business School. Ils ont ainsi créé la première bibliothèque digitale de souvenirs sportifs sur la blockchain. Découvrez comment, grâce à l’incubateur de NEOMA Business School, les nombreuses startups attractives du pôle et le réseau acquis lors de leurs années d’études, nos deux entrepreneurs ont réussi à faire naître leur projet. 


Lire plus : Interview de Vincent Katchavenda, COO chez Erable

 

Bonjour à tous les deux. Pouvez-vous présenter ? Nous parler de votre parcours ?

  • Thomas LANGLET, 24 ans, Cofondateur de UNIT3D

En 2016, j’ai rejoint le programme du CESEM de NEOMA Business School qui est un programme en double diplôme à l’international, j’ai donc réalisé deux ans d’études en France et deux ans d’études au Mexique. Après ces 4 premières années très enrichissantes, j’ai décidé de finaliser mon parcours avec une année de Master en Business développement en alternance

Depuis 2017 en parallèle de mes études, je me suis intéressé au nouvel écosystème de la blockchain et aux différents projets qui s’y sont construits, cela m’a donné plein d’idées pour la suite de ma carrière et j’ai vite compris que ces nouvelles technologies étaient porteuses d’opportunités. C’est début 2022, à la suite de mon année d’alternance que j’ai décidé de prendre du temps pour construire mon propre projet.

  • Alexandra LANGLET, 36 ans, Cofondatrice de UNIT3D

Diplômée du Global BBA de NEOMA Business School en 2007 et d’un Master en Marketing et communication, j’ai rapidement commencé dans le monde du travail en tant qu’auto-entrepreneur. J’ai toujours eu cette envie de travailler à mon compte sur des projets différents et variés. 

Passionnée de sport, je me suis par la suite spécialisée dans l’événementiel sportif. Après plusieurs années à mon compte, j’ai accepté de revenir chez NEOMA en tant que Chargée de communication événementiel pendant 2 ans. Après le confinement, l’envie de changement et d’entreprendre m’ont rattrapé avec le projet UNIT3D, insufflé par mon frère.

 

Avez-vous bénéficier d’un soutien de la part de NEOMA pour vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

La vision de NEOMA BS dans l’entreprenariat et le rôle de l’incubateur au sein de l’école nous ont été d’une grande aide. En 2022, nous avons fait le choix de candidater à l’incubateur de NEOMA BS sur le Campus de Paris ce qui nous a permis de rejoindre un pôle de startups attractif et innovant tout en bénéficiant de locaux et de conseils pour améliorer la faisabilité du projet. De plus, le réseau que nous avons construit durant nos années à l’école nous a grandement aidé sur différents aspects du développement de UNIT3D et va être essentiel dans la suite du projet.

 

Lire plus : Les NFTs et le metaverse s’invitent dans la capitale

 

Pouvez-vous nous expliquer le concept de UNIT3D ?

UNIT3D souhaite créer la première bibliothèque digitale de souvenirs sportifs. Les fans de sport collectionnent leurs souvenirs d’événements et participent à un programme de fidélité multi-sports. Aujourd’hui, les nouvelles technologies nous apportent de nouveaux cas d’usages et de nouveaux besoins. C’est pourquoi nous souhaitons développer une alternative aux souvenirs traditionnels en proposant un concept innovant liant collection, souvenirs et récompenses. 

L’objectif est de construire une interface pour que les fans de sport puissent centraliser tous leurs souvenirs tout en proposant un jeu de collection. Plus vous participez à des événements sportifs, plus vous collectionnez des souvenirs et plus vous êtes récompensés. 

L’événementiel sportif est en train de se digitaliser de plus en plus et les souvenirs digitaux vont se développer davantage, UNIT3D veut proposer une expérience gamifiée pour tous les utilisateurs

 

unit3d bibliotheque digitale sport

Logo de UNIT3D

 

Comment avez-vous eu l’idée de créer UNIT3D ?

Il y a un an, mon frère Thomas a commencé à me parler des NFT et du web3 et à m’envoyer plein d’articles et de liens de conférences sur le sujet. 

Nous étions curieux et voulions en savoir plus sur les différents projets qui voyaient le jour dans le domaine, nous avons fait des recherches pour en savoir plus et comprendre leur intérêt. 

Ensuite, Thomas a vu que TicketMaster avait sorti aux US des “Digital Commemorative Tickets” (des tickets souvenirs sous forme de NFT). Pourquoi ne pas développer l’idée en France également ? 

De plus, en lisant une étude sur la digitalisation dans l’événementiel sportif dans les prochaines années, nous avons vu le potentiel et voulions être dans les premiers acteurs pour aider les clubs et les organisateurs à faire leur premiers pas dans le web3 de manière simple, centralisée et sécurisée.  

Avec nos compétences complémentaires, il nous manquait une personne pour gérer le pôle tech. Nous avons alors partagé et échangé nos idées avec Alexandre NEST qui était partant pour rejoindre le projet et nous avons décidé ensuite de créer UNIT3D peu de temps après.

 

Comment présentez-vous les NFT (et la technologie blockchain en général) à vos prospects qui ne connaissent pas le domaine ?

UNIT3D souhaite permettre à tous les fans de sport de bénéficier d’une expérience simple et facile. La mise en avant de nouvelles technologies comme les NFT et la Blockchain peut être un frein pour l’adoption du plus grand nombre d’utilisateurs, c’est pourquoi nous voulons informer les utilisateurs sur ces technologies au fur et à mesure de leur expérience. Je pense que les projets qui se développent dans cet écosystème doivent d’abord se concentrer sur l’expérience utilisateur plutôt que de vouloir mettre en avant la technologie

Dans un premier temps au lieu de parler d’un NFT nous allons parler d’un souvenir digital et plus les fonctionnalités de la plateforme se développeront, plus nous allons introduire les termes technologiques dans le but d’éduquer notre communauté d’utilisateurs. Je pense que chaque projet de l’écosystème à son rôle à jouer afin d’élargir l’audience cible.

 

Lire plus : Interview de Fabio Dessi, COS chez Capsule Corp Labs

 

Pourquoi avoir choisi de développer vos NFT sur Polygon ? 

Polygon a été un choix rapide au vu des avantages concurrentiels que cette blockchain propose : Gas Fees Faibles, peu énergivore et beaucoup de projets développés. 

De plus, pour réaliser les NFT nous travaillons avec la plateforme Starton qui propose le réseau Polygon depuis le début, ça été aussi un élément important pour notre choix.

 

A terme, avez-vous un objectif d’échange et de spéculation avec UNIT3D ?

L’objectif du projet n’est pas de spéculer sur les NFT, l’objectif est de permettre à chaque utilisateur de créer sa propre bibliothèque où il pourra collectionner tous ses NFT souvenir. Les échanges de NFT pourront se faire à terme sur la plateforme et ils se feront dans le cadre du jeu de collection de souvenirs.

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

C’est difficile de donner des conseils puisque nous sommes encore au début du projet mais pour moi le plus important est de ne pas avoir peur de tenter sa chance

  • Je pense que l’expérience entrepreneuriale est très enrichissante et qu’elle ne peut être que positive dans une carrière professionnelle
  • Le deuxième point le plus important se situe selon moi dans la construction de l’équipe, il est important de construire une équipe complémentaire qui va permettre de développer toutes les branches du projet. 
  • Et le troisième point serait de ne pas hésiter à challenger son idée. C’est lorsque nous avons présenté le projet à notre entourage et à l’incubateur de NEOMA que nous avons reçu les retours les plus constructifs pour faire évoluer notre idée.
Prev
Interview de Vincent Katchavenda, COO chez Erable

Interview de Vincent Katchavenda, COO chez Erable

Dans cet article, tu trouveras le témoignage de Vincent Katchavenda COO chez Erable (ex Kardashiff).    Pouvez-vous...

Next
Quelles compétences pour travailler dans l’écosystème Blockchain ?

Quelles compétences pour travailler dans l’écosystème Blockchain ?

L’industrie Blockchain est un secteur en pleine expansion avec de nombreux domaines d'applications tels que la finance,...

Coline Faivre

Vous Pourriez aussi aimer !
Article recommandé
Dans cet article, tu trouveras le témoignage de Vincent Katchavenda…
fr_FRFrench